Halacha pour dimanche 25 Tammuz 5778 8 juillet 2018              

Date de la Halacha: 25 Tammuz 5778 8 juillet 2018

Catégorie: Chabbat


Plier des vêtements pendant Chabbat

Question: Est-il permis de plier pendant Chabbat un vêtement sur ses plis - comme un Talith par exemple - afin qu’il ne se froisse pas, ou bien cela est-il interdit?

Les conditions pour autoriser de plier un linge le Chabbat
Réponse: La Michna nous enseigne dans le traité de Chabbat (113a):
On peut plier les habits le jour de Chabbat.
La Guémara précise que cela concerne uniquement des habits neufs, mais un habit usagé, il est interdit de le plier. De même il est permis de plier uniquement un vêtement blanc, mais un vêtement de couleur, c’est interdit.
De plus si on ne compte pas revêtir cet habit dans la journée, il est également interdit de le plier. La Guémara ajoute que celui qui n’a pas d’autre vêtement aura le droit de le plier, mais dans le cas contraire ça sera interdit.

La raison de l’interdit et les conséquences du point de vue de la Halacha
La raison pour laquelle il est interdit de plier un vêtement le Chabbat nous est expliqué par Rachi : Le fait de plier le vêtement afin qu’il reste repassé ressemble à « Tikkounn Kéli », c'est-à-dire la réparation d’un ustensile endommagé qui fait partie des travaux interdits durant Chabbat. Lorsque l’on parle de « Tikkounn Kéli », il ne s’agit pas uniquement de réparer un ustensile usagé, car en fait, toute chose qui est bénéfique à l’ustensile est interdite comme tremper de la vaisselle dans le Mikvé par exemple, du fait que cette vaisselle était inutilisable et qu’en la trempant dans le Mikvé, on la rend utilisable, cela est qualifié de réparation.
Les Tossafott disent qu’à partir de là on apprend qu’il est interdit de plier le Talith Chabbat puisqu’on ne compte pas l’utiliser le jour même ; et bien qu’il s’agisse d’un vêtement blanc et neuf, puisqu’on ne compte pas l’utiliser aujourd’hui c’est interdit.

Selon cela il semble que celui qui retire son talith après la prière Chabbat matin n’aura pas le droit de le plier ainsi que celui qui retire ses vêtements vendredi soir, il ne pourra pas les plier.

L’indulgence concernant celui qui plie le vêtement sur d’autres plis
Le RAVEYA - qui tranche également comme les Tossafott - ajoute que si l’on plie le vêtement sur d’autres plis qu’à l’habitude, cela sera autorisé. Notre maître le Rav OvadIa YOSSEF z.ts.l explique que la raison à cela repose dans le fait que celui qui plie sur les autres plis qu’à l’habitude démontre qu’il n’a pas l’intention de « réparer le vêtement », car si c’était le cas il l’aurait plié sur ses plis, cela ne rentre donc pas dans les critères de cet interdit.

Argument des décisionnaires qui autorisent totalement le pli des vêtements pendant Chabbat

Selon le KOLBO, il est permis de plier des vêtements pendant Chabbat, car de nos jours (il vivait au moyen-âge), nous ne donnons pas d’importance à ce que les vêtements soient repassés comme à l’époque du Talmud, il n’y a donc pas le problème de « Tikkounn Kéli » et dans plusieurs communautés, sont avis a été adopté.

MARAN dans le Choulh’ann ‘Arouh’ (Chap.302) apporte l’avis du RAVEYA selon lequel si l’on change l’ordre des plis cela est permis et ignore complètement l’avis du KOLBO. Il est à conclure que le Choulh’ann ‘Arouh’ ne tranche pas comme le KOLBO, mais comme le RAVEYA.

Malgré cela, certains décisionnaires sont d’avis de trancher comme le KOLBO bien que cela soit contre l’avis du Choulh’ann ‘Arouh’ en disant que cela est une ancienne coutume qui était appliquée avant que nous ayons reçu les décisions Halachiques de MARAN Rabbi Yossef KARO z.ts.l. Cependant notre maitre le Rav z.ts.l tranche comme le Choulh’ann ‘Arouh’ qu’il est interdit de plier le Talith pendant Chabbat sur les anciens plis.

Conclusion: Il est interdit de plier le Talith pendant Chabbat ou tout autre vêtement si on le fait sur les anciens plis. Malgré tout, celui qui plie son Talith normalement, il ne faut pas lui faire de remarque, car il a sur qui s’appuyer.
Dans les endroits où il y a un non-juif préposé à plier les Talitoth des fidèles – comme cela se fait parfois en dehors d’Israël – on peut autoriser.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >

Questionner Le Rav