Halacha pour mardi 30 Tishrei 5780 29 octobre 2019              

Date de la Halacha: 30 Tishrei 5780 29 octobre 2019

Catégorie: Tefilah


Lorsqu’on a oublié le passage de « Ya’alé Véyavo » dans la prière quotidienne le jour de Roch H’odech

Aujourd’hui mardi, ainsi que demain mercredi, tombe la date de Roch ‘Hodech ‘Hechvan, et de ce fait, nous traiterons de questions relatives à Roch ‘Hodech.

Question: Un personne qui oublie de dire le passage de « Ya’alé Véyavo » dans la prière quotidienne le jour de Roch H’odech, doit-elle recommencer la ‘Amida?

Réponse: Nos maîtres ont instaurés de dire le passage de « Ya’alé Véyavo » le jour de Roch H’odech dans les prières quotidiennes. Ce passage est inclus dans la Béra’ha de « Rétsé », et il exprime notre demande auprès d’Hachem afin qu’il renouvelle le mois pour le bien et la bénédiction.

Il est enseigné dans la Guémara Béra’hot (30b) que lorsqu’une personne a omis de dire le passage de « Ya’alé Véyavo » dans la prière quotidienne le jour de Roch H’odech, cette personne est tenue de recommencer la ‘Amida, car le fait de prier sans mentionner Roch H’odech est considéré comme ne pas avoir dit une partie du texte de la prière instaurée par nos maîtres. C’est pourquoi, on est tenu dans un tel cas de recommencer la ‘Amida.

la Guémara explique dans les propos de Rabbi Yoh’anan que lorsqu’on doit recommencer la ‘Amida en cas d’oublie de « Ya’alé Véyavo », il ne s’agit que du particulier et non de l’officiant, car si l’officiant a oublié et devrait recommencer la ’Amida, cela occasionnerait une gêne pour l’assemblé qui devrait l’attendre. C’est pourquoi, l’officiant qui oublie de mentionner « Ya’alé Véyavo », ne recommence pas, et il se contentera de la mention de Roch H’odech dans la prière de Moussaf. Mais un particulier qui oublie de mentionner « Ya’alé Véyavo », que ce soit un particulier qui prie avec l’assemblé ou bien un particulier qui prie seul chez lui, il doit recommencer la ‘Amida. Il est bon qu’il remette les Téfilin (s’il les a retirés) lorsqu’il recommencera la ‘Amida (comme l’explique longuement notre maître le Rav z.ts.l dans Halih’ot ‘Olam vol.5).

En conclusion: Lorsqu’on a oublié de dire le passage de « Ya’alé Véyavo » dans la prière quotidienne le jour de Roch H’odech, et que l’on s’en rend compte après avoir terminé la ‘Amida, on est tenu de recommencer la ‘Amida. Si l’on s’en rend compte avant d’avoir terminé la ‘Amida, on recommence depuis « Rétsé » et l’on dira « Ya’alé Véyavo » conformément à la règle, comme expliqué dans les propos de MARAN dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.126).
Tout ceci uniquement dans la prière de Chah’arit ou de Minh’a, mais si l’oublie se produit dans la prière de ‘Arvit de Roch ‘Hodech, on ne recommence jamais la ‘Amida.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >

Questionner Le Rav