Halacha pour mardi 28 Cheshvan 5779 6 novembre 2018              

Date de la Halacha: 28 Cheshvan 5779 6 novembre 2018

Catégorie: Chabbat


La pluie et la neige pendant Chabbat – L’eau d’un climatiseur

Question: La pluie ou la neige qui tombent pendant Chabbat sont-ils « Mouktsé » (interdits au déplacement) pendant Chabbat?

Réponse: Cette question prend sa source dans un interdit de Chabbat que l’on appelle « Nolad » (chose nouvellement née pendant Chabbat) et qui concerne certains aliments comme un œuf pondu pendant Chabbat qui est interdit à la consommation jusqu’à la sortie de Chabbat. Cet œuf est également interdit au déplacement pendant Chabbat (à titre de « Mouktsé » qui consiste à ne pas déplacer certains objets pendant Chabbat comme des pierres ou du sable).
A partir de là, nous pouvons traiter le cas de la pluie et de la neige, afin de définir s’ils sont concernés par l’interdit de « Nolad » et donc interdits au déplacement ou non.

MARAN tranche dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.338) qu’il est permis de placer un ustensile sous un endroit du toit où pénètre de l’eau de pluie, et il est également permis de déplacer cet ustensile avec l’eau qu’il contient.
Il semble donc qu’il n’y a pas le moindre interdit de Mouktsé sur l’eau de pluie qui tombe Chabbat. C’est d’ailleurs ce qu’écrit explicitement MARAN dans le Beit Yossef (fin du chap.310) au nom du Chibolé Ha-Lékett qui cite lui-même Rav Tsémah’ GAON, qu’il est permis d’utiliser pendant Chabbat ou pendant Yom Tov l’eau de pluie tombée pendant Chabbat ou pendant Yom Tov pour se laver ou pour boire, même si un œuf pondu pendant Chabbat est interdit au déplacement pendant Chabbat puisqu’il est « Mouktsé », cela n’est pas comparable à l’eau de pluie puisqu’elle est comparable à l’eau contenue dans les fleuves et les sources, qu’il est permis de boire pendant Chabbat, car l’eau de pluie était à l’origine dans les nuages, elle n’est donc pas complètement nouvelle.

A partir de là, nous pouvons déduire que la neige qui tombe pendant Chabbat n’a aucun statut de Mouktsé. Il est permis de la boire, ainsi que de débarrasser la neige qui encombre la porte d’entrée d’une maison ou d’un immeuble.

Cependant, le Gaon auteur du Chou’t Lev Avraham écrit qu’il faut interdire le débarrassage de la neige pendant Chabbat car cela constitue un effort physique important qui peut être assimilé à un acte profane qui ne correspond pas au respect du Chabbat. C’est pourquoi, il interdit selon le Din le débarrasser de la neige pendant Chabbat.
Mais de nombreux décisionnaires réfutent ses propos et attestent que tout effort physique n’est pas systématiquement interdit pendant Chabbat, car il est permis de déplacer une lourde table tant que cela est nécessaire. De même, il est donc permis de débarrasser la neige pendant Chabbat si c’est nécessaire.

Concernant l’eau qui fuit d’un climatiseur pendant Chabbat, le Gaon Rabbi Chélomo Zalman OYERBACH z.ts.l tranche (Choul’han Chélomo page 113b) que cette eau est considérée comme « Mouktsé » à titre de « Nolad », et n’est pas comparable à l’eau contenue dans les nuages.
Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l partage cette opinion dans son livre ‘Hazon Ovadia-Chabbat (vol.3 page 144).

En conclusion: La pluie et la neige qui tombent pendant Chabbat n’ont pas le statut de « Mouktsé » et il est permis de les déplacer, de les boire ou de les utiliser pour se laver.
Mais l’eau qui fuit d’un climatiseur pendant Chabbat a le statut de Mouktsé, et il est interdit de la déplacer pendant Chabbat.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >

Questionner Le Rav