Halacha pour mardi 19 Kislev 5779 27 novembre 2018              

Date de la Halacha: 19 Kislev 5779 27 novembre 2018

Catégorie: H’anouka


L’heure d’allumage des Nérot de ‘Hanouka

Léh'atéh'ila (à priori), il faut allumer les lumières de H’anouka immédiatement à la sortie des étoiles.
Certains Achkénazim allument dès le coucher du soleil (la Chki’a).

L’heure la plus avancée pour allumer les lumières de H’anouka
Il ne faut pas allumer les lumières de H’anouka avant l’heure précise du coucher du soleil ou de la sortie des étoiles, (excepté la veille de Chabbat H’anouka où nous allumons avant le coucher du soleil, en raison de l’entrée de Chabbat, comme nous l’expliquerons dans l’une des prochaines Halachot).
Même une personne prise par ses occupations personnelles à l’heure de la Mitsva, n’est pas autorisée à allumer avant, car selon l’avis de nombreux Richonim (décisionnaires de l’époque médiévale), on n’est pas quitte de la Mitsva, même Bédi'avad (à posteriori) lorsqu’on allume avant cet horaire.
Toutefois, si quelqu’un est dans l’obligation de partir en voyage (et qu’il ne laisse personne à son domicile pour allumer à l’heure), et qu’il craint qu’il n’accomplisse pas la Mitsva d’allumer les lumières de H’anouka, il devra allumer avant le coucher du soleil, dès l’heure de Plag Ha-Minh’a (l’heure à partir de laquelle on allume les lumières de H’anouka le vendredi), mais sans réciter les bénédictions, car nous appliquons ici le principe de SAFEK BERAH’OT LEHAKEL = lors d’un doute (une discussion) sur la récitation d’une bénédiction, nous allons à la souplesse, et nous ne la récitons pas.
[Mais il est conseillé à cette personne qui doit partir en voyage avant l’heure de l’allumage, de nommer quelqu’un comme son Chaliah’ (son délégué), et de lui confier les clefs de son domicile afin qu’il allume les lumières de H’anouka à sa place, et à l’heure de la sortie des étoiles. Ainsi, la personne pourra partir en étant quitte de son obligation.]

L’heure la plus tardive pour allumer les lumières de H’anouka
Léh'atéh'ila (à priori), il ne faut pas retarder l’allumage des lumières de H’anouka, mais il faut les allumer immédiatement à la sortie des étoiles.
Si on ne les a pas allumées à ce moment-là, on peut encore le faire durant la 1ère demi-heure qui suit l’heure de la sortie des étoiles.
Si l’on n’a toujours pas allumé durant la 1ère demi-heure qui suit la sortie des étoiles, on peut encore le faire tant qu’il fait nuit (jusqu’à l’heure de ‘Alot Hachah’ar – l’aube).
Cependant, si l’on rentre à la maison à une heure tardive, et que l’on n’a pas encore allumé les lumières de H’anouka, il est souhaitable de réveiller 1 ou 2 membres du foyer afin qu’ils soient présents lors de l’allumage, pour divulguer le Ness (le Miracle). Si toutefois, on ne peut pas les réveiller, on allume malgré tout en récitant les bénédictions.
[Il en est de même pour une personne qui vit seule et qui rentre chez elle à une heure tardive sans avoir allumé les lumières de H’anouka, cette personne doit allumer malgré tout en récitant les bénédictions.]

L’heure précise de la sortie des étoiles
Selon l’opinion de notre saint maître Rabbénou Ovadia YOSSEF z.ts.l, l’heure précise de la sortie des étoiles correspond actuellement pour Jérusalem à environ 16h52.
Pour les autres endroits, il faut calculer 13,5 minutes après le coucher du soleil en heures saisonnières. Ces 13,5 minutes en heures saisonnières se calculent de la façon suivante : Il faut diviser par 12 le nombre d’heures entre le lever du soleil et son coucher. Chaque partie correspond à une heure saisonnière contenant 60 minutes saisonnières. Selon ce calcul, 13,5 minutes en heures saisonnières correspondent en cette période à environ 10 ou 11 minutes ordinaires. En été, ce temps peut être plus long en fonction de la longueur de la journée. Il existe de notre époque des calendriers précis dans lesquelles sont publiées les heures des Mitsvot de manière conforme à la Halacha, comme le calendrier « Or Ha-‘Haïm » (en Israël) par exemple.

La prière de ‘Arvit et l’allumage des lumières de H’anouka
Nous avons l’usage de prier l’office de ‘Arvit avant d’allumer les Nérot de H’anouka à la maison. Si quelqu’un arrive chez lui sans avoir prié ‘Arvit, selon notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, il doit avant tout prier ‘Arvit et allumer ensuite les Nérot H’anouka, car la prière de ‘Arvit est prioritaire sur les Nérot de ‘Hanouka du fait de sa plus grande fréquence (nous prions ‘Arvit chaque soir de l’année, alors que nous allumons les Nérot de ‘Hanouka seulement 8 jours).
Si le fait d’aller rechercher un Minyan risque de nous faire dépasser la 1ère demi heure de la nuit pour allumer, il est préférable de prier seul dans le calme et allumer ensuite les Nérot de H’anouka.

A la demande de nombreuse personnes : Cette dernière règle citée au nom de notre maitre le Rav z.ts.l - selon laquelle si l’on n’a pas encore prié Arvit avant d’allumer, il est préférable de prier seul et de ne pas perdre la 1ère demi heure de la nuit pour l’allumage plutôt que de consacrer ce temps à la recherche d’un Minyan et d’allumer plus tard – prend sa source dans la réponse orale que notre maitre le Rav z.ts.l a donné au public qui l’a questionné sur ce sujet durant des années, ainsi que dans ses cours en public.
Cette réponse n’apparait pas dans ses ouvrages.

< < La Halacha précédente Halacha suivante > >

Questionner Le Rav