Dvar Torah pour lundi 11 Elul 5769 31 août 2009

Paracha de KI Tavo

« …Tu [les] mettras dans une corbeille… » (Devarim 26, 2 Début de notre Parasha)
Contexte
La Torah nous ordonne la Mitsva de Bikourim qui constitue à apporter au Beit Hamikdash les prémices de nos fruits, et de les donner au Cohen.

Il est rapporté dans la Guémara Bava Kama (92b) que les riches présentaient leurs prémices dans des paniers d’or et d’argent qui leur étaient restitués, tandis que les pauvres les offraient dans des corbeilles d’osier que les Cohanim conservaient, ce qui illustre le dicton selon lequel « Batar ‘Aniya Azla ‘Aniyouta – la pauvreté poursuit le pauvre ».

Le Gaon Rabbi Ya‘akov Neumann z.ts.l – auteur du livre Darké Moussar – donne l’explication suivante :
Quand un homme riche venait offrir ses Bikourim dans des récipients d’argent et d’or, il était naturel qu’il fût aussi bien vêtu et fier de son apparence, ce qui a pour conséquence d’entretenir le « Moi » (La « Ano’hiyout »). Les Cohanim lui restituaient donc aussitôt son panier, comme pour lui notifier que son « moi » avait rendu son offrande presque inacceptable.
Celui qui accompli des Mitsvot simplement pour « faire briller son apparence personnel », Hashem ne retient que la Mitsva et lui « rend son ambition de briller » !!! 
Les paniers des pauvres, en revanche, étaient accueillis par les Cohanim presque à bras ouverts, en témoignage au fait qu’Hashem aime les offrandes présentées dans la soumission et l’humilité.
 
Chabbat Chalom
 
Dvar Torah rédigé par le Rav David A. PITOUN