Halacha pour mercredi 25 Tammuz 5777 19 juillet 2017

Pour l'élévation des âmes de:
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Tinok Ben Yael Sarah

Pour la guérison totale et rapide de Jean Luc Shelomo Ben Eliyahou (Azoulay) parmi tous les malades d'Israël Amen.

Les ustensiles qui nécessitent d’être trempés (Suite)

Dans les précédentes Halachott, nous avons expliqué que les ustensiles achetés d’un non juif, comme par exemple les ustensiles fabriqués en dehors d’Israël, nécessitent d’être trempés dans un Mikvé avant de les utiliser. Nous avons aussi précisé dans nos propos quels sont les ustensiles qui nécessitent d’être trempés, et lesquels ne le nécessitent pas.
Nous allons maintenant expliquer d’autres détails sur ce point.

Quel est le DIN pour les ustensiles en plastique?

Nous avons déjà fais mention dans les précédentes Halah’ot que la raison pour laquelle les ustensiles en terre ne nécessitaient pas d’être trempés, réside dans le fait que la Torah – dans la Parasha sur les ustensiles de Midian – ne mentionne l’obligation de tremper uniquement pour les ustensiles en métal, et il n’y a que cette catégorie qu’Hashem nous a ordonné de tremper. Rav Ashé dit (dans la Guemara traité Avoda Zara 75b) : Puisque ces ustensiles en verre sont réparables lorsqu’ils se cassent, ils sont donc comparables aux ustensiles en métal.
Il est donc explicite à travers les propos de nos maîtres que nous avons également l’obligation de tremper les ustensiles en verre.
Apparemment, puisqu’il est possible de faire fondre des ustensiles en plastique pour en faire des objets divers, il faut les comparer aux ustensiles en verre, et leur imposer d’être trempés.

Mais cependant, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit qu’étant donné que les ustensiles en verre ne sont soumis à l’obligation d’être trempés seulement par décret de nos maîtres et non par ordonnance de la Torah, le décret de nos maîtres ne se rattache donc qu’aux matières qui existaient à leur époque. Les ustensiles en matière plastique – qui n’existait pas du tout à l’époque de nos maîtres – ne sont pas du tout soumis à l’obligation d’être trempés, même s’ils possèdent un point commun aux ustensiles ne verre (le fait que l’on peut les reconstituer en les faisant fondre).
Cependant, le Gaon Rabbi Itsh’ak Ya’akov WEISS z.ts.l – chef du Beit Din de la ‘Eda Ha-H’aredite de Jérusalem – tranche dans son livre que les ustensiles en plastique sont soumis à l’obligation d’être trempés. Mais par la suite (dans son livre Shou’t Minh’at Itsh’ak tome 4), il écrit qu’après avoir pris connaissance des propos de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l sur la question, il revient sur son avis et tranche conformément aux paroles de notre maître le Rav z.ts.l, selon qui, les ustensiles en plastique ne sont pas soumis à l’obligation d’être trempés, et il est donc permis de les utiliser immédiatement après les avoir acheté.

Au sujet des ustensiles en porcelaine (PARPORI en arabe), l’auteur du Kenesset Ha-Guedola (le Gaon Rabbi H’aïm BENBENISHTI z.ts.l, disciple du MaHaRYMaT – Rabbi Yossef Mi-Terani, il y a près de 400 ans) écrit que selon l’usage, ils ne nécessitent pas d’être trempés, car ne sont soumis à l’obligation d’être trempés uniquement les ustensiles véritablement en verre et qu’il est possible de réparer en les faisant fondre pour en faire des objets divers, puisqu’ils sont comparables – sur ce point – aux ustensiles en métal. Mais les ustensiles en porcelaine, puisque – lorsqu’ils se cassent - il n’est pas possible de les réparer, ils sont donc comme des ustensiles en bois ou en terre qui ne sont pas soumis à l’obligation d’être trempés.

Par conséquent, les ustensiles en porcelaine (véritable, et non un ustensile en porcelaine recouvert de verre) ne sont pas soumis à l’obligation d’être trempés, et l’on peut donc autoriser leur utilisation immédiatement après les avoir acheter.

Dans la prochaine Halacha, nous expliquerons quel est le DIN pour des ustensiles à usage unique (jetables).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

L’interdiction de « Dach » (battre le blé) et de Séh’ita (presser) pendant Chabbat

Nous avons déjà expliqué à plusieurs reprises qu’il existe 39 activités sources (« Avott Mélah’ott ») interdites pendant Chabbat. Chacune de ses activités sources possède des activités dérivées (&laq......

Lire la Halacha

Faire du thé pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons écrit qu’il est permis de presser des citrons pendant Chabbat à la main – et non au moyen d’un ustensile – car la règle du pressage du citron n’est pas la même que celle du pressage des autr......

Lire la Halacha

Presser un citron pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué qu’il est interdit de presser des fruits pendant Chabbat, lorsqu’il s’agit de fruits qu’il est d’usage de presser pour leur jus. De même, nous avons aussi expliqué qu’il est permis d......

Lire la Halacha

Le véritable sens Halachique de la fête de Tou Bichvat

Ce soir (dimanche soir), tombe la fête de TOU Bichvat La Guémara Roch Ha-Chana (2a) nous enseigne: Tou Bi-Chvat est le Roch Ha-Chana des arbres. Certains font l’erreur de croire qu’au même titre que tout l’univers est jugé le jour de Roch Ha-Chana (......

Lire la Halacha


Réciter le Birkat Ha-Mazon en se déplaçant en chemin

Question: Lorsqu’une personne consomme en marchant, est-elle autorisée à réciter le Birkat Ha-Mazon en marchant? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que nos maîtres ont instauré de réciter le Bir......

Lire la Halacha

Presser des oranges sur une salade de fruits pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons fait mention de l’interdiction de la Torah de presser des olives pendant Chabbat pour obtenir de l’huile, ou bien des raisins pour en extraire le jus. Mais pour tous les autres fruits, leur pressage n’a pas été int......

Lire la Halacha

Des aliments contenant de la farine

Ces derniers jours, nous avons appris que lorsqu’un aliment est constitué de plusieurs aliments dont les bénédictions initiales sont différentes, il faut réciter la bénédiction correspondant à l’aliment principal du mélange. ......

Lire la Halacha

Un aliment constitué de plusieurs espèces

Question: Quelle est la bénédiction d’un poivron farci ? De même, quelle est la bénédiction d’une pâtisserie faite à base d’un peu de farine, mais dont l’essentiel est constitué de fruits et de noix? Réponse: Dan......

Lire la Halacha