Halacha pour jeudi 4 Tishrei 5780 3 octobre 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

Le devoir d’habiter dans la Souccah

Le devoir de siéger dans la Souccah
Il est dit dans notre sainte Torah  (Vayikra 23): 
« Vous habiterez dans des Souccot pendant 7 jours. Chaque membre d’Israël devra habiter dans les Souccot. Afin que les générations futures sachent que j’ai installé les Béné Israël dans des Soukkot, lorsque je les ai sortis d’Egypte… »

Nos maîtres expliquent dans la Guémara Souccah (11b) qu’il s’agit des colonnes de nuée avec lesquelles Hachem a entouré les Béné Israël, pour ne pas qu’ils souffrent du soleil (mais Il ne les a pas installés dans de véritables cabanes comme nous le faisons).

Par conséquent, lorsqu’on accomplie la Mitsva de siéger dans la Souccah, il est bon d’avoir la Kavana (la pensé) qu’Hachem nous a ordonné de s’installer dans la Souccah en souvenir de la sortie d’Egypte, ainsi qu’en souvenir des colonnes de nuée avec lesquelles Hachem a entouré les Béné Israël dans le désert.
Il est rapporté dans le Midrash sur le verset « La nuée d’Hachem était avec eux la journée… » :
Il y avait 7 nuées : 
1 nuée à chaque direction (nord, sud, est, ouest) ; 1 nuée au dessus d’eux ; 1 nuée en dessous leurs pieds ; 1 nuée devant eux qui avait pour fonction d’aplanir le chemin en abaissant les montagnes, et qui élevait les vallées. Elle tuait également les serpents et les scorpions, et nettoyait la route devant eux.
C’est pour cela que nous sommes ordonnés d’habiter la Souccah pendant 7 jours. 

Pourquoi célébrer la fête de Souccot au mois de Tichri ?
Notre maître le TOUR écrit que la raison pour laquelle nous avons reçu l’ordre de célébrer la fête de Souccot au mois de Tichri et non au moment de notre sortie d’Egypte, lors de la fête de Pessah’, réside dans le fait que le mois de Nissan marque le début des beaux jours, et qu’il est courant à cette époque de l’année, de fabriquer des cabanes pour se mettre à l’ombre, et par cela, nous n’aurions pas réellement montrer que nous accomplissons la Mitsva de Souccah ordonnée par Hachem. C’est pour cela qu’Hachem nous ordonne d’accomplir cette Mitsva au mois de Tichri qui marque le début du froid et des pluies, quand c’est plutôt l’usage de rentrer dans les maisons pour s’y réchauffer, alors que nous sortons de la maison pour habiter la Souccah. Là, nous exprimons réellement que nous accomplissons la Mitsva de Souccah parce qu’Hachem nous l’a ordonné.

Quand faut-il construire la Souccah?
Les « Zérizim » (ceux qui s’empressent de faire les Mitsvot) se précipitent pour commencer à construire la Souccah immédiatement à la sortie de Yom Kippour.
Chacun a le devoir de construire sa Souccah lui-même, sans passer par un intermédiaire.
Si quelqu’un ne peut la construire par lui-même, il doit s’efforcer de poser au moins le Skah’ (le toit de la Souccah) sur la Souccah.
S’il ne peut pas poser le Skah’ par lui-même, il peut déléguer l’intégralité de la construction de la Souccah à une personne en lui disant au préalable :
« Je te nomme mon Chaliah’ (mon délégué) pour construire la Souccah. »
L’essentiel dans la Mitsva de construire la Souccah, c’est de poser le Skah’ sur les parois de la Souccah, car c’est grâce à cela que la Souccah devient Kéchéra (valable).

La construction de la Souccah comporte de nombreuses règles que nous nous efforceront d’expliquer – avec l’aide d’Hachem – dans les prochaines Halah’ot.

Le comportement dans la Souccah
Il faut s’efforcer de ne pas prononcer de paroles profanes à l’intérieur de la Souccah, et d’y multiplier les paroles de Torah et les chants de gloire à Hachem, car la sainteté de la Souccah est très grande. Celui qui y multipliera les paroles de Torah et de crainte du Ciel dans la Souccah et qui augmentera l’amour, la fraternité et la paix avec les membres de son foyer à l’intérieur de la Souccah, son niveau est incommensurable.

8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles sur les ustensiles en verre et en Pyrex vis-à-vis de la viande et du lait

Dans la précédente Halacha, nous avons cité l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ selon lequel les ustensiles en verre n’absorbent absolument pas, et de ce fait, il n’y a aucun interdit à utiliser des ustensiles en verr......

Lire la Halacha

Ustensiles en verre pour la viande et le lait

Question: Doit-on également posséder une vaisselle viande et une vaisselle lait lorsqu’il s’agit d’ustensiles en verre? Réponse: Nous avons déjà expliqué dans la précédente Halacha qu’il est obligatoire de possé......

Lire la Halacha

Vaisselle viande et vaisselle lait et règle du goût détérioré (נותן טעם לפגם)

Les parois d’une marmite qui a cuit de la viande absorbent légèrement de la nourriture au moment de la cuisson. Par conséquent, cette marmite est qualifiée de marmite « viande », et de ce fait, si l’on cuit des aliments lactés dans......

Lire la Halacha

L’interdiction de la viande et du lait

Il est dit à 3 reprises dans notre sainte Torah: « Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère. » (Chémot chap.23 et 34. Dévarim 14).  Nos maîtres commentent dans la Guémara H‘oulin (114a): Une fois pour nous indiq......

Lire la Halacha


La bénédiction de Chéhéh’éyanou sur un nouveau vêtement

Question: Quand doit-on réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur un nouveau vêtement? Doit-on la réciter lors de l’achat, ou bien au moment où l’on porte véritablement le vêtement? De plus, doit-on r&eacu......

Lire la Halacha

La bénédiction de « Chéhé’héyanou » sur une bonne odeur

Question: Doit-on réciter la bénédiction de « Chéhéh’éyanou » sur un parfum qui se renouvelle chaque année? Réponse: Cette question prend sa source dans le fait que l’on récite la bénédiction de &......

Lire la Halacha

Réciter la Bérah’a de Chéhéh’éyanou sur des fruits greffés

Question: Faut-il réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou lorsque l’on consomme pour la première fois dans l’année des agrumes comme un pamplemousse ou une orange? Réponse: Nous devons tout d’abord introduire l......

Lire la Halacha

Réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur des fruits de la même espèce

Dans la Halacha précédente, nous avons mentionné qu’il faut réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou avant de consommer un fruit pour la première fois de l’année, et ce, même s’il s’agit d......

Lire la Halacha