Halacha pour mardi 3 Sivan 5780 26 mai 2020

Pour l'élévation des âmes de : André Avraham Ben Ma'hlouf TAÎB z"l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba El baz z"l de Lyon

Le « ’Erouv Tavchiline » - Chavou’ot 5780

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline?
Cette année (5780), le 1er jour de Chavou’ot tombera un vendredi veille de Chabbat. (29.mai)
Nous savons que pendant chaque Yom Tov il est permis de cuisiner pour les besoins du Yom Tov. Par exemple, il est permis de mettre pendant Yom Tov une poêle sur le feu pour y frire des légumes ou autre, pour les besoins du Yom Tov (mais il est interdit de « créer » une flamme, c'est-à-dire allumer une flamme nouvelle. Il faut donc allumer le feu à partir d’une flamme déjà existante depuis la veille de la fête, comme  un « Ner Néchama » par exemple. De même, il est interdit d’éteindre un feu, comme nous l’avons expliqué plusieurs fois.)

Lorsque Yom Tov tombe la veille de Chabbat, comme c’est le cas cette année, certaines personnes désirent cuisiner pendant Yom Tov pour Chabbat.
Or, nos maitres ont interdit de cuisiner pendant Yom Tov pour les besoins du Chabbat, sauf au moyen du « ‘Erouv Tavchiline ».

Comment fait-on le ‘Erouv Tavchiline ? On place depuis la veille de Yom Tov (jeudi) « un pain et un plat cuit » pour les besoins de Chabbat (pour les consommer pendant Chabbat), afin qu’il soit distinct que l’on n’entame pas les cuissons et autres préparations culinaires du Chabbat pendant Yom Tov, mais que l’on va seulement les achever pendant Yom Tov.

Explication
Vis-à-vis de l’honneur de Yom Tov, nos maitres ont interdit de cuisiner pendant Yom Tov, même pour les besoins de Chabbat (afin de ne pas considérer le Yom Tov comme un jour de semaine vis-à-vis du Chabbat), mais si l’on entame nos préparatifs de Chabbat avant même que Yom Tov n’entre, et que nous ne faisons seulement qu’achever nos préparatifs de Chabbat pendant Yom Tov, il n’y a là aucune atteinte à l’honneur du Yom Tov. C’est la raison pour laquelle nous prévoyons un pain et un plat cuisiné avant l’entrée du Yom Tov pour les besoins des repas de Chabbat, afin de montrer que nous entamons les préparatifs de Chabbat dès à présent, avant l’entrée de Yom Tov, et que pendant le Yom Tov lui-même, nous ne ferons que les achever.
Si quelqu’un n’a pas procédé à ce « ‘Erouv Tavchiline », il ne peut effectuer aucun préparatif de Chabbat pendant Yom Tov.

Comment préparer le ‘Erouv?
Le pain et le plat cuisiné que nous devons prévoir pour le « ‘Erouv Tavchiline », possèdent différents détails Halachiques.
La tradition est de prévoir un pain d’un poids d’environ 30g (Kazaît), et un œuf dur.
La veille de Yom Tov (jeudi), lorsque nous prenons le pain et l’œuf dur pour les placer en tant que « ‘Erouv Tavchiline », nous devons réciter la bénédiction suivante:
BAROUH’ ATA A.D.O.N.A.Ï ELO-HENOU MELEH’ HA’OLAM ACHER KIDDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU ‘AL MITSVAT ‘EROUV.
Ensuite nous devons faire la déclaration suivante dans la langue que nous comprenons:
« Grâce à ce ‘Erouv, il nous sera permis d’enfourner, de cuisiner, d’allumer le feu (par une flamme déjà existante avant la fête), et d’exécuter tous nos préparatifs pendant Yom Tov pour les besoins de Chabbat. »
Ensuite, nous plaçons ce ‘Erouv à un endroit où il sera préservé, et nous devons le consommer pendant Chabbat (vendredi soir).

Le ‘Erouv collectif
Dans la plupart des communautés, les Rabbanim des villes ont l’usage de procéder au ‘Erouv de manière particulière, de sorte qu’il sera utile aux personnes qui oublieraient de le faire.  
Par conséquent, si une personne se rend compte pendant Yom Tov qu’elle a oublié de procéder au « ‘Erouv Tavchiline » avant la fête, et qu’elle sait que le Rav de la ville a pensé à acquitter toutes les personnes qui oublieraient de procéder au ‘Erouv, cette personne peut quand même cuisiner pendant Yom Tov pour Chabbat.
Mais Léh’ateh’ila (à priori) toute personne a le devoir de procéder à son propre « ‘Erouv Tavchiline » avant la fête.

Achever les préparatifs de Chabbat tôt dans la journée
Même si l’on a procédé au « ‘Erouv Tavchiline » avant la fête, conformément à la Halacha, il faut avoir terminé les préparatifs de Chabbat pendant Yom Tov (vendredi) quand il fait encore grand jour, et ne pas tarder jusqu’à l’entrée de Chabbat.
Cependant, si Bédi’avad (a posteriori), une personne a été retardée pour une raison quelconque, elle peut poursuivre ses préparatifs de Chabbat pendant Yom Tov, jusqu’à avant la Chki’a (le coucher du soleil) de Yom Tov (vendredi).

L’allumage des Nérott de Chabbat
Vendredi, l’allumage des Nerot de Chabbat doit se faire au plus tard 20mn avant l’heure de la Chki’a (le coucher du soleil), car au-delà, le jour se sanctifie par la sainteté du Chabbat, et il sera donc interdit d’allumer les Nérott.
Il est permis de préparer les Nerot pendant la journée de Yom Tov.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Règles relatives au jour du 9 Av

Le jour de Tich’a Be-Av (le jeûne du 9 Av), 5 interdits sont en vigueur: Manger et boire; Se laver; S’enduire (le corps avec de l’huile ou de la crème corporelle) ; Porter des chaussures en cuir ; Pratiquer l’intimité conjugale De même, il est inte......

Lire la Halacha

Une personne malade du Corona par négligence, doit –elle réciter le Gomel à sa guérison ?

Réponse: Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué que la personne qui tombe malade et qui est alitée, comme la grippe ou le Corona, doit réciter le Gomel une fois guérie, et que cela doit être fait en présence de 10 hommes. M......

Lire la Halacha

Règles relatives à la sortie du 9 Av et au 10 Av

Après la sortie des étoiles le jour du 9 Av, il est permis de manger et de boire. nous avons l’usage de réciter Birkat Ha-Lévana (la bénédiction à la vision de la lune) après l’office de ‘Arvit à la sortie du 9 Av. il ......

Lire la Halacha

Le Gomel pour une personne malade – Le Corona

Question: Une personne qui a été victime du Corona, mais sous une forme légère sans avoir été véritablement en danger, qui a été malade et alitée, doit-elle réciter le Gomel? Réponse: Dans la précéde......

Lire la Halacha


Consommation de viande après Roch H’odech AV

Il est expliqué dans une Michna de Ta’anit (26b) qu’il est interdit par décret de nos maîtres de consommer de la viande et du vin, la veille de Tich’a Beav (la veille du jeune du 9 Av) lors de la Séouda Ha-Mafsekete (le dernier repas avant le début......

Lire la Halacha

Lois relatives à la Bérah’a du Gomel

Nos sages ont instauré que toute personne qui vie un événement dangereux se doit de remercier Hachem en récitant une Bérah’a devant 10 personnes comme nous allons l’expliqué. Dans la Guémara, traité de Bérah’ott page......

Lire la Halacha

Tou Bé-Av – le 15 Av

Aujourd’hui, nous célébrerons « Tou Bé-Av ». On enseigne dans une Michna de Ta’anit (26b): Rabban Chim’on Ben Gamliel dit: « Il n’y a pas de plus belles fêtes pour Israël que le 15 Av et Yom KIPPOUR. Ces jours-là, le......

Lire la Halacha

Les personnes soumises et exemptes du jeûne du 9 Av

Un malade sans danger Un malade (véritablement malade, qui est alité ou autre, même s’il n’est pas en danger) est exempt de jeûner le 9 Av, car la sévérité du jeûne du 9 Av est moins importante que celle de Yom Kippour sur ce point. D......

Lire la Halacha