Halacha pour dimanche 17 Tammuz 5781 27 juin 2021

Pour l'élévation de l'âme de 
Yossef Ben Moshé SEROUSSI z"l 
dont c'est la Azkara ce Shabbat 30 Kislev. 

Le jeûne du 17 Tamouz – « Ben Ha-Métsarim » (5781)

Aujourd’hui dimanche est observé le jeûne du 17 Tamouz.

Le jeûne du 17 Tamouz
Il est dit dans le livre du prophète Zéh’arya (chap.8 verset 19):
« Ainsi parle Hachem: Le 4ème jeûne, le 5ème jeûne, le 7ème jeûne, ainsi que le 10ème jeûne seront pour la Maison de Yéhouda, des jours d’allégresse et de joie, de bonnes fêtes. Aimez la vérité et la paix! »
Nos maîtres expliquent ce verset dans la Guémara Roch Hachana (18b):
Le 4ème jeûne - correspond au 17 Tamouz, puisque le mois de Tamouz est le 4ème mois depuis le mois de Nissan (Selon la Torah, le mois de Nissan représente le 1er des mois de l’année).
Le 5ème jeûne - correspond au 9 Av, puisque le mois de Av est le 5ème mois depuis le mois de Nissan.
Le 7ème jeûne - correspond au Jeûne de Guédalia (3 Tichri), puisque le mois de Tichri est le 7ème mois depuis le mois de Nissan.
Le 10ème jeûne - correspond au 10 Tévett, puisque le mois de Tévett est le 10ème mois depuis le mois de Nissan.

La règle du jeûne
Notre maître le RAMBAM écrit que tout le peuple d’Israël a le devoir de jeûner pendant ces jours là, pour les malheurs qui s’y sont produits, et cela, afin de réveiller les coeurs et d’ouvrir les chemins vers la Téchouva (le repentir). Pour que ce soit un rappel à nos mauvaises actions, et aux mauvaises actions de nos ancêtres, qui sont comparables à nos propres actions. Ce sont toutes ces fautes qui ont provoqué, pour eux comme pour nous, tous ces malheurs. C’est en se rappelant de tous ces évènements que nous améliorerons notre comportement, comme il est dit: « Ils avoueront leur faute ainsi que celle de leurs parents… »

Qu’est-il arrivé le 17 Tamouz?
Voici les 5 malheurs qui se sont produits à la date du 17 Tamouz, et pour lesquels nous jeûnons à cette datte:
Les premières Tables de la Loi ont été brisées
Le Korbann Tamidd (sacrifice quotidien) fut interrompu à l’époque du 1er Beth Ha-Mikdach, en conséquence au siège de Jérusalem.
Sous le siège du 2ème Beth Ha-Mikdach, la première brèche dans la muraille de la ville fut pratiquée par l’ennemi ce jour-là, ce qui lui permit, 3 semaines plus tard, de détruire le Beth Ha-Mikdach, ainsi que toute la ville de Jérusalem.
Afoustomoss, un général grec, brûla ce jour-là un Sefer Torah.
Une idole fut placée dans le Beth Ha-Mikdach.

Quelles sont les personnes soumises à l’obligation de jeûner?
Tout le monde a le devoir de jeûner le 17 Tamouz, et il est interdit de se dissocier de la collectivité d’Israël.
Une femme enceinte et une femme qui allaite sont totalement exemptes de jeûner le 17 Tamouz.
Une personne âgée qui pourrait être affectée par le jeûne selon le médecin, ne doit pas jeûner.
De même, une femme qui a accouché depuis moins de 2 ans, et qui ressent une faiblesse particulière conséquente au jeûne, ne doit pas jeûner.
Toute personne, dont l’état de santé ne lui permet pas de jeûner, doit consulter une autorité Halachique compétente, qui lui indiquera ce qu’elle doit faire.
S’il y a un risque de danger, il est certain que l’on ne doit pas jeûner.
Cette personne devra consulter également une autorité Halachique compétente à l’approche du jeûne du 9 Av afin qu’on lui indique ce qu’ןl faudra faire, car le jeûne du 9 Av est plus sévère du point de vue de la Halacha.

Les enfants âgés de moins de 13 ans pour un garçon, et de moins de 12 ans pour une fille sont totalement exempts de ces jours de jeûne (17 Tamouz, 9 Av, jeûne de Guédalya, 10 Tévet). Ils ne doivent même pas jeûner quelques heures.
Ce n’est qu’à partir de l’âge de la Bar ou Bat Mitsva qu’ils deviennent soumis à l’obligation d’observer ces jours de jeûnes. (‘Hazon Ovadia).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

EL ENCENDIDO DE LAS LUMINARIAS DE JANUCÁ

PRECEPTO DEL ENCENDIDO. Todos los ocho días de Janucá  -siendo para el año 5782, comenzará el domingo 28 de noviembre por la noche, es decir víspera del lunes- es una mitzvá encender luminarias. Los sefaradim acostumbran a encender un candelabro por fa......

Lire la Halacha

SI ES PRECISO BENDECIR AL PROBAR LA COMIDA

Como vimos en distintas ocasiones, con respecto a la bendición sobre los alimentos que pronunciamos previo a consumirlos, aún cuando se come una mínima cantidad se debe pronunciar la bendición ya que está prohibido obtener provecho alguno de este mundo sin recitar ......

Lire la Halacha

VELAS DE SHABBAT Y VELAS DE JANUCÁ

Existe divergencia entre las primeras grandes autoridades halájicas con respecto al orden de encendido de las velas de Shabbat y de janucá. Según la opinión de la obra Baal Halajot Guedolot, se debe adelantar el encendido de las velas de Janucá a las velas de Shabb......

Lire la Halacha

EL HUESPED EN LA SALIDA DE SHABBAT JANUCÁ

Pregunta: El hijo casado que se hospeda en casa de sus padres en Shabbat ¿Cómo debe proceder con el encendido de las velas de Janucá la salida de Shabbat? Respuesta: Como hemos visto, según la costumbre sefaradí el hijo casado que se hospeda en casa de......

Lire la Halacha


LOS HIJOS CASADOS QUE SE HOSPEDAN EN CASA DE LOS PADRES

En entregas anteriores hemos aclarado, que la persona que se halla de viaje y se hospeda en casa de un compañero y su familia se halla con él, se incluye en el encendido del dueño de casa y por lo tanto no necesita encender por sí mismo. Todo esto es válido si no d......

Lire la Halacha

EL HUESPED EN JANUCÁ

La persona que se halla de viaje en Janucá y su esposa e hijos no enciende en su casa pues lo acompañan en el viaje, de hospedarse en casa de una persona a la que le paga por el hospedaje y la comida, etc. debe asociarse con el dueño de casa en el encendido de las velas abonando......

Lire la Halacha

ORDEN RITUAL DE LA NOCHE DE ROSH HASHANA

Las dos noches de Rosh Hashana es costumbre comer alimentos que simbolizan buenos designios para Israel. Por ello se come Rubia o lubia en árabe, zapallo –calabaza dulce-, dátiles, acelga, puerro, cabeza de cordero, manzana y miel. Ya hemos escrito oportunamente, que la perso......

Lire la Halacha

AL HANISIM

AL HANISIM En la plegaria de Arbit que da comienzo a la festividad de Janucá (este año 5782 el día domingo 28 de noviembre del 2021) se comienza a incluir el párrafo “al hanissim” en la amidá, en la bendición de alabanza al Eterno, o sea “......

Lire la Halacha