Halacha pour dimanche 17 Tammuz 5781 27 juin 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Jacqueline Fortunée Bat Nina (Pitoun, de Netanya, et anciennement de Sarcelles)

Pour la guérison totale et rapide de:
L’enfant Ma’yan ‘Hava Bat ‘Aicha

Le jeûne du 17 Tamouz – « Ben Ha-Métsarim » (5781)

Aujourd’hui dimanche est observé le jeûne du 17 Tamouz.

Le jeûne du 17 Tamouz
Il est dit dans le livre du prophète Zéh’arya (chap.8 verset 19):
« Ainsi parle Hachem: Le 4ème jeûne, le 5ème jeûne, le 7ème jeûne, ainsi que le 10ème jeûne seront pour la Maison de Yéhouda, des jours d’allégresse et de joie, de bonnes fêtes. Aimez la vérité et la paix! »
Nos maîtres expliquent ce verset dans la Guémara Roch Hachana (18b):
Le 4ème jeûne - correspond au 17 Tamouz, puisque le mois de Tamouz est le 4ème mois depuis le mois de Nissan (Selon la Torah, le mois de Nissan représente le 1er des mois de l’année).
Le 5ème jeûne - correspond au 9 Av, puisque le mois de Av est le 5ème mois depuis le mois de Nissan.
Le 7ème jeûne - correspond au Jeûne de Guédalia (3 Tichri), puisque le mois de Tichri est le 7ème mois depuis le mois de Nissan.
Le 10ème jeûne - correspond au 10 Tévett, puisque le mois de Tévett est le 10ème mois depuis le mois de Nissan.

La règle du jeûne
Notre maître le RAMBAM écrit que tout le peuple d’Israël a le devoir de jeûner pendant ces jours là, pour les malheurs qui s’y sont produits, et cela, afin de réveiller les coeurs et d’ouvrir les chemins vers la Téchouva (le repentir). Pour que ce soit un rappel à nos mauvaises actions, et aux mauvaises actions de nos ancêtres, qui sont comparables à nos propres actions. Ce sont toutes ces fautes qui ont provoqué, pour eux comme pour nous, tous ces malheurs. C’est en se rappelant de tous ces évènements que nous améliorerons notre comportement, comme il est dit: « Ils avoueront leur faute ainsi que celle de leurs parents… »

Qu’est-il arrivé le 17 Tamouz?
Voici les 5 malheurs qui se sont produits à la date du 17 Tamouz, et pour lesquels nous jeûnons à cette datte:
Les premières Tables de la Loi ont été brisées
Le Korbann Tamidd (sacrifice quotidien) fut interrompu à l’époque du 1er Beth Ha-Mikdach, en conséquence au siège de Jérusalem.
Sous le siège du 2ème Beth Ha-Mikdach, la première brèche dans la muraille de la ville fut pratiquée par l’ennemi ce jour-là, ce qui lui permit, 3 semaines plus tard, de détruire le Beth Ha-Mikdach, ainsi que toute la ville de Jérusalem.
Afoustomoss, un général grec, brûla ce jour-là un Sefer Torah.
Une idole fut placée dans le Beth Ha-Mikdach.

Quelles sont les personnes soumises à l’obligation de jeûner?
Tout le monde a le devoir de jeûner le 17 Tamouz, et il est interdit de se dissocier de la collectivité d’Israël.
Une femme enceinte et une femme qui allaite sont totalement exemptes de jeûner le 17 Tamouz.
Une personne âgée qui pourrait être affectée par le jeûne selon le médecin, ne doit pas jeûner.
De même, une femme qui a accouché depuis moins de 2 ans, et qui ressent une faiblesse particulière conséquente au jeûne, ne doit pas jeûner.
Toute personne, dont l’état de santé ne lui permet pas de jeûner, doit consulter une autorité Halachique compétente, qui lui indiquera ce qu’elle doit faire.
S’il y a un risque de danger, il est certain que l’on ne doit pas jeûner.
Cette personne devra consulter également une autorité Halachique compétente à l’approche du jeûne du 9 Av afin qu’on lui indique ce qu’ןl faudra faire, car le jeûne du 9 Av est plus sévère du point de vue de la Halacha.

Les enfants âgés de moins de 13 ans pour un garçon, et de moins de 12 ans pour une fille sont totalement exempts de ces jours de jeûne (17 Tamouz, 9 Av, jeûne de Guédalya, 10 Tévet). Ils ne doivent même pas jeûner quelques heures.
Ce n’est qu’à partir de l’âge de la Bar ou Bat Mitsva qu’ils deviennent soumis à l’obligation d’observer ces jours de jeûnes. (‘Hazon Ovadia).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

L’allumage des Nerot de H’anouka

Le devoir de l’allumage Durant les 8 jours de ‘Hanouka – qui tombera à partir de dimanche soir de la semaine prochaine - il est un devoir d’allumer les Nérot de ‘Hanouka. Les Séfaradim ont l’usage d’allumer une seule ‘Hanoukiya po......

Lire la Halacha

Nérott de Chabbat et Nérott de H’anouka : ordre d’allumage

Nos maitres les Richonim (décisionnaires médiévaux) débattent afin de définir quel ordre devons-nous respecter au sujet de l’allumage des Nérott de H’anouka et des Nérott de Chabbat. Selon l’opinion du Ba’al Halah’ott ......

Lire la Halacha

Lois relatives au voyageur et à l’invité pendant H’anouka, ainsi qu’aux soldats juifs de Tsahal

Question: Comment doit agir une personne qui est invitée ou qui est à l’armée pendant H’anoukka? Réponse: Ce cas mérite d’en débattre car il existe une différence sur ce point entre une personne qui voyage seule mais dont les memb......

Lire la Halacha

Un invité qui rentre chez lui le samedi soir

Question: Un fils marié invité avec son épouse et ses enfants à passer le Chabbat de ‘Hanouka chez ses parents ou chez ses beaux-parents on père, où doit-il allumer le samedi soir lorsqu’il rentre chez lui? Réponse: Lorsqu’un fils......

Lire la Halacha


H’anouka chez les parents ou les beaux parents, ou à l’hôtel

Dans l’une des précédentes Halah'otes, nous avons abordé le cas de celui qui est hébergé chez un ami durant H’anouka, et qui n’a personne qui allume pour lui à son foyer, par exemple, lorsqu’il n’a pas de famille, ou que sa ......

Lire la Halacha

« ‘Al Ha-Nissim »

L’obligation de mentionner le passage de « ‘Al Ha-Nissim » Lors de la prière de ‘Arvit du soir de H’anouka (cette année 5782, à partir de ce soir dimanche 28 novembre), on dit le passage de « ‘Al Ha-Nissim » dans la ‘A......

Lire la Halacha

Les femmes et le Hallel pendant H’anouka

Question: Si les femmes sont soumises à l’obligation de l’allumage des Nérott de ‘Hanouka, sont-elles aussi soumises au devoir de réciter le Hallel chaque matin de H’anouka? Réponse: Les femmes sont exemptes de toute obligation positive li&eacut......

Lire la Halacha

Comment faire le Kiddouch sur le vin?

Lorsqu’on récite le Kiddouch sur le vin, il faut prendre un verre capable de contenir la quantité d’un Révi’it de vin (81 g ou 8.1 cl). Le verre doit être rincé à l’intérieur comme à l’extérieur. Ensuite, on ......

Lire la Halacha