Halacha pour dimanche 11 Tammuz 5778 24 juin 2018

Cette Halacha est dédiée à l'élévation de la Néchama de notre ami

Richard Michaël Ben Chélomo Checkroun z’’l, décédé brutalement

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de

Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Enclencher le lave-linge la veille de Chabbat

Question: Est-il permis d’enclencher une machine à laver le linge, la veille de Shabbat, sachant qu’elle continuera à fonctionner pendant Shabbat?

Réponse: Nous avons expliqué dans une précédente Halacha que - de façon générale – il est permis de débuter une Méla’ha (une activité interdite) le vendredi juste avant l’entrée de Chabbat, dans le but que la Méla’ha se poursuive pendant Chabbat lui-même.
C’est la raison pour laquelle il est permis d’enclencher des arrosoirs la veille de Chabbat, même s’ils vont arrosés le jardin pendant Shabbat lui-même,
puisqu’ aucune Mela’ha n’est réalisée pendant Chabbat lui-même.

Nous allons maintenant débattre du fait d’enclencher une machine à laver le linge, la veille de Chabbat, lorsqu’on sait qu’elle continuera à fonctionner d’elle-même pendant Chabbat.
A la lueur de ce qui a été dit, il semble apparemment que l’on peut également permettre ce cas, puisqu’ aucune Mela’ha n’est effectuée pendant Shabbat lui-même.

Cependant, certains interdisent lorsqu’il s’agit d’une machine à laver le linge, car cette question relève d’une Ma’hloket (une divergence d’opinion) parmi les Poskim (décisionnaires).

En effet, une Baraïta est enseignée dans le traité Shabbat (18a):
On ne place pas (la veille de Chabbat) les grains de blés dans la meule, dans le but qu’ils soient moulus pendant Chabbat.
C'est-à-dire: il est interdit d’introduire des grains de blés avant l’entrée de Chabbat, à l’intérieur de la meule (sorte de machine à moudre le blé) qui fonctionne au moyen des mouvements de l’eau pendant Chabbat. Bien qu’aucune Méla’ha n’est réalisée pendant Chabbat lui-même, malgré tout, puisque la meule émet un bruit pendant Chabbat, cela représente un mépris envers le respect du Shabbat.

Nos maîtres débattent dans la Guémara sur le fait de retenir l’enseignement de cette Baraïta, au niveau de la Halacha.

Selon certains, cette Baraïta est l’opinion unanime, et par conséquent, il est interdit de débuter une Mélah’a la veille de Shabbat, lorsqu’il s’agit d’une chose qui émettra un bruit pendant Chabbat lui-même.

Selon d’autres, cette Baraïta dépend d’une Ma’hloket (divergence d’opinion) entre Beit Chamaï et Beit Hillel.
Or, selon Beit Hillel, il n’y a pas à prendre en considération le bruit émis pendant Chabbat, et il est donc permis d’introduire les blés dans la meule, la veille de Chabbat, dans le but qu’ils soient moulus pendant Chabbat lui-même.

Et c’est ainsi que MARAN tranche dans le Choul’han Arou’h (O.H chap.252-5) qu’il est permis de placer des blés à l’intérieur de la meule, juste avant l’entrée de Chabbat, et on ne prend pas en considération le fait que l’on puisse dire : « La meule d’untel fonctionne pendant Chabbat ! ».
Le RAMA (autorité Halachique principale pour les Achkénazim) écrit sur cela:
Certains interdisent lorsqu’il s’agit de la meule, ou de toute autre chose qui peut émettre un bruit, et tel est – à priori - l’usage. Mais en cas de perte, on peut autoriser.

Il est donc expliqué que selon la tradition des Séfaradim – qui ont acceptés sur eux les décisions Halachiques de MARAN – il n’y a pas à prendre en considération le bruit émis pendant Chabbat.
Même selon la tradition des Achkénazim, dans un cas de perte considérable, ou bien lorsqu’il y a une importante nécessité, on peut introduire le blé dans la meule avant Chabbat, afin qu’ils soient moulus pendant Chabbat.

C’est pourquoi - du point de vue de la Halacha – il est permis d’enclencher- la veille de Chabbat - la machine à laver le linge, en particulier dans un cas de nécessité.
Selon la tradition des Achkénazim, on peut également autoriser lorsqu’il s’agit d’un cas de force majeure, comme des soldats de Tsahal qui viennent en permission pour Chabbat et qui repartent immédiatement à leur base à la sortie de Chabbat dans avoir le temps de laver leur linge.
C’est ainsi que tranche notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l à divers endroits de ses ouvrages.

Mais notre maitre le Rav z.ts.l a aussi ajouté oralement qu’il ne lui ai pas venu à l’esprit d’autoriser sur ce point sans une grande nécessité, comme pour le cas des soldats de Tsahal en permission le temps d’un Chabbat. Mais s’il ne s’agit pas d’une nécessité particulière, même selon l’usage des Séfaradim il n’est pas juste d’autoriser, et cela pour diverses raisons.

En conclusion: Selon la tradition de Séfaradim, il est permis – dans un cas de réelle nécessité - d’enclencher la machine à laver le linge avant l’entrée de Chabbat, même lorsqu’on sait qu’elle terminera son programme pendant Chabbat lui-même.
Même selon la tradition des Achkénazim, s’il s’agit d’un cas de force majeure, par exemple, le cas de soldats de Tsahal qui rentrent chez eux uniquement pour le Chabbat, et qui doivent regagner leur base immédiatement après Chabbat, on peut permettre d’enclencher la machine la veille de Chabbat, sans craindre le moindre interdit.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Règles relatives au jour du 9 Av

Le jour de Tich’a Be-Av (le jeûne du 9 Av), 5 interdits sont en vigueur : Manger et boire ; Se laver ; S’enduire (le corps avec de l’huile ou de la crème corporelle) ; Porter des chaussures en cuir ; Pratiquer l’intimité conjugale De même, il est i......

Lire la Halacha

Havdala le samedi soir où tombe le 9 Av – Règle pour un malade qui mange le jour du 9 Av

Pour une année où le 9 Av tombe un samedi soir – comme cette année 5778 – nos maitres les Richonim (décisionnaires de l’époque médiévale) débattent afin de définir comment faut-il procéder en ce qui concerne la H......

Lire la Halacha

Consommation de viande après Roch H’odech AV

Il est expliqué dans une Michna de Ta’anit (26b) qu’il est interdit par décret de nos maîtres de consommer de la viande et du vin, la veille de Tich’a Beav (la veille du jeune du 9 Av) lors de la Séouda Ha-Mafsekete (le dernier repas avant le début......

Lire la Halacha

Séouda Mafseket (repas avant le jeûne) cette année (5778)

La veille du 9 Av, nos maîtres ont interdits (selon le strict Din et non selon la tradition) de consommer de la viande et du vin lors de Séouda Hamafseket (le repas que nous prenons avant le début du jeûne, après la moitié de la journée). De même,......

Lire la Halacha


Les personnes soumises et exemptes du jeûne du 9 Av, ainsi que les règles du 9 AV cette année

Un malade sans danger ; une personne âgée ; une femme accouchée Un malade (véritablement malade, qui est alité ou autre, même s’il n’est pas en danger) est exempt de jeûner le 9 Av. Dans le cas d’un doute, il faut consulter une autorit......

Lire la Halacha

Entrée du jeûne - Le 9 Av qui tombe un Samedi soir

Il est expliqué dans une Béraïta du traité Ta’anit (30a) que nos maitres ont décrété 5 privations le jour du 9 Av, qui sont : Manger et boire ; se laver ; s’enduire (dans le passé, ils s’enduisaient le corps avec de l’huil......

Lire la Halacha

« Dès le début du mois de Av, nous diminuons la joie »

Ce jeudi soir et vendredi, nous serons le jour de Roch H’odech Av. Cette année (5778), nous avons certaines règles particulières puisque le 9 Av tombe un Chabbat, et que le jeûne est reporté au dimanche, comme nous l’expliquerons dans la suite. La d......

Lire la Halacha

Plier des vêtements pendant Chabbat

Question: Est-il permis de plier pendant Chabbat un vêtement sur ses plis - comme un Talith par exemple - afin qu’il ne se froisse pas, ou bien cela est-il interdit? Les conditions pour autoriser de plier un linge le Chabbat Réponse: La Michna nous enseigne dans le trait&eacut......

Lire la Halacha