Halacha pour dimanche 11 Tammuz 5778 24 juin 2018

Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est dédiée à l'élévation de la Néchama de notre ami

Richard Michaël Ben Chélomo Checkroun z’’l, décédé brutalement

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de

Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Enclencher le lave-linge la veille de Chabbat

Question: Est-il permis d’enclencher une machine à laver le linge, la veille de Shabbat, sachant qu’elle continuera à fonctionner pendant Shabbat?

Réponse: Nous avons expliqué dans une précédente Halacha que - de façon générale – il est permis de débuter une Méla’ha (une activité interdite) le vendredi juste avant l’entrée de Chabbat, dans le but que la Méla’ha se poursuive pendant Chabbat lui-même.
C’est la raison pour laquelle il est permis d’enclencher des arrosoirs la veille de Chabbat, même s’ils vont arrosés le jardin pendant Shabbat lui-même,
puisqu’ aucune Mela’ha n’est réalisée pendant Chabbat lui-même.

Nous allons maintenant débattre du fait d’enclencher une machine à laver le linge, la veille de Chabbat, lorsqu’on sait qu’elle continuera à fonctionner d’elle-même pendant Chabbat.
A la lueur de ce qui a été dit, il semble apparemment que l’on peut également permettre ce cas, puisqu’ aucune Mela’ha n’est effectuée pendant Shabbat lui-même.

Cependant, certains interdisent lorsqu’il s’agit d’une machine à laver le linge, car cette question relève d’une Ma’hloket (une divergence d’opinion) parmi les Poskim (décisionnaires).

En effet, une Baraïta est enseignée dans le traité Shabbat (18a):
On ne place pas (la veille de Chabbat) les grains de blés dans la meule, dans le but qu’ils soient moulus pendant Chabbat.
C'est-à-dire: il est interdit d’introduire des grains de blés avant l’entrée de Chabbat, à l’intérieur de la meule (sorte de machine à moudre le blé) qui fonctionne au moyen des mouvements de l’eau pendant Chabbat. Bien qu’aucune Méla’ha n’est réalisée pendant Chabbat lui-même, malgré tout, puisque la meule émet un bruit pendant Chabbat, cela représente un mépris envers le respect du Shabbat.

Nos maîtres débattent dans la Guémara sur le fait de retenir l’enseignement de cette Baraïta, au niveau de la Halacha.

Selon certains, cette Baraïta est l’opinion unanime, et par conséquent, il est interdit de débuter une Mélah’a la veille de Shabbat, lorsqu’il s’agit d’une chose qui émettra un bruit pendant Chabbat lui-même.

Selon d’autres, cette Baraïta dépend d’une Ma’hloket (divergence d’opinion) entre Beit Chamaï et Beit Hillel.
Or, selon Beit Hillel, il n’y a pas à prendre en considération le bruit émis pendant Chabbat, et il est donc permis d’introduire les blés dans la meule, la veille de Chabbat, dans le but qu’ils soient moulus pendant Chabbat lui-même.

Et c’est ainsi que MARAN tranche dans le Choul’han Arou’h (O.H chap.252-5) qu’il est permis de placer des blés à l’intérieur de la meule, juste avant l’entrée de Chabbat, et on ne prend pas en considération le fait que l’on puisse dire : « La meule d’untel fonctionne pendant Chabbat ! ».
Le RAMA (autorité Halachique principale pour les Achkénazim) écrit sur cela:
Certains interdisent lorsqu’il s’agit de la meule, ou de toute autre chose qui peut émettre un bruit, et tel est – à priori - l’usage. Mais en cas de perte, on peut autoriser.

Il est donc expliqué que selon la tradition des Séfaradim – qui ont acceptés sur eux les décisions Halachiques de MARAN – il n’y a pas à prendre en considération le bruit émis pendant Chabbat.
Même selon la tradition des Achkénazim, dans un cas de perte considérable, ou bien lorsqu’il y a une importante nécessité, on peut introduire le blé dans la meule avant Chabbat, afin qu’ils soient moulus pendant Chabbat.

C’est pourquoi - du point de vue de la Halacha – il est permis d’enclencher- la veille de Chabbat - la machine à laver le linge, en particulier dans un cas de nécessité.
Selon la tradition des Achkénazim, on peut également autoriser lorsqu’il s’agit d’un cas de force majeure, comme des soldats de Tsahal qui viennent en permission pour Chabbat et qui repartent immédiatement à leur base à la sortie de Chabbat dans avoir le temps de laver leur linge.
C’est ainsi que tranche notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l à divers endroits de ses ouvrages.

Mais notre maitre le Rav z.ts.l a aussi ajouté oralement qu’il ne lui ai pas venu à l’esprit d’autoriser sur ce point sans une grande nécessité, comme pour le cas des soldats de Tsahal en permission le temps d’un Chabbat. Mais s’il ne s’agit pas d’une nécessité particulière, même selon l’usage des Séfaradim il n’est pas juste d’autoriser, et cela pour diverses raisons.

En conclusion: Selon la tradition de Séfaradim, il est permis – dans un cas de réelle nécessité - d’enclencher la machine à laver le linge avant l’entrée de Chabbat, même lorsqu’on sait qu’elle terminera son programme pendant Chabbat lui-même.
Même selon la tradition des Achkénazim, s’il s’agit d’un cas de force majeure, par exemple, le cas de soldats de Tsahal qui rentrent chez eux uniquement pour le Chabbat, et qui doivent regagner leur base immédiatement après Chabbat, on peut permettre d’enclencher la machine la veille de Chabbat, sans craindre le moindre interdit.

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

זמן ברית המילה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le devoir de réprimande pour une faute commise envers le prochain, et comment agir vis-à-vis d’une personne qui bavarde pendant la prière

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué le principe du devoir de réprimande, comme il est dit dans la Torah : « Tu feras la réprimande à ton prochain, et tu ne porteras pas sur lui la faute ». A partir de là, nous......

Lire la Halacha

Comment faire le Kiddouch sur le vin?

Lorsqu’on récite le Kiddouch sur le vin, il faut prendre un verre capable de contenir la quantité d’un Révi’it de vin (81 g ou 8.1 cl). Le verre doit être rincé à l’intérieur comme à l’extérieur. Ensuite, on ......

Lire la Halacha

« Tu réprimanderas ton prochain » La réaction de notre maitre le Rav z.ts.l lorsque son fils a « indiqué son chemin à un conducteur vers … le Guéhinam »

Lorsqu’un juif constate que son prochain commet une transgression, il a le devoir selon le Din, de lui faire la réprimande et la remarque sur ses actes. Cependant, il faut veiller à dire les choses sous une forme acceptable pour l’autre, car sinon, on perd tout l’int......

Lire la Halacha

La Mitsva de la réprimande de notre époque – Les attitudes des Grands d’Israël

Le RAMBAM écrit (chap.6 des règles relatives aux tempéraments): « Lorsqu’on réprimande quelqu’un, il ne faut pas lui parler durement au point de lui faire honte, car il est dit : « Tu ne porteras pas la faute sur lui. » V......

Lire la Halacha


Il n’y a de Kiddouch que sur le lieu d’un repas

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué l’essentiel de la Mitsva de Kiddouch le jour de Chabbat. Nous allons à présent expliquer une des conditions de la Mitsva de Kiddouch. Il n’y a de Kiddouch que sur le lieu d’un repas. C'es......

Lire la Halacha

La pluie et la neige pendant Chabbat – L’eau d’un climatiseur

Question: La pluie ou la neige qui tombent pendant Chabbat sont-ils « Mouktsé » (interdits au déplacement) pendant Chabbat? Réponse: Cette question prend sa source dans un interdit de Chabbat que l’on appelle « Nolad » (chose nouvellement n&eacut......

Lire la Halacha

Ecraser une banane ou un avocat pendant Chabbat

Question: Est-il permis d’écraser pendant Chabbat une banane ou un avocat au moyen d’une fourchette? Réponse: Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué qu’il est interdit de moudre pendant Chabbat. Cette interdiction inclus le fa......

Lire la Halacha

« Tu ne porteras pas sur lui la faute »

Il est dit dans la Torah: « Tu feras la réprimande à ton prochain, et tu ne porteras pas sur lui la faute ». Nous avons déjà cité les propos du RAMBAM sur ce sujet. Il est dit dans livre de Michlé: « L’oreille qui écoute ......

Lire la Halacha