Halacha pour dimanche 21 Shevat 5780 16 février 2020

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

La règle relative à un œuf, de l’ail ou de l’oignon restés découvert toute une nuit

Les choses interdites par danger
Il est enseigné dans la Guémara Nida (17a):
Rabbi Chim’on Bar Yoh’aï dit : il y a 5 choses à cause desquelles une personne peut se mettre en danger en les réalisant, et l’une de ces choses est le fait de consommer de l’ail épluché, de l’oignon épluché ou un œuf épluché lorsqu’ils sont restés découverts toute une nuit.

Il est donc explicitement enseigné qu’il y ait effectivement une interdiction de consommer de l’ail épluché, de l’oignon épluché ou un œuf épluché lorsqu’ils sont restés découverts toute une nuit.

Dans les propos des Poskim (décisionnaires), ce danger est expliqué par le fait que l’esprit d’impureté qui réside la nuit peut résider également sur ces aliments épluchés et occasionner un dommage.

L’esprit d’impureté de nos jours
Cependant, il est rapporté dans les Hagahot Mordéh’i (de Rabbénou Mordéh’aï Bar Hillel qui fait partie de nos maîtres les Richonim et qui fut assassiné à Nuremberg il y a environ 700 ans en sanctifiant le nom d’Hachem) qu’il fut un jour consulté sur cette question puisque dans leurs pays(Europe de l’Est) cet usage de ne pas consommer de l’ail épluché, de l’oignon épluché ou un œuf épluché lorsqu’ils sont restés découverts toute une nuit, n’était pas réellement pris en considération. Le Mordéh’i répondit que l’on ne prenait pas cet usage en considération, car de notre époque, l’esprit d’impureté n’est pas aussi fréquent qu’il ne l’était du temps de nos maîtres du Talmud. Le MAHARCHAL (Rabbi Chlomo LOURIA, qui a fait partie des grands décisionnaires Achkénazim il y a environ 400 ans) écrit également dans le même sans et précise que toute la mise en garde de nos maîtres vis-à-vis de l’esprit d’impureté n’était valable que de leur époque, mais de notre époque, il n’y a pas lieu de le prendre en considération, car cet esprit d’impureté n’est plus fréquent parmi nous. Certains décisionnaires Achkénazim s’appuient sur les propos du Mordéh’i et du MAHARCHAL.
Cependant, à partir des propos des Tossafot sur Chabbat (141a), il semble qu’ils sont plutôt d’avis qu’il faut prendre en considération l’explication de l’esprit d’impureté chaque fois que nos maîtres en ont fais mention, et cela, même de notre époque. (Et même s’il est vrai que l’esprit d’impureté n’est pas aussi présent qu’il l’était du temps de nos maîtres du Talmud, malgré tout, il l’est partiellement.) Nous trouvons d’ailleurs dans les propos des décisionnaires qu’il y a de nombreux endroits où l’on prend en considération toutes ces mises en garde de nos maîtres, et ne s’appuient pas sur l’avis du Mordéh’i et du MAHARCHAL sur ce point.

La règle dans la pratique
C’est ainsi que tranche également notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, qu’il faut veiller à ne pas laisser de l’ail épluché, de l’oignon épluché ou un œuf épluché lorsqu’ils vont rester découverts toute une nuit, à cause de l’esprit d’impureté qui résidera sur eux. Cependant, s’ils ont malgré tout, passé la nuit dans cet état (épluchés et découverts), on ne doit pas interdire leur consommation puisque l’on peut (Bédia’vad – a posteriori) s’appuyer sur l’avis du Mordéh’i et du MAHARCHAL, mais Léh’atéh’ila (à priori), il ne faut pas agir ainsi, comme nous l’avons expliqué.

Il existe une solution pour pouvoir les laisser passer la nuit dans cet état (épluchés et découverts) en y mélangeant autre chose, par exemple en les mettant dans une salade ou dans un plat, et dans cette condition, l’esprit d’impureté ne réside pas du tout sur eux. Tel l’usage d’autoriser sous cette condition et tel est l’avis de notre maître le Rav z.ts.l.

8 Halachot Les plus populaires

Les traditions de la période de « Ben Hamétsarim »

Même si nous avons expliqué que l’on ne doit pas réciter la bénédiction de Chéheh’eyanou sur un fruit nouveau ou sur un vêtement nouveau, pendant la période de Ben Ha-Métsarim, depuis le soir du 17 Tamouz jusqu’à a......

Lire la Halacha

Se couper les cheveux pendant Ben Ha-Métsarim - (du 17 Tamouz au 9 Av) cette année (5780)

L’usage de s’interdire la coupe de cheveux En conséquence à la gravité du deuil en vigueur pendant la période de Ben Ha-Métsarim, les Achkénazim ont pour tradition de ne pas se couper les cheveux, ni de se raser, depuis le 17 Tamouz jusqu’......

Lire la Halacha

Le poisson et la viande

Après avoir appris ces derniers jours plusieurs règles concernant la consommation de la viande et des laitages, nous allons traiter de plusieurs règles concernant la consommation du poisson avec la viande, ainsi que d’autres sujets liés à cette interdiction. ......

Lire la Halacha

Les jours de « Ben Ha-Métsarim » - Les décrets de nos maitres

Aujourd’hui, nous observons le jeûne du 17 Tamouz. Les jours entre le 17 Tamouz et le 9 Av se nomment les jours de « Ben Ha-Métsarim » (« entre les détresses »), en correspondance au verset de Eih’a (chap.1 verset 3) « Tous ses poursui......

Lire la Halacha


L’interdiction de consommer de la viande et des laitages sur la même table

Raisons et définitions de la Halacha Une personne qui consomme des laitages, n’a pas le droit de placer de la viande sur la même table. Ou bien le contraire, une personne qui consomme de la viande, n’a pas le droit de placer des laitages sur la même table. Ceci par d&......

Lire la Halacha

Suite des règles sur les ustensiles en verre et en Pyrex vis-à-vis de la viande et du lait

Dans la précédente Halacha, nous avons cité l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ selon lequel les ustensiles en verre n’absorbent absolument pas, et de ce fait, il n’y a aucun interdit à utiliser des ustensiles en verr......

Lire la Halacha

Ustensiles en verre pour la viande et le lait

Question: Doit-on également posséder une vaisselle viande et une vaisselle lait lorsqu’il s’agit d’ustensiles en verre? Réponse: Nous avons déjà expliqué dans la précédente Halacha qu’il est obligatoire de possé......

Lire la Halacha

Vaisselle viande et vaisselle lait et règle du goût détérioré (נותן טעם לפגם)

Les parois d’une marmite qui a cuit de la viande absorbent légèrement de la nourriture au moment de la cuisson. Par conséquent, cette marmite est qualifiée de marmite « viande », et de ce fait, si l’on cuit des aliments lactés dans......

Lire la Halacha