Halacha pour mardi 5 Av 5779 6 août 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

Nissim Ben Esther z’’l don’t c’est aujourd’hui 28 Iyar sa Azkara

Séouda Mafseket (repas avant le jeûne) cette année (5779)

La veille du 9 Av, nos maîtres ont interdit (selon le strict Din et non selon la tradition) de consommer de la viande et du vin lors de Séouda Hamafseket (le repas que nous prenons avant le début du jeûne, après la moitié de la journée). De même, ils ont également interdits de consommer 2 plats différends lors de Séouda Hamafseket, et il existe diverses nuances au niveau du DIN sur ce point.

Cependant, cette année 5779, le jour du 9 Av tombe un Chabbat, et le jeûne est reporté à dimanche, et par conséquent, par respect vis-à-vis du Chabbat, afin que l’on ne montre pas de signes de deuil pendant Chabbat, nos maîtres disent que lors de ce repas (qui correspondra à la Séouda Chelichit – le 3ème repas de Chabbat que l’on consommera avant le début du jeûne), on consomme tout ce dont on a besoin, et l’on peut dresser une table semblable à celle du roi Salomon du temps de son règne.

Parmi les décisionnaires, nous trouvons 2 interprétations différentes sur les propos de nos maitres :

Selon certains, lorsque nos maîtres nous enseignent que l’on peut dresser une table semblable à celle du roi Salomon du temps de son règne, cela ne signifie pas qu’il est interdit de se priver de viande et de vin le jour de Chabbat, mais cela veut dire uniquement que si on le désire, on est autorisé à en consommer lors de ce repas. Malgré tout – selon cette interprétation - il sera convenable de se priver de consommation de viande et de vin lors de Séouda Mafseket, même si elle tombe le jour de Chabbat, et ceci en raison de notre grand malheur : la destruction du Temple.

Mais selon l’opinion de la majorité des Richonim (décisionnaires de l’époque médiévale), il ne faut pas se priver ni de viande ni de vin le jour de Chabbat, même lors de la Séouda Hamafseket, par respect vis-à-vis du Chabbat.

Dans le livre Chibolé Haleket (de Rabbenou Tsidkiya fils de Rabbi Avraham Ha-Rofé qui vécut il y a environ 800 ans dans la ville de Rome en Italie), il est rapporté la réponse Halachique que rédigea Rabbénou Klonimouss de la ville de Rome à l’attention de Rabbi Yakar, dans laquelle il est stipulé que lorsque le 9 Av tombe un dimanche, les Guéonim ont autorisé dans ce cas à consommer de la viande et du vin lors de Séouda Hamafseket, par respect vis-à-vis du Chabbat, et il n’est pas nécessaire de modifier sa table pendant Chabbat, il faut juste s’assoir avec affliction et ne pas se comporter avec joie.

C’est ainsi qu’il faut agir selon la Halacha et sur le plan pratique.
Lors de Séouda Mafseket qui tombe un Chabbat – comme cette année 5779 – il ne faut pas se priver de consommer de la viande ou autre (il est également permis d‘entonner les chants de Chabbat lors de ce repas, par respect vis-à-vis du Chabbat)

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le « ’Erouv Tavchiline » - Chavou’ot 5780

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5780), le 1er jour de Chavou’ot tombera un vendredi veille de Chabbat. (29.mai) Nous savons que pendant chaque Yom Tov il est permis de cuisiner pour les besoins du Yom Tov. Par exemple, il est permis de mettre pendant Yom T......

Lire la Halacha

Cuire pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov, malgré tout, l......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha

La fête de Chavou’ot - Le Corona

La fête de Chavou’ot – le moment du Don de notre sainte Torah qui est notre vie et de laquelle dépend la longévité de nos jours - tombe cette année 5780 avec l’aide d’Hachem, à la fin des du compte des jours du ‘Omer, ce vendredi......

Lire la Halacha


Bénédiction finale sur une boisson chaude

Question: Une personne qui a bu un thé ou un café, doit-elle ensuite réciter la bénédiction finale « Boré Néfachott »?  Réponse: Nous avons expliqué à plusieurs occasions que lorsqu’on a consomm......

Lire la Halacha

Dire le Kaddich

Question: Quelle est l’importance de dire le Kaddich pour un défunt? Réponse: Lorsqu’une personne décède, il incombe ses fils de veiller de façon particulière à prier les 3 prières quotidiennes avec un Minyan (10 hommes......

Lire la Halacha

Le 33ème et le 34ème jour du ‘Omer – année 5780

Demain mardi (et dès ce soir lundi) aura lieu le jour de Lag Ba’Omer qui est un jour de joie pendant lequel on ne récite pas le Tah’anoun, car c’est en ce jour que les secrets de la Thora ont été dévoilés. De plus, Rabbi Chimon Bar Yoh&rsqu......

Lire la Halacha

Bénédiction finale sur une boisson refroidie

Dans la précédente Halacha, nous avons cité la règle de la bénédiction dinale après avoir consommé une boisson. Nous avons précisé que lorsqu’on a consommé une quantité de un « Révi’itt&......

Lire la Halacha