Halacha pour mercredi 8 Cheshvan 5776 21 octobre 2015

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme
de la jeune fille Ori Bat Noa z’’l
assassinée sauvagement par un terroriste parce que juive
Qu’Hachem venge son sang Amen

Pour l'élévation de l'âme de Jean Claude Nissim Ben Rose Rzala
Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l
Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de
Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Les Nérott de Chabbat avec des ampoules électriques – Réponse de notre maitre le Rav z.ts.l au sujet de la lumière électrique à l’hôtel

Cette Halacha est dédiée a la guérison totale et rapide de toutes les victimes juives du terrorisme, et à l’élévation de l’âme des défunts assassinés par des barbares parce qu’ils étaient juifs. Qu’Hachem venge leur sang.

Elle est aussi dédiée à la prompte et totale guérison de mon beau père Its'hak Ben ‘Aisha (BENICHOU) d’Ashdod, de Charly Israël Ma’hlouf Ben ‘Aisha (BENICHOU) d’Ashdod, de Ménou’ha Eliana Bat Esther (Réfouat Ha-Néfesh Ou-Rfouat Ha-Gouf), et de Eliahou Ben Myriam (LASRY), Caroline Elasri Bat Emma, Judith Yéhoudit Bat Méssa’ouda, Karine Fré’ha ‘Haya bat Ma’ha, Réphaël Chalom Ben Turkya, Serge Shim’on Ben Feïgle, de Maurice Moshé Ben ‘Aïsha (BENICHOU) et de Didier David ben Avraham 
parmi tous les malades d’Israël.
-------------------------------------------

Nous apprenons d’une Michna du traité Chabbat, que l’on ne peut allumer les Nérott de Chabbat qu’avec une mèche et de l’huile, qui brûlent correctement (c'est-à-dire, où le feu brûle correctement, sans s’agiter ni vaciller). C’est pourquoi, la Mitsva dans toute sa qualité est d’allumer avec de l’huile d’olive, qui a pour propriété de brûler correctement. Si l’on ne possède pas d’huile d’olive, on allume avec d’autres huiles qui brûlent correctement. Si l’on ne possède pas d’huile du tout, on allume avec des bougies de cires.

Les décisionnaires des dernières générations débattent afin de déterminer si l’on peut s’acquitter du devoir d’allumer les Nérott de Chabbat, avec des ampoules électriques. Certains pensent qu’étant donné que les ampoules électriques contiennent véritablement du feu, il est donc certain que l’on peut s’acquitter de l’obligation d’allumer les Nérott avec de telles lumières.
Cependant, selon l’opinion de plusieurs décisionnaires, il ne faut pas s’appuyer sur cet argument concernant l’allumage des Nérott de Chabbat. En particulier, lorsqu’il s’agit d’ampoules électriques fixées à la maison même durant les jours de semaine, puisque l’on ne distingue pas qu’elles ont été allumées en l’honneur de Chabbat. En particulier, en Israël, où la production de l’électricité est réalisée pendant Chabbat – bien malheureusement – par des juifs, et sur ce point, il y a des décisionnaires qui pensent qu’il est totalement interdit de tirer profit de l’électricité pendant Chabbat (en Israël). À la lueur de ces deux arguments – selon ces décisionnaires – il est certain qu’il ne faut pas réciter la bénédiction sur un tel allumage.

Du point de vue de la Halacha, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l tranche que lorsqu’il est possible de se procurer des veilleuses ou des bougies en cire, il est certain qu’il est préférable de les utiliser pour s’acquitter de l’obligation d’allumer les Nérott de Chabbat ou de Yom Tov, puisqu’il est distinct que ces Nérott ont été allumées en l’honneur de Chabbat. Mais lorsqu’il n’y a pas la moindre possibilité de se procurer des veilleuses ou des bougies en cire, il est possible de réciter la bénédiction et d’allumer à partir d’ampoules électriques, et l’on s’acquitte ainsi de son obligation d’allumer.

Nous avons été consultés un jour par un Talmid H’ah’am (érudit dans la Torah) confirmé, qui séjourne régulièrement dans des hôtels, s’il était autorisé à allumer la lumière des toilettes de sa chambre en récitant la bénédiction ?
Nous avons transmis la question à notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l qui répondit de façon évidente qu’il est impossible de s’acquitter du devoir de l’allumage par la lumière des toilettes (car même avec une veilleuse à base de goudron – qui diffuse une mauvaise odeur – nos maitres ont interdit d’allumer, à fortiori avec la lumière provenant des toilettes).

il faut préciser que tout ceci, concerne uniquement l’allumage des Nérot de Chabbat, pour lesquelles il est possible de s’acquitter même avec des ampoules électriques, lorsqu’on n’a rien d’autre, mais concernant la bougie de la Havdala, on ne peut pas s’acquitter avec une ampoule électrique (la raison à cette exigence sera expliquée – si D. veut – lors d’une autre occasion).

Dans la prochaine Halacha, nous expliquerons encore un autre détail qui découle de cette règle.

 

Pour en savoir plus sur l’équipe et le fonctionnement de notre site, cliquez ici

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

התרת נדרים בעשרה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

Le voleur repenti (suite)

Les propos de MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h MARAN écrit dans le Choulh’an ‘Arouh’ (H’ochen Michpatt chap.366) : Un voleur réputé qui désire se repentir, si l’objet du vol n’existe plus, on ne doit pas accepter le......

Lire la Halacha

« Le vol est la source des mises en accusation »

Il est enseigné dans la Guémara Yoma (85b): Rabbi El’azar ben ‘Azarya commente : Il est dit dans la Torah au sujet de Yom Kippour: « Car c’est en ce jour qu’Il vous pardonnera, afin de vous purifier de toutes vos fautes, devant hachem vous vous purifiere......

Lire la Halacha

Un voleur qui désire se repentir

Question: Il y a quelques années, une personne m’a volé une somme d’argent. A présent, il vient me rembourser en pleurant qu’il ne sait pas comment rembourser toiuytes les personnes qu’il leur a volé. Comment dois-je agir? Réponse: Si une......

Lire la Halacha

Celui qui fait fauter les autres

Question: Une personne qui fait fauter les autres (qui a causé le fait que d’autres commettent des fautes), sa Téchouva (repentir) peut-elle être acceptée, lorsqu’elle regrette ses actes de tout son cœur, et qu’elle s’engage à ne plus l......

Lire la Halacha


Le devoir de repentir pour tout individu - Anecdote au sujet de notre maitre le Rav z.ts.l

Question: Pourquoi l’homme doit-il demander pardon à Hachem sur ce qu’il a fait sans intention, c'est-à-dire de façon involontaire, alors qu’il n’existe pas d’homme juste sur terre qui ne fait que le bien sans commettre de faute, et il est impos......

Lire la Halacha

Difficultés à se repentir

Question: Un homme qui commet des fautes et qui rencontre de grandes difficultés à se repentir au point de ne pas y parvenir, y a-t-il malgré cela une quelconque utilité aux Mitsvot qu’il accomplit, ou pas? Réponse: En général, le proc&e......

Lire la Halacha

Se fixer des barrières pendant la période des Sélih’ott, à travers l’étude de la Torah

Nous avons déjà mentionné antérieurement les propos de nos maitres les Ah’aronim (décisionnaires des dernières générations), ainsi que les propos de notre maitre le Rav z.ts.l selon lesquels, de notre époque, durant le mois d&rsquo......

Lire la Halacha

La Kippa à la plage – Se couvrir la tête lorsqu’on récite une bénédiction

Question: Y a-t-il une obligation de marcher avec une Kippa lorsqu’on est à la plage ? Est-il possible de réciter une bénédiction en se plaçant la main sur la tête? Réponse: Avant tout, nous devons expliquer la notion de l’obligation de ......

Lire la Halacha