Halacha pour mercredi 8 Cheshvan 5776 21 octobre 2015

Pour l'élévation de l'âme de 
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Les Nérott de Chabbat avec des ampoules électriques – Réponse de notre maitre le Rav z.ts.l au sujet de la lumière électrique à l’hôtel

Cette Halacha est dédiée a la guérison totale et rapide de toutes les victimes juives du terrorisme, et à l’élévation de l’âme des défunts assassinés par des barbares parce qu’ils étaient juifs. Qu’Hachem venge leur sang.

Elle est aussi dédiée à la prompte et totale guérison de mon beau père Its'hak Ben ‘Aisha (BENICHOU) d’Ashdod, de Charly Israël Ma’hlouf Ben ‘Aisha (BENICHOU) d’Ashdod, de Ménou’ha Eliana Bat Esther (Réfouat Ha-Néfesh Ou-Rfouat Ha-Gouf), et de Eliahou Ben Myriam (LASRY), Caroline Elasri Bat Emma, Judith Yéhoudit Bat Méssa’ouda, Karine Fré’ha ‘Haya bat Ma’ha, Réphaël Chalom Ben Turkya, Serge Shim’on Ben Feïgle, de Maurice Moshé Ben ‘Aïsha (BENICHOU) et de Didier David ben Avraham 
parmi tous les malades d’Israël.
-------------------------------------------

Nous apprenons d’une Michna du traité Chabbat, que l’on ne peut allumer les Nérott de Chabbat qu’avec une mèche et de l’huile, qui brûlent correctement (c'est-à-dire, où le feu brûle correctement, sans s’agiter ni vaciller). C’est pourquoi, la Mitsva dans toute sa qualité est d’allumer avec de l’huile d’olive, qui a pour propriété de brûler correctement. Si l’on ne possède pas d’huile d’olive, on allume avec d’autres huiles qui brûlent correctement. Si l’on ne possède pas d’huile du tout, on allume avec des bougies de cires.

Les décisionnaires des dernières générations débattent afin de déterminer si l’on peut s’acquitter du devoir d’allumer les Nérott de Chabbat, avec des ampoules électriques. Certains pensent qu’étant donné que les ampoules électriques contiennent véritablement du feu, il est donc certain que l’on peut s’acquitter de l’obligation d’allumer les Nérott avec de telles lumières.
Cependant, selon l’opinion de plusieurs décisionnaires, il ne faut pas s’appuyer sur cet argument concernant l’allumage des Nérott de Chabbat. En particulier, lorsqu’il s’agit d’ampoules électriques fixées à la maison même durant les jours de semaine, puisque l’on ne distingue pas qu’elles ont été allumées en l’honneur de Chabbat. En particulier, en Israël, où la production de l’électricité est réalisée pendant Chabbat – bien malheureusement – par des juifs, et sur ce point, il y a des décisionnaires qui pensent qu’il est totalement interdit de tirer profit de l’électricité pendant Chabbat (en Israël). À la lueur de ces deux arguments – selon ces décisionnaires – il est certain qu’il ne faut pas réciter la bénédiction sur un tel allumage.

Du point de vue de la Halacha, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l tranche que lorsqu’il est possible de se procurer des veilleuses ou des bougies en cire, il est certain qu’il est préférable de les utiliser pour s’acquitter de l’obligation d’allumer les Nérott de Chabbat ou de Yom Tov, puisqu’il est distinct que ces Nérott ont été allumées en l’honneur de Chabbat. Mais lorsqu’il n’y a pas la moindre possibilité de se procurer des veilleuses ou des bougies en cire, il est possible de réciter la bénédiction et d’allumer à partir d’ampoules électriques, et l’on s’acquitte ainsi de son obligation d’allumer.

Nous avons été consultés un jour par un Talmid H’ah’am (érudit dans la Torah) confirmé, qui séjourne régulièrement dans des hôtels, s’il était autorisé à allumer la lumière des toilettes de sa chambre en récitant la bénédiction ?
Nous avons transmis la question à notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l qui répondit de façon évidente qu’il est impossible de s’acquitter du devoir de l’allumage par la lumière des toilettes (car même avec une veilleuse à base de goudron – qui diffuse une mauvaise odeur – nos maitres ont interdit d’allumer, à fortiori avec la lumière provenant des toilettes).

il faut préciser que tout ceci, concerne uniquement l’allumage des Nérot de Chabbat, pour lesquelles il est possible de s’acquitter même avec des ampoules électriques, lorsqu’on n’a rien d’autre, mais concernant la bougie de la Havdala, on ne peut pas s’acquitter avec une ampoule électrique (la raison à cette exigence sera expliquée – si D. veut – lors d’une autre occasion).

Dans la prochaine Halacha, nous expliquerons encore un autre détail qui découle de cette règle.

 

Pour en savoir plus sur l’équipe et le fonctionnement de notre site, cliquez ici

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le devoir de Matanot La-Evyonim

Il est dit dans la Méguilat Esther (9 – 22): « Faire de ces jours, des jours de festin et de joie, et d’échange de mets mutuels, ainsi que de cadeaux aux nécessiteux. » Il est rapporté dans la Guémara Méguila (7a): Echange de met......

Lire la Halacha

Les jours de Pourim - La règle de « Michloah’ Manott »

Le devoir de « Michloa’h Manott » Il est dit dans la Méguilat Esther (9 – 22): « Faire de ces jours, des jours de festin et de joie, et d’échange de mets mutuels, ainsi que de cadeaux aux nécessiteux. » Il est rapporté dans la ......

Lire la Halacha

Question : Doit-on répondre « Barouh’ Hou Ou-Barouh’ Chémo » après la mention du Nom d’Hachem dans le Kiddouch et la Havdala ?

Réponse: Dans la Halah’a précédente, nous avons expliqué la principale raison pour laquelle on répond « Barouh’ Hou Ou-Barouh’ Chémo », puisque tel était l’usage de notre maître le ROCH qui ré......

Lire la Halacha

Divré Torah sur Térouma

בס''ד Divré Torah sur Térouma Par le Rav David A. PITOUN    4 Divré Torah La Parasha de Térouma est la première des Parashiyot qui traitent de la construction et de l’architecture du Mishkan (le Temple mobile que les Bén&ea......

Lire la Halacha


La règle relative à un œuf, de l’ail ou de l’oignon restés découvert toute une nuit

Les choses interdites par danger Il est enseigné dans la Guémara Nida (17a): Rabbi Chim’on Bar Yoh’aï dit : il y a 5 choses à cause desquelles une personne peut se mettre en danger en les réalisant, et l’une de ces choses est le fait de consommer ......

Lire la Halacha

« Barouh’ Hou Ou-Barouh’ Chémo»

Question: Quand doit-on répondre « Barouh’ Hou Ou-Barouh’ Chémo »? Réponse: Moché Rabbénou dit dans un verset de la Torah: « Lorsque j’invoque le Nom d’Hachem, rendez hommage à notre D. » Le Tar......

Lire la Halacha

La bénédiction de Chéhéh’yanou à la vision d’un être cher

Question: Une personne s’absente de chez elle durant 30 jours ou plus. A son retour, cette personne est heureuse de retrouver les membres de sa famille, ainsi que ses amis intimes. Doit-elle réciter la bénédiction de Chehe’heyanou en les revoyant? Réponse: ......

Lire la Halacha

La bénédiction de Mé’hayé Hamétim au bout de 12 mois de séparation avec un être cher

Dans la précédente Hala’ha, nous avons expliqué que lorsque l’on voit un être cher, un ami intime ou un proche parent, que l’on n’a pas vu depuis 30 jours, on doit réciter la bénédiction de Chéhe’heyanou en le voyan......

Lire la Halacha