Halacha pour dimanche 8 Nissan 5781 21 mars 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Mess’od ben Ra’hel Vé-Yossef
Mme Carlotta (Cathy) FASSI z’’l (de Netanya, et anciennement de Lyon) 
Avraham Ben Avraham FUNK z’’l (de Lyon)
Désiré Ya’akov Ben Sa’ida BENSOUSSAN z’’l anciennement de Lyon 
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Odelia Bat Esther (DRAY, fille de Mme MARCIANO z’’l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l
Dan Shlomo Ben Joël Yossef KTORZA z’’l de Sarcelles
Rabbi Its’hak Ben Yehouda (Rabbin ELHADAD) de Lyon z’’l
Mme Frewa’h Bat ‘Hanna BENSAID de Lyon z’’l 
Richard Amram Ben Chélomo AMAR z’’l de Lyon
Betty Rivka Bat Sultana PEREZ (GHOZLAND WEILL) z’’l anciennement de Lyon et Paris

Pour la guérison totale et rapide de:
Le Tsaddik Rabbi David ‘Hananya Ben Mazal PINTO
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (BENADIBA) de Lyon
Alain Moché Ben Myriam (STEBOUN) de Lyon
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Annulation et recherche du ‘Hamets cette année

La recherche du ‘Hamets
La nuit du 14 Nissan, on recherche le ‘Hamets à la lueur d’une bougie.
Cependant, cette année (5781), la nuit du 14 Nissan tombe vendredi soir, et de ce fait on ne recherchera le ‘Hamets que jeudi soir.
En raison à cela, plusieurs points Halachiques se posent cette année, et nous les expliquerons dans les prochaines Halachot cette semaine, avec l’aide d’Hachem. (Ce phénomène s’est produit il y a 13 ans, en l’année 5768).

La bougie avec laquelle on procède à la recherche du ‘Hamets doit être en cire (ou en huile de paraffine figée, comme on en trouve de notre époque), conformément à l’institution de nos maitres. A défaut de bougie, on pourra utiliser une lampe de poche que l’on peut introduire correctement dans les endroits où l’on procède à la recherche. C’est ainsi que procédait le Gaon ‘Hazon Ich z.ts.l.
Il est un devoir de rechercher dans toutes les pièces de la maison, afin de vérifier s’il s’y trouve du ‘Hamets. Même s’il on sait avec certitude que l’on n’a jamais consommé dans une pièce, il est un devoir de la vérifier. Il en est de même pour les balcons et les jardins ou autre.

L’heure de la recherche du ‘Hamets est à la sortie des étoiles, environ 20 minutes après le coucher du soleil. (Si pour une quelconque raison on n’a pas procéder à la recherche à cette heure-ci, on pourra encore le faire même à une heure plus tardive).
Une demi-heure avant l’heure de la recherche du ‘Hamets, il est interdit de consommer un repas de pain ou une pâtisserie, en quantité supérieure à Kabétsa (54 g) avant de procéder à la recherche du ‘Hamets. Par contre, il est permis de consommer une quantité de pain ou de pâtisserie inférieure à Kabétsa.
Des fruits ou des légumes, ou un plat de riz peuvent être consommés même en quantité supérieure à Kabétsa.

Au moment de la recherche, il faut aussi porter attention aux médicaments, ainsi qu’aux boissons alcoolisées qui se trouvent dans la maison (Whisky, bière etc …), car il arrive que l’on n’y fasse pas attention, et ils sont du ‘Hamets véritable.

Avant de procéder à la recherche du ‘Hamets, on récite la bénédiction:
« Barou’h Ata A.D.O.N.A.Ï Elo-hénou Méle’h Ha-‘Olam Acher Kiddéchanou Bémitsvotav Vétsivanou ‘Al Bi’our ‘Hamets ».

Après la recherche du ‘Hamets, il faut procéder au « Bitoul » qui consiste à déclarer verbalement: « Que tout ‘Hamets qui est en ma possession, que je n’ai pas vu, ni détruit, soit considéré comme nul et comme la poussière de la terre. », comme cela figure dans les rituels de Péssa’h (Ma’hzorim) ainsi que dans la plupart des Hagadot.

Il est impératif de dire la formule du Bitoul dans la langue que l’on comprend, car sinon on n’est pas quitte de l’obligation du Bitoul. On a l’usage de dire 3 fois la formule du Bitoul pour renforcer la chose (il est bon d’ajouter dans l’une des fois « … soit considéré comme nul et comme Hefker (sans propriétaire), comme la poussière de la terre. »)

La destruction du ‘Hamets
Comment détruit-on le ‘Hamets ? On le brûle ou bien on l’émiette en miettes fines et on jette au vent, ou bien on le jette à la mer. L’usage est de le brûler.
Si du ‘Hamets a été jeté à une poubelle publique (avant l’heure limite de consommation de ‘Hamets), il n’y a pas d’obligation selon le Din de le brûler.

Certains ont l’usage de cacher dans la maison 10 morceaux de pain ou autre ‘Hamets, correctement enveloppés, afin que celui qui procède à la recherche du ‘Hamets les trouve au moment de la recherche. Celui qui a cet usage doit avoir la vigilance de noter les endroits où sont cachés les morceaux de ‘Hamets, afin de pouvoir les retrouver par la suite au cas où on ne les trouve pas lors de la recherche.

La destruction du ‘Hamets cette année
Cette année, la veille de Péssa’h tombe Chabbat, et de ce fait, Chabbat matin (vers environ 10h15 en Israël, et vers environ 9h45 en France), il sera interdit de consommer du ‘Hamets. Or, puisqu’il est impossible de procéder à la recherche du ‘Hamets vendredi soir, on procèdera à la recherche du ‘Hamets jeudi soir, nuit du 13 Nissan.

Il faut avoir la vigilance de conserver dans un endroit spécifique le ‘Hamets restant et destiné au vendredi soir et au Chabbat matin, afin qu’il ne s’éparpille pas de partout et on aurait dans ce cas à procéder de nouveau à une recherche.

Il est interdit de cuisiner en l’honneur du repas de Chabbat matin des plats à base de ‘Hamets, afin de ne pas avoir à laver cette vaisselle pendant Chabbat, puisque ce lavage n’est pas destiné aux besoins de Chabbat, et il est interdit de laver une vaisselle qui ne servira pas pendant Chabbat. De nos jours, il existe de la vaisselle jetable que l’on pourra utiliser et jeter avant l’heure limite de consommation du ‘Hamets. Ainsi, on sort de toute crainte.

Durant la semaine, nous expliquerons - avec l’aide d’Hachem – plusieurs autres points spécifiques à cette année.

Questionner Le Rav


ספר אביר הרועים - בית מידות
ספר אביר הרועים
לפרטים לחץ כאן

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

דין ברכת שפטרנו מעונשו של זה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

The Laws of Mentioning “Mashiv Ha’Ruach”

We Begin Reciting “Mashiv Ha’Ruach” “Mashiv Ha’Ruach U’Morid Ha’Geshem” is a praise we recite to Hashem during the winter months within the “Mechayeh Ha’Metim” blessing of the Amidah as is printed in all Siddurim. We begin recitin......

Lire la Halacha

A Rainbow

One Who Looks at a Rainbow Our Sages (Chagiga 16a) state: “The eyes of one who gazes at a rainbow are dimmed, as the verse (Yechezkel 1) states, ‘Like the appearance of a rainbow in the clouds on a rainy day, so is the radiance around and this is the appearance of the glory of Hashem.&r......

Lire la Halacha

Things Which Cause Forgetfulness

Five Things Which Cause One to Forget What He Has Learned The Gemara (Horayot 13b) states: “Our Sages taught: Five things cause one to forget the Torah one has learned: One who eats food which a cat or mouse have eaten from, one who eats the heart of an animal, one who eats olives regularly, ......

Lire la Halacha

The Laws of One Who Forgets to Mention “Ve’Ten Tal U’Matar” in the “Blessing of the Years”

In the previous Halacha, we have discussed in a general manner that our Sages enacted that beginning from the Seventh of Marcheshvan (outside of Israel from the Fourth or Fifth of December), one begins reciting “Ve’Ten Tal U’Matar” (a request for dew and rain) in the “B......

Lire la Halacha


Must One Recite a Blessing Before Merely Tasting a Food?

We have already discussed several times that regarding the laws of Blessings of Enjoyment recited before eating that there is no limit for reciting a blessing before eating, meaning that no matter what amount of food or beverage one eats or drinks, one must still recite a blessing. The reason for th......

Lire la Halacha

Question: At what point does it become permissible to speak after reciting a blessing on food? Is one permitted to speak immediately after placing the food in one’s mouth and tasting the food’s flavor or must one wait until one swallows the food?

Answer: The Gemara in Masechet Berachot (40a) and Rashi ibid. state that one may not speak in between reciting a blessing on food and eating it because this constitutes an interruption between the blessing and the eating and there is no longer any connection between them, as we have discussed severa......

Lire la Halacha

When the Sanctity of Shevi’it Will Apply to Fruits and Vegetables and More on “Heter Mechira”

In the previous Halachot we have explained that any produce grown in Jewish-owned fields in the Land of Israel this year (5782) retain the sanctity of Shevi’it. We have likewise discussed the ramifications of this sanctity and the proper way to treat such produce. This sanctity rests even on f......

Lire la Halacha

Eating and Washing One’s Self Yom Kippur

Some Laws of Yom Kippur All are obligated to fast on Yom Kippur, including pregnant and nursing women. Any woman whose health is at risk due to the fast should consult a prominent Torah scholar who is well-versed in these laws and he should render his ruling whether or not she must fast. One whose ......

Lire la Halacha