Halacha pour mercredi 16 Iyar 5781 28 avril 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Jacqueline Fortunée Bat Nina (Pitoun, de Netanya, et anciennement de Sarcelles)

Pour la guérison totale et rapide de:
L’enfant Ma’yan ‘Hava Bat ‘Aicha

Le 33ème jour du ‘Omer qui tombe un vendredi

Nous avons mentionné les années précédentes, la divergence d’opinion Halachique parmi les décisionnaires au sujet des usages de deuil que nous observons pendant le compte du ‘Omer. Faut-il les observer jusqu’au 33ème jour du ‘Omer, ou bien jusqu’au 34ème jour du ‘Omer ? Les Séfaradim agissent selon les propos de MARAN l’auteur du Choul’han ‘Arou’h (chap.493) selon lesquels, tous les usages de deuil sont en vigueur jusqu’au 34ème jour du ‘Omer au matin. Mais les Achkénazim sont plus souples sur ce point, et arrêtent les usages de deuil dès le 33ème jour du ‘Omer. (Il y a encore d’autres usages, en particulier au sujet de l’usage de ne pas se couper les cheveux, que les Kabbalistes observent jusqu’à la veille de Chavou’ot).

Par conséquent, chaque année, les Séfaradim ne s’autorisent à se couper les cheveux qu’à partir du 34ème jour du ‘Omer au matin.
Mais cette année (5781), le 33ème jour du ‘Omer tombe un vendredi, et le 34ème jour ne sera que Chabbat (puisque le vendredi soir, nous compterons 34 jours du ‘Omer). De ce fait, les Séfaradim ne devraient se couper les cheveux qu’après Chabbat (car il est certain qu’il est interdit de se couper les cheveux pendant Chabbat, en raison de la sainteté du Chabbat).

Cependant, MARAN l’auteur du Choul’han ‘Arou’h écrit en ces termes:
« On a l’usage de ne pas se couper les cheveux jusqu’au 33ème jour du ‘Omer, car selon la tradition, c’est ce jour-ci qu’ils (les élèves de Rabbi ‘Akiva) ont cessé de mourir. Il ne faut se couper les cheveux qu’à partir du 34ème jour du ‘Omer au matin, sauf si le 33ème jour tombe un vendredi, dans ce cas, on se coupe les cheveux en l’honneur du Chabbat. »

Cela signifie que même si en général les Séfaradim s’abstiennent de se couper les cheveux jusqu’au 34ème jour du ‘Omer, malgré tout, une année comme celle-ci où le 33ème jour tombe un Chabbat, si l’on n’autorise pas les Séfaradim à se couper les cheveux le 33ème jour du ‘Omer, cela les obligerait à entrer dans Chabbat avec un aspect négligé, et ils devront se couper les cheveux que seulement après Chabbat.
C’est pourquoi, il faut autoriser même les Séfaradim à se couper les cheveux le 33ème jour du ‘Omer. Ils pourront donc se couper les cheveux le vendredi, qui est le 33ème jour du ‘Omer.

Une telle configuration s’est produite en l’année 5768 (2008) où la veille de Péssa’h était tombée Chabbat, et le 33ème jour du ‘Omer était tombé un vendredi comme cette année. Il en sera de même en l’année 5785 (2025), et ensuite en l’année 5805 (2045). Avec l’aide d’Hachem, nous aurons le mérite de voir arriver le Machia’h, et l’on fixera de nouveau les dates selon la vision de la nouvelle lune par des témoins reçus au Sanhédrin qui siègera au Temple, et les dates seront susceptibles de changer.

Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit (‘Hazon Ovadia-Yom Tov page 267) que s’il est difficile de se couper les cheveux le vendredi, on peut autoriser de le faire le jeudi soir. De même, il est permis de célébrer un mariage le jeudi soir - qui sera le 33ème jour du ‘Omer - pour un jeune marié qui n’a pas encore accompli le devoir de procréer (il n’a pas encore un garçon et une fille), comme le font les Achkénazim tous les ans.

En conclusion: Cette année où le 33ème jour du ‘Omer tombe un vendredi, il est permis même pour les Séfaradim de se couper les cheveux le vendredi. S’il est difficile de le faire le vendredi, on pourra le faire le jeudi soir.
Concernant les autres usages de deuil, quoi qu’il en soit, il est permis d’écouter de la musque dès le 33ème jour du ‘Omer où l’on exprime un peu de joie, et l’on ne dit pas les supplications (Ta’hanoun), conformément à l’usage.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Nérott de Chabbat et Nérott de H’anouka : ordre d’allumage

Nos maitres les Richonim (décisionnaires médiévaux) débattent afin de définir quel ordre devons-nous respecter au sujet de l’allumage des Nérott de H’anouka et des Nérott de Chabbat. Selon l’opinion du Ba’al Halah’ott ......

Lire la Halacha

L’allumage des Nerot de H’anouka

Le devoir de l’allumage Durant les 8 jours de ‘Hanouka – qui tombera à partir de dimanche soir de la semaine prochaine - il est un devoir d’allumer les Nérot de ‘Hanouka. Les Séfaradim ont l’usage d’allumer une seule ‘Hanoukiya po......

Lire la Halacha

Lois relatives au voyageur et à l’invité pendant H’anouka, ainsi qu’aux soldats juifs de Tsahal

Question: Comment doit agir une personne qui est invitée ou qui est à l’armée pendant H’anoukka? Réponse: Ce cas mérite d’en débattre car il existe une différence sur ce point entre une personne qui voyage seule mais dont les memb......

Lire la Halacha

Un invité qui rentre chez lui le samedi soir

Question: Un fils marié invité avec son épouse et ses enfants à passer le Chabbat de ‘Hanouka chez ses parents ou chez ses beaux-parents on père, où doit-il allumer le samedi soir lorsqu’il rentre chez lui? Réponse: Lorsqu’un fils......

Lire la Halacha


H’anouka chez les parents ou les beaux parents, ou à l’hôtel

Dans l’une des précédentes Halah'otes, nous avons abordé le cas de celui qui est hébergé chez un ami durant H’anouka, et qui n’a personne qui allume pour lui à son foyer, par exemple, lorsqu’il n’a pas de famille, ou que sa ......

Lire la Halacha

« ‘Al Ha-Nissim »

L’obligation de mentionner le passage de « ‘Al Ha-Nissim » Lors de la prière de ‘Arvit du soir de H’anouka (cette année 5782, à partir de ce soir dimanche 28 novembre), on dit le passage de « ‘Al Ha-Nissim » dans la ‘A......

Lire la Halacha

Les femmes et le Hallel pendant H’anouka

Question: Si les femmes sont soumises à l’obligation de l’allumage des Nérott de ‘Hanouka, sont-elles aussi soumises au devoir de réciter le Hallel chaque matin de H’anouka? Réponse: Les femmes sont exemptes de toute obligation positive li&eacut......

Lire la Halacha

Comment faire le Kiddouch sur le vin?

Lorsqu’on récite le Kiddouch sur le vin, il faut prendre un verre capable de contenir la quantité d’un Révi’it de vin (81 g ou 8.1 cl). Le verre doit être rincé à l’intérieur comme à l’extérieur. Ensuite, on ......

Lire la Halacha