Halacha pour lundi 10 Adar 5781 22 février 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Lecture de la Méguila par « Zoom »

En raison de l’épidémie du Corona, certaines personnes devront cette année lire la Méguila en étant seules. Nous avons déjà parlé de ce sujet hier, et nous allons à présent expliquer d’autres règles relatives à ce point.

Ecouter la Méguila par « Zoom »
Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit qu’il est évident qu’une voix émise par un haut parleur, et à fortiori par Internet ou par le téléphone, n’est pas véritablement la voix humaine de la personne qui parle, mais seulement un autre son reproduit au moyen de différents appareils. Or, puisque ce n’est pas réellement la voix d’un homme, si l’on écoute la lecture de la Méguila par le téléphone, ou par une transmission satellite, ou bien par « Zoom », on ne s’acquitte absolument pas de son devoir, même à postériori. 
C’est pourquoi, il ne faut absolument pas se fier à une écoute de la lecture par un tel procédé.

Lorsqu’on n’a absolument pas de Méguila (valable)
Si quelqu’un se trouve en isolement, sans la moindre possibilité de se procurer une Méguila valable (ni une personne pouvant lui lire la Méguila sur une Méguila valable), le Gaon Rabbi ‘Haïm FALLAG’I z.ts.l écrit dans son livre Roua’h ‘Haïm qu’il devra au moins lire la Méguila sur une Méguila imprimée. Evidement, il ne devra réciter aucune bénédiction sur une telle lecture, puisqu’il ne s’agit pas d’une Méguila valable. (‘Hazon Ovadia-Pourim page 98).

Lorsqu’on n’a pas de Méguila – Le Hallel
La Guémara (Méguila 14a) traite du fait qu’on ne dit pas le Hallel avec bénédiction à Pourim, alors qu’il aurait été approprié de dire le Hallel ce jour là, comme nous le faisons à ‘Hanouka.
Nos maitres enseignent dans la Guémara que la lecture de la Méguila elle-même constitue le « Hallel de Pourim », car nous lisons dans la Méguila les bontés d’Hachem ainsi que ses merveilles, qu’il a prodigué en ces jours et en ce temps.
Ceci est également rapporté par le RAMBAM et par d’autres de nos maitres les décisionnaires médiévaux.

Par conséquent, le Gaon Rabbi Chélomo KLOUGUER z.ts.l écrit dans son livre Chou’t Chénott ‘Haïm (chap.336, valeur numérique « Pourim ») qu’une personne qui n’a pas de Méguila valable à Pourim, doit dire le Hallel, comme on le dit à ’Hanouka, car pour cette personne, on ne peut dire qu’elle est exempte de dire le Hallel par la lecture de la Méguila puisqu’elle ne la pas lue à partir d’une Méguila valable selon l’institution de nos maitres.
D’autres de nos maitres les décisionnaires des derniers siècles écrivent également ainsi.
En réalité, ils ont été devancés par notre maitre le Méiri – qui vivait à l’époque des décisionnaires médiévaux – qui écrit que si l’on n’a pas de Méguila valable, on doit dire le Hallel à Pourim.
Cependant, notre maitre le ‘HYDA écrit dans son livre Birké Yossef (chap.693) qu’étant donné que la plupart des décisionnaires n’ont pas fait mention de cette règle, il faut en déduire qu’il n’y a pas de récitation du Hallel à Pourim dans tous les cas.

« Ze’her Lé-Ma’hatsit Ha-Chékel » (souvenir du demi-Chékel)
En cette période, tout le peuple d’Israël a l’usage de donner à la Tsédaka la somme de « Ze’her Lé-Ma’hatsit Ha-Chékel » (souvenir du demi-Chékel).
Cette année, le Gaon et Richon Lé-Tsion Rabbi Its’hak YOSSEF Chlita a indiqué que la somme doit correspondre à environ 26 Shékels (NIS) par personne.
Si quelqu’un n’a pas les moyens en raison de sa situation financière, il peut donner au moins un demi-Shékel (50 Agourot) par personne.
En France, la somme du « Ze’her Lé-Ma’hatsit Ha-Chékel » correspond cette année à environ 7 Euros par personne.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Se couper les cheveux et se raser pendant le ‘Omer

Ne pas se couper les cheveux pendant les jours du ‘Omer La tradition est répandue de ne pas se couper les cheveux pendant le ‘Omer. Selon la tradition Ashkénaze, jusqu’au 33ème jour du ‘Omer, mais selon la tradition Séfarade, jusqu’au 34&eg......

Lire la Halacha

Taper des mains ou taper sur une table pendant Chabbat et Yom Tov

Il est enseigné dans la Guémara Bétsa (30a): Pendant Chabbat, on ne tape pas des mains et on ne danse pas … Par crainte d’en arriver à réparer un instrument de musique (ibid.36b). Comme nous l’avons expliqué dans les préc&eacut......

Lire la Halacha

Jouets émettant des sons – Jouets fonctionnant avec un ressort

Question: Est-il permis de laisser des enfants jouer pendant Chabbat avec des jouets émettant des sons, comme une poupée qui produit un bruit lorsqu’on la secoue, ou autre? Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué qu’il est int......

Lire la Halacha

Emettre un son et siffler pendant Chabbat

Dans la Guémara ‘Erouvin (104a), on explique le décret de nos maîtres selon lequel il est interdit d’émettre un son pendant Chabbat et les jours de Yom Tov. Par exemple, il est interdit un jour de Chabbat ou de Yom Tov de jouer d’un instrument de musiqu......

Lire la Halacha


Prier en pyjama

Question: Est-il permis de prier en pyjama? Réponse: Il y a environ une semaine, nous avons expliqué que celui qui prie doit au préalable prévoir un endroit digne pour sa prière. Il doit aussi s’apprêter correctement au niveau de sa tenue vestimentai......

Lire la Halacha

Le « ’Erouv Tavchiline » - 7ème jour de Pessa’h 5782

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5782), le 7ème jour de Pessa’h tombera un vendredi veille de Chabbat. Nous savons que pendant chaque Yom Tov (jour de fête comme Chavou’ot, Pessa’h, Soukkot, Shémini ‘Atseret Roch Ha-Cha......

Lire la Halacha

Se couper les cheveux la nuit du 34ème jour du ‘Omer cette année (5782)

Ce jeudi (depuis mercredi soir) tombe le 33ème jour du ‘Omer (Lag Baomer), et le lendemain vendredi, tombe le 34ème jour du ‘Omer. Jusqu’à quand dure l’interdit de se couper les cheveux? Nous avons déjà expliqué qu’il est i......

Lire la Halacha

Le H’amets pendant Pessah’ – année 5782 – L’institution de notre maitre le Rav z.ts.

Nos maitres enseignent dans la Tossefta (Pessa’him chap.3): « On questionne et on enseigne les règles relatives à Pessa’h 30 jours avant Pessa’h. » En se basant sur cet enseignement, les Rabbanim du peuple d’Israël ont toujours eu l’usag......

Lire la Halacha