Halacha pour mercredi 5 Adar 5781 17 février 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Tinok Ben Yael Sarah

Une Mégula écrite par une femme – La 1ère Méguila écrite

La Méguilatt Esther dans laquelle nous lisons afin de nous acquitter du devoir, doit être écrite à la main, avec les lettres du Séfer Torah et sur du parchemin, selon la plupart des règles en vigueur pour l’écriture d’un Séfer Torah.
Même si la plupart des gens ne possèdent pas une telle Méguila valable, malgré tout, ils sont quittes de leur devoir, par le fait qu’ils écoutent la lecture de la Méguila de la bouche d’un homme qui lit dans une Méguila valable, et dans ce cas, nous appliquons le principe de « Chomé’a Ké’oné » (écouter équivaut à dire), ce qui signifie que lorsqu’on écoute quelqu’un lire la Méguila ou le Séfer Torah, avec l’intention de s’acquitter et que le lecteur a lui aussi l’intention de nous acquitter,  la chose est considérée comme ci l’auditeur lit lui-même dans la Méguila valable.
C’est pourquoi, on est quitte de son devoir.

Concernant le Séfer Torah, il est expliqué dans la Guémara Guittin (45b) que seul un homme est habilité à écrire un Séfer Torah, et non une femme, car nos maitres apprennent à partir de plusieurs versets que seule une personne ordonnée du commandement de « Oukchartam LéOtt ‘Al Yadé’ha » (le commandement de mettre les Téfilin) est aussi concernée par le commandement de « Ou’htavtam » (Ecrire les Mézouzot et le reste de la Torah). Or, une femme n’est pas concernée par le commandement de mettre les Téfilin, elle n’est donc pas habilitée à écrire le Séfer Torah.

Mais concernant le Méguilatt Esther, nous devons en débattre.
En effet, nos maitres enseignent que les femmes sont soumises à l’obligation d’écouter la Méguila, car elles ont bénéficié elles aussi du miracle.
De plus, le miracle du sauvetage de Pourim s’est produit grâce à une femme, la reine Esther.
De ce fait, nous pouvons peut-être dire qu’une femme est habilitée à écrire une Méguilatt Esther?

Notre maitre le ‘HYDA écrit dans son livre Birké Yossef qu’une Méguila écrite par une femme est valable de manière catégorique, car les femmes sont elles-aussi soumises au devoir de la lecture de la Méguila. De ce fait, la règle est la même concernant le fait qu’elles peuvent écrire la Méguila, et cette Méguila est valable.
Il prouve ses propos à partir du RAMBAM qui n’a pas fait mention du fait qu’une Méguila écrite par une femme serait non-valable.

Le Gaon Rabbenou Yona NAVON écrit lui aussi dans le livre Guett Mékouchar qu’une Méguila écrite par une femme est valable. Il cite différentes preuves à ses propos. Telle est également l’opinion de plusieurs autres grands décisionnaires des derniers siècles.

Le Gaon Rabbi David OPENHEIM prouve qu’une Méguila écrite par une femme est valable, à partir de ce qui est écrit explicitement dans la Méguila : « La reine Esther écrivit … », et c’est à partir de ce verset que nos maitres enseignent dans la Guémara Guittin (19a) que la Méguila doit être écrite sur du parchemin et avec de l’encre. Or, est-il concevable que la Méguila d’origine – de laquelle nous apprenons les détails des règles de la lecture de la Méguila – puisse être non-valable?

En conclusion: Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit (‘Hazon Ovadia-Pourim page 235) qu’une Méguila écrite par une femme est catégoriquement valable. Son fils, le Gaon et Richon Lé-Tsion Rabbenou Its’hak YOSSEF Chlita s’étend longuement sur la question dans Yalkout Yossef-Pourim (page 515), et il conclut conformément à tout ce qui a été dit précédemment, qu’une telle Méguila (écrite par une femme) est catégoriquement valable. Il cite de nombreuses explications à cette règle.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le véritable sens Halachique de la fête de Tou Bichvat

Ce soir (dimanche soir), tombe la fête de TOU Bichvat La Guémara Roch Ha-Chana (2a) nous enseigne: Tou Bi-Chvat est le Roch Ha-Chana des arbres. Certains font l’erreur de croire qu’au même titre que tout l’univers est jugé le jour de Roch Ha-Chana (......

Lire la Halacha

Réciter le Birkat Ha-Mazon en se déplaçant en chemin

Question: Lorsqu’une personne consomme en marchant, est-elle autorisée à réciter le Birkat Ha-Mazon en marchant? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que nos maîtres ont instauré de réciter le Bir......

Lire la Halacha

Des aliments contenant de la farine

Ces derniers jours, nous avons appris que lorsqu’un aliment est constitué de plusieurs aliments dont les bénédictions initiales sont différentes, il faut réciter la bénédiction correspondant à l’aliment principal du mélange. ......

Lire la Halacha

Un aliment constitué de plusieurs espèces

Question: Quelle est la bénédiction d’un poivron farci ? De même, quelle est la bénédiction d’une pâtisserie faite à base d’un peu de farine, mais dont l’essentiel est constitué de fruits et de noix? Réponse: Dan......

Lire la Halacha


La règle de l’aliment principal et l’aliment secondaire

La semaine prochaine, dimanche soir et lundi, tombe Tou Bichvat (15 Chévat), date à laquelle nous avons l’usage de multiplier les bénédictions alimentaires. C’est pourquoi, nous allons ces jours-ci étudier les règles relatives aux bén&eac......

Lire la Halacha

La règle de « ‘Ikar et Tafel » dans les bénédictions (Aliment principal et aliment accessoire)

Question: Une personne qui consomme un morceau de pain avec du poisson, doit-elle réciter la bénédiction uniquement sur le poisson, étant donné que le pain ne lui est qu’accessoire? Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons expli......

Lire la Halacha

Réciter le Birkat Ha-Mazon en position assise

Question: Y a-t-il une obligation de s’assoir lorsqu’on récite le Birkat Ha-Mazon, ou bien est-il permis de le réciter même en marchant? Réponse: Il est expliqué dans la Guémara Bérah’ot (51b) qu’il y a une obligation de s&rs......

Lire la Halacha

Les préparatifs en l’honneur de Chabbat – Rabbi Yossef YEDID Ha-Lévy

Il est enseigné dans la Guémara Chabbat (25b): Il est une Mitsva de se laver à l’eau chaude la veille de Chabbat. Les décisionnaires écrivent que même celui dont la Torah est la seule occupation, doit légèrement diminuer son étude......

Lire la Halacha