Halacha pour lundi 13 Av 5780 3 août 2020

Pour la guérison totale de Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN) parmi tous les malades d'Israël

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)

Pour la guérison totale et rapide de:
Ethan Chlomo Ben Yoni parmi tous les malades d'Israël Amen
Jacques Jacky Yaakov Ben Odette Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

Se laver les mains lorsqu’on a touché ses pieds, ou un bébé

Lorsque quelqu’un touche une partie cachée du corps, c'est-à-dire, les parties qui sont en général cachées, comme l’épaule ou les pieds, n’est pas autorisé à prononcer des paroles sacrées, comme une bénédiction ou autre, tant qu’il ne s’est pas lavé les mains.

Le Gaon Rabbenou Yossef ‘HAÏM z.ts.l écrit dans Chou’t Torah Lichma (chap.14) que lorsqu’on touche des parties cachées du corps, on doit laver toute la main qui a touché la partie du corps, et il n’est pas suffisant de laver uniquement la partie de la main qui est entré en contact avec la partie cachée du corps. Par exemple, si l’on a touché le pied avec un seul doigt, il n’est pas suffisant de laver uniquement le doigt concerné mais la totalité de la main. C’est ainsi que tranche également le Michna Béroura (chap.613 note 6). C’est également ainsi que tranche notre maitre le Gaon et Richon LéTsion Rabbi Its’hak YOSSEF Chlita dans le Yalkout Yossef (chap.4 page 399), même s’il y a des opinions contraires.

Lorsqu’on parle de « laver les mains », il s’agit de les laver sous un robinet d’eau, et il n’est pas nécessaire d’utiliser un Kéli pour ce lavage.
Si l’on a touché la plante des pieds, il est juste de laver les mains 3 fois. (Chou’t Yabiya’ Omer vol.5 chap.1 paragr.5).

Les décisionnaires débattent au sujet de quelqu’un qui touche un bébé, dont le corps n’est en général pas autant couvert que celui d’un adulte. Par exemple, en été où la plupart des gens découvrent les pieds des bébés, si quelqu’un touche les pieds du bébé doit-il se laver les mains, ou bien étant donné que ces parties sont généralement découvertes, il ne serait pas nécessaire de se laver les mains si on les a touchées?

Bien évidement, nous parlons ici du cas où les pieds du bébé sont propres, car s’ils sont sales, ou bien si on a touché la plante du pied du bébé, il est certain que l’on doit se laver les mains.

Dans la pratique, le Gaon auteur du ‘Hazon Ich est rigoureux sur ce point, comme rapporté en son nom dans plusieurs ouvrages (cités dans Piské Téchouvott chap.4 note 228).
Mais on rapporte au nom du Gaon Rabbi Ben Tsion ABBA CHAOUL z.ts.l (Or Létsion vol.2 chap.44-6) que l’on peut autoriser.
Il semble que tel est l’usage de notre époque.
Nous avons entendu des choses similaires au nom de notre maitre le Rav z.ts.l.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles de priorité dans les bénédictions alimentaires

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que dans certaines situations il faut donner priorité à un certain aliment du fait de son importance, par exemple un des sept fruits d’Israël. A présent, nous allons expliquer qu’il y a des cas......

Lire la Halacha

Sucer un fruit

Question: Lorsqu’on suce une orange ou un pamplemousse, sans mâcher avec les dents, doit-on réciter la bénédiction de Boré Péri Ha-‘Ets au même titre que la bénédiction que l’on doit réciter lorsqu’on mange u......

Lire la Halacha

Faire des biscottes ou des croûtons le Chabbat

Question: est-il permis le jour de Chabbat de mettre des tranches de pain ou une pita sur la plaque chauffante afin qu’ils durcissent et deviennent grillés comme des biscottes ou des croûtons? Réponse : concernant cette question, deux problèmes sont à ......

Lire la Halacha

Règles relatives à la bénédiction des fruits

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un ordre de priorité aux bénédictions alimentaires. Par exemple, lorsqu’on s’apprête à consommer des dattes et des pommes, on doit réciter la bén&eac......

Lire la Halacha


Suite des règles de l’ordre de priorité dans les bénédictions alimentaires

Conclusions des règles déjà apprises Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un certain ordre dans la récitation des bénédictions alimentaires. Parfois, cet ordre dépend de l’importance de l&r......

Lire la Halacha

Lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions du matin

Les bénédictions du matin – depuis la bénédiction de Elo-haï Néchama jusqu’à la fin des bénédictions sur la Torah – sont une obligation pour tous, les hommes comme les femmes, comme nous l’avons déjà e......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question: Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture? Réponse: Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la no......

Lire la Halacha

Une femme qui a oublié de réciter les bénédictions sur la Torah

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions sur la Torah et qu’on s’en rend compte après avoir terminé la prière du matin, on ne peut plus les ré......

Lire la Halacha