Halacha pour mardi 7 Av 5780 28 juillet 2020

Chausser des chaussures en cuir le jour du 9 Av

L’un des interdits spécifiques au 9 Av est de chausser des chaussures en cuir.

Des chaussures de sport qui ne sont pas en cuir
Les décisionnaires débattent au sujet de chaussures qui ne sont pas de cuir, mais qui sont très confortables, comme des chaussures de sport par exemple, faites de tissu et de caoutchouc. Est-il permis de les chausser le jour du 9 Av, ou bien du fait qu’elles sont importantes et pas moins confortables que des chaussures de cuir, serait-il interdit à ce titre de les chausser?

Le Gaon auteur du Chou’t Sim’hatt Cohen (chap.173) écrit qu’étant donné que les décisionnaires médiévaux comme les décisionnaires des derniers siècles n’ont interdit que les chaussures de cuir et pas les chaussures d’autres matières, de telles chaussures que l’on a fréquemment l’habitude de chausser et qui ne sont pas faites de cuir, sont autorisées le jour du 9 Av. c’est ainsi que tranche également notre maitre le Rav z.ts.l dans son livre ‘Hazon Ovadia-Arba’ Ta’aniyott (page 299).

Le regard des autres (Mar’itt Ha’Aïn)
Cependant, malgré cela, notre maitre le Rav z.ts.l traite également de chaussures faites en caoutchouc, mais qui ressemblent véritablement à des chaussures de cuir, serait-il permis de les chausser le jour du 9 Av, ou bien faudrait-il les interdire?
L’un des arguments pour lequels il faudrait se montrer rigoureux sur ce point serait par crainte du regard et de l’interprétation des autres (« Mar’itt Ha’Aïn »), car celui qui voit quelqu’un marcher avec de telles chaussures le jour du 9 Av, pourrait penser qu’il s’agit de quelqu’un qui néglige les Mitsvott et qui marche à sa guise avec des chaussures en cuir. C’est d’ailleurs ainsi que tranche rigoureusement
le Gaon Rabbi Chélomo Zalman OYERBACH z.ts.l.

Mais notre maitre le Rav z.ts.l écrit qu’étant donné que de notre époque, ces chaussures faites de telles matières assimilables à du cuir, sont très répandues, il n’y a de ce fait pas d’interdit à les chausser le jour du 9 Av, et il n’y a donc pas à craindre l’interdit de « Mar’itt Ha’Aïn ». Bien évidemment, notre maitre le Rav z.ts.l cite des preuves à ses propos à partir des décisionnaires.

Les « Kabkabs »
Le Gaon Rabbi Ya’akov KASTERO
(16ème siècle – disciple et compagnon d’étude de MARAN l’auteur du Choul’han ‘Arou’h) que les chaussures appelées « Kabkabs », faites d’une semelle en plastique ou en caoutchouc ou en bois ou en liège, avec une lanière de cuir qui attrape le pied, sont autorisées le jour du 9 Av, car la lanière n’a pas pour vocation de protéger la personne mais uniquement de maintenir correctement la semelle au pied. Notre maitre le Rav z.ts.l cite ses propos.

Les lieux fréquentés par les non-juifs
Le RAVEYA
(l’un des grands décisionnaires médiévaux) écrit que des juifs qui résident parmi les non-juifs sont autorisées à chausser des chaussures de cuir jusqu’à ce qu’ils atteignent le quartier juif. Cette opinion est partagée par d’autres décisionnaires médiévaux, étant donné que les non-juifs se moqueraient des juifs qui marchent pieds nus, on peut autoriser.

Mais MARAN écrit sur cela dans le Beit Yossef:
« Dans la pratique, on ne doit pas autoriser, et si les non-juifs se moquent, qu’est ce que cela peut-il bien faire ? »
Il semble que l’on doit se montrer rigoureux sur ce point et ne pas autoriser de notre époque, en particulier selon ce qu’écrit le Gaon auteur du Mich’ha Dérvouta, puisque de notre époque on peut chausser des chaussures faites d’autres matières.
Par conséquent, on ne doit pas autoriser. (Ibid. page 302).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

The Customary Order of Rosh Hashanah

It is customary to eat certain symbolic foods during the two nights of Rosh Hashanah which signify good fortune for the entire upcoming year. It is therefore customary to eat black-eyed peas, pumpkin, leek, spinach, dates, pomegranates, apples dipped in honey, and meat of a sheep’s head on the......

Lire la Halacha

The Blessings on Thunder and Lightning

One who sees lightning recites the blessing, “Baruch Ata Hashem Elokeinu Melech Ha’Olam Oseh Ma’aseh Bereshit.” One who hears thunder recites the blessing, “Baruch Ata Hashem Elokeinu Melech Ha’Olam She’Kocho Ugvurato Maleh Olam.” Until When Can On......

Lire la Halacha

Women and the Shabbat Meals-The Custom of Maran zt”l

Question: Are women obligated to eat all three Shabbat meals as are men? Answer: In the previous Halachot, we have explained the primary laws regarding the Shabbat meals, including the obligation to eat three meals on Shabbat: One on Shabbat night, one on Shabbat morning, and one on Shabbat after......

Lire la Halacha

“And Your Camp Shall Be Holy”

Question: May I pray when my child is walking around the house in a dirty diaper? Answer: We derive from the verse in the Torah, “And your camp shall be holy”, that one may not recite words of Torah, pray, or perform any acts of holiness (for instance donning Tefillin) in the restroom......

Lire la Halacha


The Laws of Mentioning “Mashiv Ha’Ruach”

We Begin Reciting “Mashiv Ha’Ruach” “Mashiv Ha’Ruach U’Morid Ha’Geshem” is a praise we recite to Hashem during the winter months within the “Mechayeh Ha’Metim” blessing of the Amidah as is printed in all Siddurim. We begin recitin......

Lire la Halacha

Using Frozen Bread for “Double Bread”

We have already discussed that there is a Mitzvah to recite the Hamotzi blessing during the Shabbat meals on “double bread,” i.e. two loaves of bread. It is fairly common that one does not have two loaves of bread for this Mitzvah and would like to join a frozen loaf of bread from the fr......

Lire la Halacha

“Double Bread”

In the previous Halacha, we have explained the laws of Seuda Shelishit and would also like to discuss the laws of women regarding Seuda Shelishit. However, since this issue is connected to the laws of women and “double bread” on Shabbat, let us first discuss the basic laws of “doub......

Lire la Halacha

Speaking Between Washing One’s Hands and the “Hamotzi” Blessing

Question: Is one permitted to speak between washing one’s hands and reciting the Hamotzi blessing? Answer: The Gemara in Masechet Berachot (42a) states: “Immediately following hand-washing, one must recite the blessing.” The Rishonim disagree as to the explanation of this Gemara......

Lire la Halacha