Halacha pour mercredi 28 Nissan 5780 22 avril 2020

Pour la guérison totale de Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN) parmi tous les malades d'Israël

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)

Pour la guérison totale et rapide de:
Ethan Chlomo Ben Yoni parmi tous les malades d'Israël Amen
Jacques Jacky Yaakov Ben Odette Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

Le réfrigérateur pendant Chabbat

Question: Lorsqu’on a oublié de mettre le réfrigérateur en position « Chabbat », ce qui signifie que l’on n’a pas retiré l’ampoule avant Chabbat, si l’on ouvre le réfrigérateur par erreur pendant Chabbat, est-il permis de le refermer?

Réponse: Lorsqu’on allume une ampoule électrique pendant Chabbat, on transgresse l’interdit de « Mav’ir » (brûler), car on fait brûler l’ampoule qui s’allume pendant Chabbat (s’il s’agit d’une lampe Led, l’interdit est Miderabbanan – érigé par nos maitres). Lorsqu’on éteint une ampoule pendant Chabbat, on transgresse l’interdit de « Mé’habé » (éteindre un feu) (quel que soit le type d’ampoule, l’interdit est dans ce cas érigé par nos maitres et non par la Torah).

C’est pourquoi, lorsqu’on a un réfrigérateur dans lequel se trouve une ampoule qui s’allume lorsqu’on ouvre la porte du réfrigérateur et qui s’éteint lorsqu’on referme la porte, il est évident qu’il ne faut pas utiliser un tel réfrigérateur pendant Chabbat s’il n’y a pas de possibilité de retirer l’ampoule avant Chabbat.

Il faut préciser que de nos jours, beaucoup de réfrigérateurs produisent de véritables actions électriques diverses lorsqu’on ouvre ou lorsqu’on ferme la porte du réfrigérateur, comme l’activation ou la désactivation du ventilateur interne par exemple, et si c’est le cas, même si l’on retire l’ampoule avant Chabbat, il est interdit d’ouvrir ou de fermer un tel réfrigérateur pendant Chabbat.
Il faut être vigilant à cela lorsqu’on achète un réfrigérateur, et veiller à ce qu’il y ait la possibilité de neutraliser ces actions, ou du moins que le réfrigérateur n’ait pas ces fonctions d’activation ou de désactivation du ventilateur lorsqu’on ouvre ou qu’on ferme la porte.

Lorsqu’on ouvre la porte du réfrigérateur, l’objectif de l’action n’est pas l’allumage de l’ampoule, mais uniquement prendre les aliments du réfrigérateur, et une telle action est considéré comme un « Péssik Réché », c'est-à-dire, une action qui n’est pas véritablement l’allumage de l’ampoule, mais uniquement une ouverture de porte, et ce n’est qu’accessoirement qu’est engendrée une action supplémentaire qui est celle de l’allumage de l’ampoule.
C’est pourquoi, il est permis dans ce cas de demander à un non-juif pendant Chabbat d’ouvrir ou de fermer la porte du réfrigérateur, lorsqu’on a oublié de retirer l’ampoule.

Il s’agit là d’un principe développé par notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l dans ses ouvrages (‘Hazon Ovadia-Chabbat vol.3 page 430), principe selon lequel toute situation de « Péssik Réché » est autorisée par l’intermédiaire d’un non-juif. Ce qui signifie que lorsqu’un juif demande à un non-juif d’exécuter pour lui une action permise, mais que cette action va engendrer une action interdite pendant Chabbat, il est permis dans ce cas de demander au non-juif de la faire pendant Chabbat.
Nous expliquerons les choses plus amplement par la suite, avec l’aide d’Hachem.

Si l’on a ouvert par erreur la porte du réfrigérateur, il faut placer une serviette sur la porte de sorte qu’elle ne se referme pas complètement, et ainsi l’ampoule ne s’éteindra pas, ou bien demander à un non-juif de la fermer.
S’il n’est pas possible d’agir ainsi, il existe plusieurs arguments pour autoriser de refermer la porte du réfrigérateur dans un tel cas, car l’extinction de l’ampoule est essentiellement un interdit érigé par nos maitres, et de plus, l’action de l’extinction dans ce cas ne se fait pas véritablement manuellement mais accessoirement en refermant une porte.
C’est pourquoi, dans un tel cas, il serait permis de refermer la porte du réfrigérateur « avec une autre partie du corps que les mains », comme le coude par exemple, ou bien demander à un jeune enfant (non-Bar/Bar Mitsva) de refermer la porte, mais dans ce cas on ne pourra l’ouvrir de nouveau qu’en demandant à un non-juif, comme nous l’avons expliqué.

En conclusion: Il est interdit d’ouvrir ou de fermer pendant Chabbat un réfrigérateur dont l’ouverture ou la fermeture enclenche l’allumage ou l’extinction d’une ampoule électrique ou d’un ventilateur interne.
Si l’on a ouvert par erreur un tel réfrigérateur pendant Chabbat et qu’il n’est pas possible de le laisser ouvert, il est possible de le refermer avec le coude, ou en demandant à un jeune enfant (non-Bar/Bat Mitsva) de le refermer.
Il ne sera possible de l’ouvrir de nouveau qu’en demandant à un non-juif. (‘Hazon Ovadia-Chabbat vol.6 page 116).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles de priorité dans les bénédictions alimentaires

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que dans certaines situations il faut donner priorité à un certain aliment du fait de son importance, par exemple un des sept fruits d’Israël. A présent, nous allons expliquer qu’il y a des cas......

Lire la Halacha

Sucer un fruit

Question: Lorsqu’on suce une orange ou un pamplemousse, sans mâcher avec les dents, doit-on réciter la bénédiction de Boré Péri Ha-‘Ets au même titre que la bénédiction que l’on doit réciter lorsqu’on mange u......

Lire la Halacha

Faire des biscottes ou des croûtons le Chabbat

Question: est-il permis le jour de Chabbat de mettre des tranches de pain ou une pita sur la plaque chauffante afin qu’ils durcissent et deviennent grillés comme des biscottes ou des croûtons? Réponse : concernant cette question, deux problèmes sont à ......

Lire la Halacha

Règles relatives à la bénédiction des fruits

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un ordre de priorité aux bénédictions alimentaires. Par exemple, lorsqu’on s’apprête à consommer des dattes et des pommes, on doit réciter la bén&eac......

Lire la Halacha


Suite des règles de l’ordre de priorité dans les bénédictions alimentaires

Conclusions des règles déjà apprises Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un certain ordre dans la récitation des bénédictions alimentaires. Parfois, cet ordre dépend de l’importance de l&r......

Lire la Halacha

Lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions du matin

Les bénédictions du matin – depuis la bénédiction de Elo-haï Néchama jusqu’à la fin des bénédictions sur la Torah – sont une obligation pour tous, les hommes comme les femmes, comme nous l’avons déjà e......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question: Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture? Réponse: Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la no......

Lire la Halacha

Saler des concombres pendant Chabbat

Question: Est-il interdit de diffuser du sel sur des concombres pendant Chabbat? Réponse : La question prend sa source dans le fait que pour toutes les lois de la Torah nous tranchons un principe selon lequel « conserver équivaut à cuire » (&la......

Lire la Halacha