Halacha pour mardi 30 Shevat 5780 25 février 2020

Pour l'élévation des âmes de : André Avraham Ben Ma'hlouf TAÎB z"l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba El baz z"l de Lyon
Pour la guérison totale de Ethan Chlomo Ben Yoni  parmi tous les malades d'Israël Amen
Pour l'élévation de l'âme de Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)

« Dès l’entrée du mois de Adar, nous augmentons la joie »

Il est enseigné dans la Guémara Ta’anitt (29a):
Rav Yéhouda fils de Rav Chémouel Ben Chilatt dit au nom de Rav:
A l’instar du mois de Av où l’on diminue la joie dès son entrée, ainsi nous augmentons la joie dès l’entrée du mois de Adar.
Rav Papa dit : Par conséquent, si un juif a un litige avec un non-juif, il devra éviter de passer en jugement au mois de Av car le Mazal (destin) d’Israël n’est pas favorable en ce mois, et il s’efforcera de repousser le jugement jusqu’au mois de Adar où le Mazal d’Israël est très bon.

Cette idée prend sa source dans la Méguilatt Esther:
« Le mois qui s’est transformé pour eux de la tristesse en joie ».
Ceci nous apprend que le Mazal de ce mois engendre le sauvetage et le bien pour Israël, puisque leur Mazal est bon durant ce mois.

Cependant, le Gaon ‘Hatam Sofer (chap.160) fait remarquer que MARAN mentionne dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.551) l’enseignement de nos maitre selon lequel on diminue la joie dès l’entrée du mois de Av, mais il ne mentionne pas l’enseignement de nos maitres selon lequel on augmente la joie dès l’entrée du mois de Adar. Le RAMBAM lui aussi ne fait aucune mention de cet enseignement.

Le ‘Hatam Sofer répond à sa propre remarque en disant que si le RAMBAM et MARAN n’ont fait aucune mention de cet enseignement selon lequel il faut se réjouir davantage dès l’entrée du mois de Adar, c’est probablement du fait que Rav Papa – qui est l’auteur de l’enseignement concernant le Mazal très bénéfique pour Israël durant le mois de Adar – considère que le peuple d’Israël a un Mazal (il est lui aussi soumis au destin), et de ce fait, durant le mois de Adar, le Mazal d’Israël est très bon et ils doivent s’en réjouir davantage.
Mais la Halacha est tranchée sur ce point (fin du traité Chabbat) selon l’opinion qui pense qu’Israël n’a pas de Mazal, car Israël n’est pas soumis aux astres. C’est pourquoi, le RAMBAM et MARAN n’ont pas fait mention de cet enseignement concernant le mois de Adar.

Mais de nombreux décisionnaires écrivent qu’il faut appliquer les propos de Rav Papa selon lesquels « on augmente la joie dès l’entrée du mois de Adar », et dans certains endroits, l’entrée du mois de Adar est marquée très fortement.
Et même si l’on considère « qu’Israël n’a pas de Mazal », il faut malgré tout se réjouir en ces jours, car ce mois s’est entièrement transformé en un mois de joie du temps de nos ancêtres, et il mérite la joie dans son intégralité.
Si MARAN ne fait pas mention de tout ceci dans le Choul’han ‘Arou’h, c’est parce qu’il a déjà écrit explicitement (chap.688) que selon certains décisionnaires médiévaux, on pourrait lire la Méguila dès Roch ‘Hodech Adar, et de ce fait, il est certain que tout le mois de Adar est un mois de joie.
C’est ainsi qu’explique le Gaon auteur du Hit’oreroutt Téchouva (chap.473).
Les précédentes années, nous avons également expliqué ces choses selon le RYTBA et d’autres, à partir des écrits de notre maitre le Rav z.ts.l.

Dans le Yalkout Yossef-Pourim (page 192), notre maitre, le Gaon et Richon LéTsion Rabbi Its’hak YOSSEF Chlita explique que la joie du mois de Adar est justifiée par la reconnaissance que nous devons adresser à Hachem pour les miracles qui ont été réalisés pour Israël en ces temps là. De même, c’est un moyen de montrer que ces jours-ci sont des jours appropriés au bien et à la bénédiction.

Il ajoute que lors du mois de Av on diminue la joie de manière graduelle, jusqu’au summum du deuil le jour du 9 Av, ainsi lors du mois de Adar on augmente la joie graduellement jusqu’à son paroxysme le jour de la grande joie de Pourim.

Il rapporte également au nom du Séfatt Emett (sur Guémara Ta’anitt) que durant les jours du mois de Adar, s’éveille une grande joie dans le monde, car en ces jours, le peuple d’Israël avait l’usage d’apporter chacun son demi-Chékel au Temple, et ils l’offraient avec un grand sentiment de joie, comme expliqué à divers endroits. Il en était ainsi également durant le 2ème Temple où ils offraient avec joie, et jusqu’à nos jours, la joie est encore présente dans le monde durant le mois de Adar, et elle s’éveille grâce à la lecture de la Paracha des Chékalim que l’on lit à la synagogue (cette année 5780, Chabbat dernier qui a précédé le mois de Av).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

COMO RETRACTARSE DE LAS CALUMNIAS HABLADAS

Pregunta: Es necesario, para poder retractarse correctamente, acercarse a la persona que se criticó –sobre la que se habló “lashon hara”- para aclararle lo que habló de él? Por otro lado, el rabino que dictaminó en forma rigurosa, prohibió ......

Lire la Halacha

ORDEN RITUAL DE LA NOCHE DE ROSH HASHANA

Las dos noches de Rosh Hashana es costumbre comer alimentos que simbolizan buenos designios para Israel. Por ello se come Rubia o lubia en árabe, zapallo –calabaza dulce-, dátiles, acelga, puerro, cabeza de cordero, manzana y miel. Ya hemos escrito oportunamente, que la perso......

Lire la Halacha

ENCENDIDO DE VELAS EN ROSH HASHANA

El primer día de Rosh Hashana es costumbre encender las luminarias del Yom Tob –festividad- antes de la caída del sol, como se lo hace en la víspera de Shabbat. De todas formas, si no se encendieron las luminarias en la víspera de la festividad, podrá la muje......

Lire la Halacha

PORMENORES DE LA PLEGARIA DE ROSH HASHANA

Obviamente, las plegarias de Rosh Hashana son pronunciadas desde un “majzor” o libro de plegarias en los cuales encontramos distintos textos y semánticas, según la costumbre de cada comunidad. Sin embargo, debido a la inquietud que cada año nos hacen llegar sobre alg......

Lire la Halacha


SOBRE EL LLANTO EN ROSH HASHANA

Pregunta: Se puede llorar en Rosh Hashan en las plegarias para invocar la misericordia divina? O acaso es preferible desarrollar las plegarias con alegría? Respuesta: Analizaron las autoridades rabínicas si en el día de Rosh Hashana es asimismo un precepto alegrarse al igual ......

Lire la Halacha

EL HOMBRE CONSIDERARSE MEDIO INOCENTE Y MEDIO CULPABLE

El Talmud (Kiddushin 40) nos dice: El hombre debe verse a si mismo como medio culpable y medio inocente, si observa un precepto, dichoso de él, pues inclina su balanza hacia la inocencia, pero si comete un pecado, pobre de él, pues la inclina hacia su condena. Esto significa, que la......

Lire la Halacha

SONIDOS DEL SHOFAR

Es un precepto de la Torá oír el sonido del shofar el día de Rosh Hashana, como está escrito: Día de Teruá -sonido del shofar-será para ustedes. Por lo tanto a partir de que se ha recitado la bendición sobre dicho sonido u oído la misma ......

Lire la Halacha

PREPARATIVOS PARA ROSH HASHANA

En los días previos a Rosh Hashana, cada quien debe realizar una reflexión personal para determinar qué aspectos de la conducta individual se deben corregir y esto mismo servirá como argumento de ayuda en el día del juicio de R.H. Explicó nuestro maestro ......

Lire la Halacha