Halacha pour vendredi 13 Tevet 5780 10 janvier 2020

Questions/Réponses Halacha Yomit - Enseigner des Halachot à la maison – Lorsqu’on est au milieu du Kaddich – Faire Nétilatt Yadaïm (du matin) avant de s’habiller

Recueil de réponses données ces derniers temps

Question: Vous avez écrit qu’il est interdit à un disciple d’enseigner des Halachot sans l’autorisation de son maitre. Pourtant, chacun a l’habitude de dire des Halachot au sein de son foyer?

Réponse: MARAN tranche dans le Choul’han ‘Arou’h (Y.D chap.242-9), que même s’il est interdit à un disciple de trancher une décision Halachique à la place de son maitre – et cet interdit est gravissime puisque nos maitre enseignent que celui qui tranche une décision Halachique à la place de son maitre est passible de la peine de mort (par le Ciel) – malgré tout, lorsqu’il s’agit d’une Halacha explicite dans les ouvrages des décisionnaires, comme le Choul’han ‘Arou’h ou autre, cela ne s’appelle pas « trancher une décision Halachique », et il est permis d’enseigner une telle Halacha, même sans l’autorisation de son maitre.
C’est ainsi que tranche également notre maitre le Rav z.ts.l dans Halichott ‘Olam (vol.8 page 173), en disant que des propos de Halacha suffisamment clairs dans les livres, ne sont pas considérés comme « trancher une décision Halachique ».

 

Question (d’une dame): Si je me tiens debout dans la « ‘Ezratt Nachim » (espace réservé au dames à la synagogue) en l’honneur d’une dame âgée, et que le ‘Hazzan dit le Kaddich, m’est-il permis de m’assoir?

Réponse: Lorsqu’on est debout au moment du Kaddich (jusqu’à « Daamirann Bé’alma VéImrou Amen »), on est tenu de rester debout, et on n’est pas autorisé à s’assoir.
Par conséquent, même si on était assis au moment du Kaddich, et qu’on s’est levé au milieu du Kaddich en l’honneur d’une personne âgée, on ne peut pas s’assoir jusqu’à la fin du Kaddich (jusqu’à « Daamirann Bé’alma VéImrou Amen »).
C’est ainsi que tranche le Ben Ich ’Haï (Vay’hi).
C’est pourquoi, en réponse à votre question, si vous vous êtes levée en l’honneur d’une dame âgée, il ne faut s’assoir qu’à la fin du Kaddich.

 

Question: Est-il une obligation impérative de procéder à la Nétilatt Yadaïm le matin avant de s’habiller? J’ai entendu dire que des choses terribles étaient écrites dans le Zohar à ce sujet.

Réponse: Il est exact que dans le Zohar Ha-Kadoch (cité par le Birké Yossef chap.1 au nom du manuscrit du Zohar) il est écrit qu’il est interdit de s’habiller ou de toucher des objets avant de procéder à la Nétilatt Yadaïm le matin. C’est ainsi qu’écrit également le Gaon auteur du ‘Olatt Tamid (page 13).
C’est pourquoi, les Kabbalistes écrivent qu’il faut veiller à préparer l’ustensile de la Nétila au pied du lit, afin de pouvoir se laver les mains immédiatement au réveil le matin.
Cependant, selon le Din, il n’y a pas d’interdit, en particulier de notre époque où l’esprit d’impureté qui réside sur les mains au matin n’est pas aussi intense que de l’époque de nos maitres les Tanaïm (sages du Talmud).
Par conséquent, si quelqu’un se l’autorise, il est certain qu’il a sur quoi s’appuyer.
Particulièrement du fait que c’est ainsi qu’agissent des grands de ce monde, et parmi eux, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l qui s’habillait et procédait ensuite à la Nétilatt Yadaïm (après s’être rendu aux toilettes), et il ne devançait pas la Nétila à l’habillage.

Chabbat Chalom!

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

EL DIA DE TISHA BEAB

Durante el día de Tisha BeAb -9 de Ab- están prohibido cinco cosas, a saber: Comer y beber, calzar calzado de cuero, relaciones maritales, lavarse y ungirse (utilizar cremas, aceites, etc.). Asimismo está prohibido estudiar Torá este día, pues esto regocija a la pe......

Lire la Halacha

CASAMIENTOS A PARTIR DEL 17 DE TAMUZ

Con respecto a los casamientos durante estas tres semanas que median entre el 17 de Tamuz y el 9 de Ab, algunos se abstienen de realizar casamientos durante este período, y así suelen proceder las comunidades ashkenazitas. Entre las comunidades sefaraditas, suelen autorizar los casa......

Lire la Halacha

BIRCAT HAGOMEL –Bendición de agradecimiento-

Establecieron nuestros sabios, que la persona que atravesó una situación peligrosa debe agradecer al Eterno por su salvación pronunciando la bendición de “hagomel” delante de diez hombres judíos mayores, como aclararemos a continuación. El Tal......

Lire la Halacha

BENDICIÓN DE AGRADECIMIENTO PARA EL ENFERMO

Pregunta: La persona que pasó por una fuerte gripe o resfriado que lo mantuvo en cama, aún cuando ello no lo puso en peligro de vida ¿Debe pronunciar la bendición de “hagomel” –agradecimiento- al recuperarse? Respuesta: En una entrega anterior, aclara......

Lire la Halacha


SALIDA DE TISHA BEAB – DIEZ DE AB

Tras la puesta del sol en la salida de Tisha Beab, unos veinte minutos aprox. está permitido comer y beber; se acostumbra recitar la bendición de la luna –bircat halebana- la salida de Tisha Beab, y es bueno probar algo antes de pronunciar esta bendición. Hay quienes acost......

Lire la Halacha

ALLÓ UNA MUJER, HALLÓ EL BIEN

Comenta el Talmud (Berajot 8) que el versículo en los Salmos reza: “Sobre esto rezará a Ti cada hombre piadoso en el momento de hallar”, el momento de hallar se refiere a la esposa, como enseña el ver. en Proverbios “Quien halla una mujer halla el bien”. ......

Lire la Halacha

CON EL COMIENZO DEL MES DE AB SE DISMINUYEN LAS PRACTICAS ALEGRES

Aún cuando, como ya vimos anteriormente, desde el 17 de Tamuz se acostumbran alguna prácticas de duelo, al comenzar el mes de Ab esto se hace más estricto y las costumbres de duelo son más rígidas y se observan hasta el 10 de Ab. Afirma el Talmud (Ta´anit 26b......

Lire la Halacha

QUIENES ESTAN EXENTOS DEL AYUNO DEL 9 DE AB

El enfermo que debe permanecer en cama en Tisha Beab, incluso si no corre peligro de vida, sino que padece de una afección fuerte que le impide movilizarse, está exento de ayunar en Tisha Beab. Si existen dudas al respecto es adecuado consultar una autoridad rabínica. Las afecci......

Lire la Halacha