Halacha pourmardi 25 Kislev 5780 décembre 23 2019

L’allumage de ‘Hanouka dans un immeuble élevé

Lé’haté’hila (à priori), il faut placer les Nérot ‘Hanouka à un endroit où elles sont visibles du public, afin que le miracle de ‘Hanouka se divulgue, puisque nous l’exprimons par l’allumage des Nérot.

C’est pourquoi, nos maitres ont ordonné de placer les Nérot ‘Hanouka à la porte de la maison à l’extérieur, afin que tous les passants puissent voir les Nérot ‘Hanouka, et ainsi, le miracle se divulgue.
Cependant, de notre époque, pour plusieurs raisons, de nombreuses personnes n’ont pas l’usage d’allumer à la porte de la maison, mais uniquement à une fenêtre ou à l’intérieur de la maison véritablement.
Malgré tout, si quelqu’un possède une maison privée, et qu’il a une porte qui donne véritablement sur la rue, s’il n’y a pas de crainte que quelqu’un touche les Nérot, il pourra allumer à la porte de la maison à l’extérieur (face à la Mézouza), et il accomplira ainsi la Mitsva de l’allumage de ‘Hanouka (ce sujet comporte différents détails sur lesquels nous ne pouvons nous étendre).  

Un immeuble d’habitations
Lorsqu’il s’agit d’un immeuble d’habitations, certains désirent dans ce cas allumer à la porte de l’appartement à l’extérieur, sur le palier.
Cependant, le Gaon Rabbi Ben Tsion ABBA CHAOUL z.ts.l (Ner LéTsion chap.4 note 1) tranche qu’il est préférable de ne pas agir ainsi, puisque le palier n’a pas véritablement un statut de « cour », mais constitue uniquement une sorte de passage pour les voisins afin de pénétrer chez eux. De ce fait, si quelqu’un allumerait sur le palier, il ne pourra pas s’acquitter de son devoir d’allumer les Nérot ‘Hanouka.
Il est donc préférable d’allumer les Nérot à la fenêtre, sur le côté de la rue.

Un immeuble très élevé
La Mitsva de l’allumage des Nérot ‘Hanouka à la fenêtre qui donne sur la rue ne peut s’accomplir que lorsqu’il s’il s’agit d’un appartement qui n’est pas plus haut que 20 coudées (9,60 m) du sol de la rue.
Cela signifie que si l’on habite à un étage plus élevé que 9,60 m du sol de la rue, on n’accomplit pas la Mitsva de divulguer le miracle au public, car il n’est pas d’usage de lever la tête aussi haut pour voir les Nérot ‘Hanouka.

Par conséquent, si l’on habite à un étage aussi haut, on allumera les Nérot à l’intérieur de la maison, et on accomplira ainsi la Mitsva de divulguer le miracle (aux membres du foyer).
Cependant, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit (‘Hazon Ovadia-‘Hanouka page 36) que si un autre immeuble se trouve face à la fenêtre, les voisins de cet immeuble pourront voir les Nérot ‘Hanouka qui se trouvent à la fenêtre face à eux. C’est pourquoi, dans un tel cas, il est préférable d’allumer les Nérot ‘Hanouka à la fenêtre, car ainsi les voisins d’en face pourront les voir.            

L’usage personnel de notre maitre le Rav z.ts.l
Lorsque notre maitre le Rav z.ts.l habitait rue Jabotinsky à Jérusalem, il n’avait pas de fenêtre qui donnait sur la rue, et c’est pourquoi il allumait sur la table de sa maison, et s’acquittait ainsi de son devoir, en divulguant le miracle aux membres du foyer.
Puis, lorsqu’il déménagea dans le quartier de Har Nof, il changea son usage et alluma sur le rebord de la fenêtre qui donnait sur la rue, car c’est ainsi qu’il est préférable de faire, comme nous l’avons écrit.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

The Eight Levels of Tzedakah

The Rambam (Chapter 10 of Hilchot Matenot Aniyim) writes that there are eight levels included in the Mitzvah of Tzedakah with each one being greater than the other. The highest level of Tzedakah is by helping to support a Jew who lacks his basic needs by providing him with money by means of a gif......

Lire la Halacha

The Mitzvah of Tzedakah and Donating a Tenth of One’s Earnings

By popular demand, we shall now discuss the topics of Tzedakah and donating a tenth of one’s earnings more broadly based on the words of Maran Ha’Shulchan Aruch and the Poskim and based on what is written in the works of Maran Rabbeinu Ovadia Yosef zt”l on this topic. Question: ......

Lire la Halacha

Question: Are those who customarily donate a tenth of their monthly income to Tzedakah permitted to deduct the cost of providing for their children still living at home from the sum of this ten percent?

Answer: We have previously discussed that one must donate a certain amount of Tzedakah annually. It is a “middle” level for one to give a tenth of one’s monthly profits every month. Now let us deal with our question regarding those who donate a tenth of their monthly profits to Tze......

Lire la Halacha

How Much Tzedakah One Must Donate

The Rambam, Tur, and Maran Ha’Shulchan Aruch write that the amount one should donate for Tzedakah is, if one can afford it, based on the necessities of the needy people. This means that if one is extremely wealthy and can provide for the needs of poor people in one’s city, one should ind......

Lire la Halacha


The Mitzvah of Tzedakah

The Tur (Yoreh De’ah, Chapter 247) writes: “There is a positive Torah commandment for one to donate some of one’s money to charity, based on one’s individual capabilities. In addition to the fact that whoever donates charity fulfills a positive Torah commandment, one who abst......

Lire la Halacha

Who is Obligated in the Mitzvah of Tzedakah?

Every member of the Jewish nation must donate Tzedakah. Even a pauper who receives Tzedakah, has no way of earning a livelihood, and only lives off of what others provide him with must give Tzedakah from what others give him. When the Sages of Israel had control over the Jewish nation, the Jewish co......

Lire la Halacha

The Privilege to Donate Tzedakah

In the previous Halacha, we have discussed how the prophet Yirmeya requested from Hashem that when the wicked wish to donate Tzedakah, he should present them with unworthy people. This means that the Tzedakah funds should go to unworthy causes, such as cheaters and con-artists. As such, the wicked w......

Lire la Halacha

Unworthy Individuals

In the previous Halachot, we have explained the primary aspects of the Mitzvah of Tzedakah. If one transgresses any prohibition in the Torah and does not repent, for instance, if one is aware of the prohibition of shaving one’s beard with a razor and he nevertheless does so or one who dese......

Lire la Halacha