Halacha pour jeudi 21 Kislev 5780 19 décembre 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

L’usage des femmes

Les femmes du peuple d’Israël ont la tradition de ne pas effectuer de travaux – comme coudre, broder, ou laver le linge à la main, qui sont de véritables travaux - pendant que les Nérot H’anouka brûlent, c'est-à-dire pendant la 1ère demi-heure pendant laquelle les Nerot sont allumées.
Par contre, des travaux plus simples – comme cuisiner ou autre – les femmes n’ont pas l’usage de s’en abstenir.

Certaines femmes ont l’usage de ne pas travailler du tout durant l’intégralité des 8 jours de ‘Hanouka, mais les décisionnaires contestent cet usage car il n’a aucun fondement, et il faut l’abolir puisque l’oisiveté mène la personne vers l’ennui, et l’ennui entraine la faute.
Le Gaon Y’abets écrit dans son livre Mor Ouktsi’a que de leur temps (où l’électricité n’existait pas), la plupart des tâches étaient effectuées à la lumière de bougies ou de veilleuses allumées. Or, puisqu’il est interdit d’utiliser la lumière des Nérot ‘Hanouka, les femmes s’abstiennent donc de réaliser des travaux pendant que les Nérot brûlent.

Selon cela, le Baït ‘Hadach écrit que dans certains endroits, les hommes ont eux aussi l’usage de ne pas réaliser de travaux lorsque les Nérot brûlent, car la raison à l’usage des femmes s’applique aussi aux hommes.
Cependant, de notre époque les hommes n’ont pas l’usage de s’imposer la rigueur sur ce point, et seules les femmes ont l’usage de se l’imposer.

En réalité, l’une des explications à cette tradition des femmes, réside dans le fait que le miracle s’est produit grâce à une femme – Yéhoudit qui tua le chef de l’armée de Antyo’hoss roi de Grèce - et c’est pourquoi, les femmes marquent de manière particulière ces jours là - qui sont une fête particulière pour elles – en s’abstenant de faire des travaux difficiles pendant que les Nérot brûlent.

MARAN cite dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.670) l’usage des femmes d’Israël sur ce point.
Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l cite lui aussi tous les propos des décisionnaires sur ce point, et il ne faut surtout pas dédaigner cet usage observé par les femmes, car il possède de solides bases dans les propos des décisionnaires.

8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles sur les ustensiles en verre et en Pyrex vis-à-vis de la viande et du lait

Dans la précédente Halacha, nous avons cité l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ selon lequel les ustensiles en verre n’absorbent absolument pas, et de ce fait, il n’y a aucun interdit à utiliser des ustensiles en verr......

Lire la Halacha

Vaisselle viande et vaisselle lait et règle du goût détérioré (נותן טעם לפגם)

Les parois d’une marmite qui a cuit de la viande absorbent légèrement de la nourriture au moment de la cuisson. Par conséquent, cette marmite est qualifiée de marmite « viande », et de ce fait, si l’on cuit des aliments lactés dans......

Lire la Halacha

Ustensiles en verre pour la viande et le lait

Question: Doit-on également posséder une vaisselle viande et une vaisselle lait lorsqu’il s’agit d’ustensiles en verre? Réponse: Nous avons déjà expliqué dans la précédente Halacha qu’il est obligatoire de possé......

Lire la Halacha

L’interdiction de la viande et du lait

Il est dit à 3 reprises dans notre sainte Torah: « Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère. » (Chémot chap.23 et 34. Dévarim 14).  Nos maîtres commentent dans la Guémara H‘oulin (114a): Une fois pour nous indiq......

Lire la Halacha


La bénédiction de Chéhéh’éyanou sur un nouveau vêtement

Question: Quand doit-on réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur un nouveau vêtement? Doit-on la réciter lors de l’achat, ou bien au moment où l’on porte véritablement le vêtement? De plus, doit-on r&eacu......

Lire la Halacha

La bénédiction de « Chéhé’héyanou » sur une bonne odeur

Question: Doit-on réciter la bénédiction de « Chéhéh’éyanou » sur un parfum qui se renouvelle chaque année? Réponse: Cette question prend sa source dans le fait que l’on récite la bénédiction de &......

Lire la Halacha

Réciter la Bérah’a de Chéhéh’éyanou sur des fruits greffés

Question: Faut-il réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou lorsque l’on consomme pour la première fois dans l’année des agrumes comme un pamplemousse ou une orange? Réponse: Nous devons tout d’abord introduire l......

Lire la Halacha

Réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur des fruits de la même espèce

Dans la Halacha précédente, nous avons mentionné qu’il faut réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou avant de consommer un fruit pour la première fois de l’année, et ce, même s’il s’agit d......

Lire la Halacha