Halacha pour jeudi 21 Kislev 5780 19 décembre 2019

Pour la guérison totale de Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN) parmi tous les malades d'Israël

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)

Pour la guérison totale et rapide de:
Ethan Chlomo Ben Yoni parmi tous les malades d'Israël Amen
Jacques Jacky Yaakov Ben Odette Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

L’usage des femmes

Les femmes du peuple d’Israël ont la tradition de ne pas effectuer de travaux – comme coudre, broder, ou laver le linge à la main, qui sont de véritables travaux - pendant que les Nérot H’anouka brûlent, c'est-à-dire pendant la 1ère demi-heure pendant laquelle les Nerot sont allumées.
Par contre, des travaux plus simples – comme cuisiner ou autre – les femmes n’ont pas l’usage de s’en abstenir.

Certaines femmes ont l’usage de ne pas travailler du tout durant l’intégralité des 8 jours de ‘Hanouka, mais les décisionnaires contestent cet usage car il n’a aucun fondement, et il faut l’abolir puisque l’oisiveté mène la personne vers l’ennui, et l’ennui entraine la faute.
Le Gaon Y’abets écrit dans son livre Mor Ouktsi’a que de leur temps (où l’électricité n’existait pas), la plupart des tâches étaient effectuées à la lumière de bougies ou de veilleuses allumées. Or, puisqu’il est interdit d’utiliser la lumière des Nérot ‘Hanouka, les femmes s’abstiennent donc de réaliser des travaux pendant que les Nérot brûlent.

Selon cela, le Baït ‘Hadach écrit que dans certains endroits, les hommes ont eux aussi l’usage de ne pas réaliser de travaux lorsque les Nérot brûlent, car la raison à l’usage des femmes s’applique aussi aux hommes.
Cependant, de notre époque les hommes n’ont pas l’usage de s’imposer la rigueur sur ce point, et seules les femmes ont l’usage de se l’imposer.

En réalité, l’une des explications à cette tradition des femmes, réside dans le fait que le miracle s’est produit grâce à une femme – Yéhoudit qui tua le chef de l’armée de Antyo’hoss roi de Grèce - et c’est pourquoi, les femmes marquent de manière particulière ces jours là - qui sont une fête particulière pour elles – en s’abstenant de faire des travaux difficiles pendant que les Nérot brûlent.

MARAN cite dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.670) l’usage des femmes d’Israël sur ce point.
Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l cite lui aussi tous les propos des décisionnaires sur ce point, et il ne faut surtout pas dédaigner cet usage observé par les femmes, car il possède de solides bases dans les propos des décisionnaires.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles de priorité dans les bénédictions alimentaires

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que dans certaines situations il faut donner priorité à un certain aliment du fait de son importance, par exemple un des sept fruits d’Israël. A présent, nous allons expliquer qu’il y a des cas......

Lire la Halacha

Sucer un fruit

Question: Lorsqu’on suce une orange ou un pamplemousse, sans mâcher avec les dents, doit-on réciter la bénédiction de Boré Péri Ha-‘Ets au même titre que la bénédiction que l’on doit réciter lorsqu’on mange u......

Lire la Halacha

Faire des biscottes ou des croûtons le Chabbat

Question: est-il permis le jour de Chabbat de mettre des tranches de pain ou une pita sur la plaque chauffante afin qu’ils durcissent et deviennent grillés comme des biscottes ou des croûtons? Réponse : concernant cette question, deux problèmes sont à ......

Lire la Halacha

Suite des règles de l’ordre de priorité dans les bénédictions alimentaires

Conclusions des règles déjà apprises Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un certain ordre dans la récitation des bénédictions alimentaires. Parfois, cet ordre dépend de l’importance de l&r......

Lire la Halacha


Règles relatives à la bénédiction des fruits

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un ordre de priorité aux bénédictions alimentaires. Par exemple, lorsqu’on s’apprête à consommer des dattes et des pommes, on doit réciter la bén&eac......

Lire la Halacha

Les règles de priorité dans les bénédictions alimentaires - Réciter les bénédictions lentement – Attitude de notre maitre le Rav z.ts.l

Le soir du 15 Chévat (Tou Bichvat) – qui tombera avec l’aide d’Hachem mercredi soir cette semaine – nous avons l’usage de consommer plusieurs sortes de fruits et légumes. Il faut donc étudier ces jours-ci l’ordre prioritaire des bén&eac......

Lire la Halacha

Saler des concombres pendant Chabbat

Question: Est-il interdit de diffuser du sel sur des concombres pendant Chabbat? Réponse : La question prend sa source dans le fait que pour toutes les lois de la Torah nous tranchons un principe selon lequel « conserver équivaut à cuire » (&la......

Lire la Halacha

Lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions du matin

Les bénédictions du matin – depuis la bénédiction de Elo-haï Néchama jusqu’à la fin des bénédictions sur la Torah – sont une obligation pour tous, les hommes comme les femmes, comme nous l’avons déjà e......

Lire la Halacha