Halacha pour jeudi 30 Cheshvan 5780 28 novembre 2019

Pour l'élévation des âmes de:
Désiré Ya’akov Ben Sa’ida BENSOUSSAN z’’l anciennement de Lyon 
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Odelia Bat Esther (DRAY, fille de Mme Marciano z’’l de Lyon)
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l
Dan Shlomo Ben Joël Yossef z’’l
Rabbi Its’hak Ben Yehouda (Rabbin Elhadad de Lyon) z’’l
Mme Frewa’h Bat ‘Hanna (Bensaid de Lyon) z’’l 
Richard Amram ben Chélomo AMAR z’’l de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Betty Rivka Bat Sultana
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (Benadiba) de Lyon
Alain Moché Ben Myriam (Steboun) de Lyon
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Le respect de l’épouse du père, face au respect de la mère

Il est dit dans la Torah:
« Honore ton père (ainsi que) ta mère, afin que tes jours se rallongent … »
Nos maitres commentent dans la Guémara Kétoubott (103a):
Pourquoi la Torah n’a pas dit « Honore ton père et ta mère » (sans le mot « Ette » qui signifie « ainsi que ») ? Ceci afin d’inclure l’épouse de ton père et l’époux de ta mère.
Par exemple: Quelqu’un dont le père est décidé et dont la mère s’est remariée, est soumis au devoir d’honorer le nouveau mari de sa mère. De même, quelqu’un dont la mère est décédée et dont le père s’est remarié, est soumis au devoir d’honorer la nouvelle épouse de son père.
De même, quelqu’un dont les parents sont divorcés et se sont remariés chacun de son côté, est soumis à l’obligation de respecter tout le monde, aussi bien son père, sa mère, ainsi que leurs nouveaux conjoints respectifs.

La mère exige de son fils de ne pas honorer la nouvelle épouse de son père
A présent, nous allons traiter d’une question malheureusement courante:
Quelqu’un dont les parents ont divorcés, et dont le père s’est remarié, si la mère exige du fils de ne pas honorer la nouvelle épouse de son père, de ne pas lui rendre visite, de ne pas demander de ses nouvelles, et de façon certaine, de ne pas se soucier de quoi que ce soit pour elle, doit-il dans ce cas donner préférence au respect de sa mère, qui l‘a enfanté, ou bien au respect de l’épouse de son père?

Le respect de la mère face au respect de l’épouse du père
De manière fondamentale, nous devons expliquer que lorsque la mère et l’épouse du père sont présentes, et que chacune d’entre elles réclament quelque chose du fils, par exemple, d’aller faire les courses au même moment, dans un tel cas, le fils doit-il donner préférence au respect de sa mère ou à celui de l’épouse de son père?
Notre grand maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l traite de ce cas dans l’une de ses Responsa (Chou’t Yabiya’ Omer vol.11 chap.20), et il écrit qu’il lui semble évident que le respect de la mère est prioritaire dans ce cas, car l’homme est tenu d’honorer sa mère à tout jamais, alors qu’il n’est tenu d’honorer l’épouse de son père que du vivant de celle-ci.

Nous apprenons donc que le respect de la mère est prioritaire sur celui de l’épouse du père.

Lorsque la mère interdit à son fils d’honorer l’épouse de son père
Malgré tout, au sujet de la question que nous traitons, où la mère exige de son fils qu’il n’honore pas l’épouse de son père, dans un tel cas, notre maitre le Rav z.ts.l écrit que cela est comparable au cas de celui dont la mère lui demande d’enfreindre les paroles de la Torah. Par exemple : quelqu’un dont la mère lui demande de profaner le Chabbat, il est certain qu’il lui est interdit d’écouter sa mère, comme expliqué à plusieurs endroits dans la Guémara (voir Bava Métsi’a 32a).
Or, puisque le fils est soumis au devoir de toujours honorer l’épouse de son père – ce qui est un véritable devoir qui l’incombe – même si le respect de la mère est prioritaire sur celui de l’épouse du père, la mère ne peut empêcher son fils d’accomplir le devoir de la Torah d’honorer aussi l’épouse du père.

En conclusion: De manière générale, il est certain que le respect de la mère prime sur celui de l’épouse du père. Mais lorsque la mère interdit à son fils d’honorer l’épouse de son père, le fils n’est pas autorisé à écouter sa mère dans un tel cas, car on ne doit pas écouter sa mère lorsque celle-ci ordonne d’enfreindre un devoir de la Torah.
Quoi qu’il en soit, notre maitre le Rav z.ts.l ajoute que le fils devra agir avec délicatesse, afin de ne pas faire de la peine à sa mère, et il devra faire preuve de sagesse afin d’honorer tout le monde, et ainsi, Hachem et les hommes se réjouiront de lui.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

La tradition du Tikoun de Chavou’ot (veillée de Chavou’ot)

La tradition est répandue au sein de toutes les communautés d’Israël de rester éveillés durant la nuit de Chavou’ot et d’étudier la Torah jusqu’à l’aube, comme il est écrit dans le Zohar Ha-Kadoch: Les premiers &lsq......

Lire la Halacha

Bénédictions alimentaires et lecture du Chéma’ la nuit de Chavou’ot

Dans la précédente Halacha, nous avons fais mention de la tradition de la veillée de Chavou’ot, durant laquelle nous restons éveillés pour étudier la Torah. Lecture du « Tikkoun » imprimé dans le livre « Kérié ......

Lire la Halacha

Multiplier constamment les demandes personnelles – Une étincelle d’esprit prophétique

Question: Est-il correct de renouveler la même demande en insistant auprès d’Hachem, en le suppliant pour la même chose chaque jour, ou bien faut-il cesser de demander cette chose si l’on voit que l’on n’est pas exaucé? Réponse: Il est ense......

Lire la Halacha

La lecture du Chéma’ du coucher pour les femmes, ainsi qu’après ‘Hatsot (après le milieu de la nuit)

Dans la Halacha précédente, nous avons expliqué que le soir, avant de se coucher, il faut réciter le Chéma’, précédé de la bénédiction de Hamapil, et que cette bénédiction, comme toutes les bénédi......

Lire la Halacha


Se promener avec un chien pendant Chabbat

Question: Lorsqu’on possède un chien destiné à la distraction ou bien un chien guide-aveugle, est-il permis de le déplacer pendant Chabbat? De même, est-il permis de sortir dans les rues avec un tel chien? Réponse: Nous avons déjà expli......

Lire la Halacha

Lire le Chéma’ au coucher

Question: Y a-t-il une obligation de lire le Chéma’ avant d’aller dormir? Dans les Siddourim (les livres de prières), le Chéma’ du coucher est précédé de la bénédiction de « Hamapil », doit-on la r&eacut......

Lire la Halacha

Tsédaka pour une guérison

Question: Est-il permis d’offrir une somme d’argent à la Tsédaka, pour la guérison d’une personne, ou pour toute autre demande, ou bien il n’est pas convenable d’agir ainsi puisque l’action n’est pas réalisée « L&eacu......

Lire la Halacha

La répétition de la ‘Amida

Une fois que chacun a récité sa ‘Amida à voix basse, nos maîtres ont instauré que le ‘Hazzan (l’officiant) répète la ‘Amida à haute voix, afin d’acquitter les éventuelles personnes qui ne sauraient pas prier.......

Lire la Halacha