Halacha pour vendredi 5 Tishrei 5780 4 octobre 2019

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Questions/Réponses Halacha Yomit - La consommation d’un Kazaït (27g) de pain le soir de Soukkot – Accrocher des décorations dans la Soukka – Décorations fabriquées pour les fêtes des non-juifs – Une Soukka à l’intérieur d’un grillage

Recueil de réponses données ces derniers temps

Question: Le soir de Soukkot, y a-t-il une obligation de consommer la quantité de Kazaït (27g) de pain sous la Soukka « en une seule fois »?

Réponse: La quantité de Kazaït (27g) de pain le soir de Soukkot, doit être consommée en une seule fois, c'est-à-dire, en un laps de temps ne dépassant pas 7,5 mn, comme on doit consommer le Kazaït de Maror et celui de la Matsa le soir de Péssa’h, car la consommation du Kazaït de pain sous la Soukka le soir de Soukkot est une obligation ordonnée par la Torah, comme celle de la Matsa le soir de Péssa’h.

 

Question: A quelle distance du Ska’h (toit) doit-on suspendre les décorations de la Soukka?

Réponse: Les décorations de la Soukka doivent être suspendues de manière collée au Ska’h, c'est-à-dire, qu’elles ne doivent pas être éloignées du Ska’h de plus de 30 cm (environ). Les décorations ne doivent pas descendre plus que cette distance car il serait à craindre qu’elles invalident la Soukka. Mais lorsqu’elles sont proches du Ska’h, dans les 30 cm, elles sont considérées comme nulles vis-à-vis du Ska’h, et elles n’invalident pas la Soukka (voir ‘Hazon Ovadia-Soukkot page 75).

 

Question: Est-il permis de suspendre dans la Soukka des décorations dont l’emballage indique qu’elles ont été fabriquées pour « le sapin de noël » des non-juifs pour leur fête?

Réponse: Il n’y a pas d’interdiction, car même si le fabriquant a pensé fabriquer ces décorations afin d’être utilisées en l’honneur de la fête des non-juifs, malgré tout, « la destination par la pensée n’est pas significative », cela signifie que le simple fait de penser que ces décorations orneront l’arbre de leur fête, n’est pas suffisant pour interdire leur utilisation en l’honneur de la Soukka.
Notre maitre le Rav z.ts.l ajoute (ibid. page 77) qu’il y a un argument supplémentaire pour autoriser, car le fabriquant (qui est généralement en Chine) fabrique des milliers de ces décorations au moyen de machines électriques, sans le moindre contact humain, et de ce fait, il n’y a là aucune pensée invalidante dans la fabrication de ces décorations. De plus, ces décorations sont fabriquées pour toute demande, simplement la majorité des clients les achètent pour la fête des chrétiens, et dans de telles conditions, cela n’est pas considéré comme ayant été fabriqué exclusivement pour cela.

 

Question: Chez nous en Floride, les jardins sont fermés de toute part au moyen de grillages, pour empêcher les moustiques d’entrer. Est-il permis de construire une Soukka sous un tel grillage?

Réponse: Il s’agit en fait d’une cour faite comme « une cage » géante, faite de grillage, et l’on construit la Soukka sous ce grillage.
Ceci fait l’objet d’une divergence parmi les décisionnaires, est-ce qu’une telle Soukka est valable ou non?
En effet, le grillage qui est étendu au-dessus du Ska’h est fait de plastique ou de métal, et ces matières ne sont pas valables pour le Ska’h.
Or, puisque le grillage est serré, selon certains avis, il est considéré comme une « toiture » (car le principe de « Lavoud » s’applique entre les fils du grillage, et on le considère donc comme s’il était un véritable toit), et par conséquent selon cette opinion, on ne doit pas construire une telle Soukka. Ceci est l’opinion du Baït ‘Hadach (chap.626) et d’autres décisionnaires.
Cependant, selon l’opinion de Rachi (Soukka 9a) et des Tossafott (ibid. 17a) et d’autres décisionnaires, puisque le grillage n’est pas tellement serré, et que la majorité de l’ombre dans la Soukka est produite par le Ska’h qui est Cacher, de ce fait, on ne prend absolument pas en considération le grillage, et une Soukka construite sous un tel grillage est valable.
Dans la pratique, nous avions consulté notre maitre le Rav z.ts.l sur cette question, et après réflexion (en nous enseignant tout le sujet dans la Guémara), il nous répondit que s’il n’y a pas d’autres solutions, on peut construire la Soukka sous de tels grillages. Celui qui s’imposera la rigueur sur ce point est digne de la Bénédiction. (voir ‘Hazon Ovadia-Soukkot page 69).

Il faut préciser que cette autorisation est valable exclusivement lorsque le grillage ne recouvre pas la majeure partie du soleil, c'est-à-dire, que le grillage ne cause pas plus de 49% d’ombre, car le cas échéant, la Soukka n’est pas valable.

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

דין טלטול מפתח בחגורה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

Le respect du beau-père et de la belle mère – Les signes de la fin de l’exil

Question: Est-ce qu’un homme est tenu de respecter son beau-père au même titre qu’il est tenu de respecter son père ? Réponse: Il est enseigné dans le Yalkout Chim’oni: David dit à Chaoul : « Mon père, vois et......

Lire la Halacha

Le Kaddich

Lorsqu’une personne décède, il incombe ses fils de veiller de façon particulière à prier les 3 prières quotidiennes avec un Minyan (10 hommes), afin de pouvoir dire le Kaddich pour le père ou la mère. De même pour un homme qui perd ......

Lire la Halacha

Le respect des parents après leur disparition

Au même titre qu’un homme est soumis au devoir d’honorer ses parents de leur vivant, ainsi il est soumis au devoir de les honorer après leur disparition. Il est certain qu’il lui est interdit de les mépriser après leur disparition. Il est rapport&eacut......

Lire la Halacha

Se lever devant son père et devant son Rav – La réponse de notre maitre le Rav z.ts.l à son petit-fils

Toutes les règles que nous mentionnons au sujet du respect et de la crainte des parents concernent de façon égale aussi bien le fils vis à vis de son père et de sa mère, que la fille vis-à-vis de son père et de sa mère. Si nous éc......

Lire la Halacha


Sur qui reposent les frais d’entretient des parents ?

Nous avons déjà fais mention du fait que le devoir de Kiboud Av Vaem (Respect des parents) inclus aussi le fait de se soucier de nourrir ses parents selon leur volonté, en particulier lorsque les parents sont très âgés et qu’ils ne peuvent plus s’......

Lire la Halacha

Est-il permis à un fils de contredire son père ?

Dans la précédente Halacha, nous avons mentionné l’interdiction pour un fils ou une fille de contredire les propos de leur parents, car selon la Guemara Kiddoushin (31b), le fait de ne pas contredire les parents en disant que leurs propos ne sont pas corrects, fait partie ......

Lire la Halacha

Le respect et la crainte du père et de la mère

Le devoir de respecter ses parents est divisé en 2 parties : le devoir de respecter le père et la mère, et le devoir de craindre le père et la mère, comme il est dit dans la Torah « Respecte ton père et ta mère », «&nb......

Lire la Halacha

Appeler son père ou sa mère par leur prénom – Les attitudes de notre maitre le Rav z.ts.l

Question: Est-il permis d’appeler son père par son prénom ? Est-il permis à quelqu’un d’appeler un ami par son prénom lorsque celui-ci est identique au prénom du père de la personne qui appelle? Réponse: Il est interdit d’ap......

Lire la Halacha