Halacha pour vendredi 20 Elul 5779 20 septembre 2019

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Questions/Réponses Halacha Yomit - « ‘Oulou Ouchpizinn » - Accueillir la fête tôt – Lorsqu’il neige sur la Soukka – Construire la Soukka pendant ‘Hol Ha-Mo’ed

Recueil de réponses données ces derniers temps

Question: Doit-on dire la formule « ‘Oulou Ouchpizinn » avant de pénétrer dans la Soukka?

Réponse: Il est écrit dans le Zohar Ha-Kaddoch que les 7 bergers spirituels du peuple d’Israël, Avraham, Its’hak, Ya’akov, Moché, Aharon, Yossef et David, viennent s’abriter à l’ombre de la Soukka. C’est pourquoi, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit (‘Hazon Ovadia-Soukkot page 214) que l’on a l’usage de dire la formule éditée dans tous les Ma’hzorim (de Soukkot) « ‘Oulou Ouchpizinn etc … », car il est écrit explicitement dans le Zohar Ha-Kadoch (Emor) que lorsque Rav Haménouna Sabba s’apprêtait à pénétrer dans la Soukka, il se tenait debout
et disait: « Bassoukott Techevou Chiv’att Yamim (verset de la Torah), Tivou Ouchpizinn Kaddichinn (prenez places saints convives), Tivou Avahann Kaddichinn (prenez places saints patriarches etc ..).

Notre maitre le ‘HYDA écrit dans le livre Moré Baetsba’ (note 289) qu’il faut apporter un siège luxueux en l’honneur des Ouchpizinn, à l’image du siège que l’on apporte le jour de la Bérit Mila en l’honneur de Eliyahou Ha-Navi z’’l.
Après avoir dit la formule de « ‘Oulou Ouchpizinn », on pénètre dans la Soukka et on récite le Kiddouch sur le vin.
Notre maitre le Rav z.ts.l cite lui aussi cet usage d’apporter un siège luxueux pour les Ouchpizinn, et il cite les propos de notre maitre le ‘HYDA en tant que source à cet usage.

 

Question: Chez nous (aux Etats-Unis), jusqu'à après les fêtes de Tichri, nous avons l’usage d’accueillir Chabbat à une heure avancée, c'est-à-dire, en priant ‘Arvit au Plag Ha-Min’ha, et on rentre à la maison avant l’heure de la sortie des étoiles.
Est-il possible d’agir ainsi également lors de la fête de Soukkot?

Réponse: La consommation d’un Kazaït (27g) de pain sous la Soukka le 1er soir de Soukkot est un commandement de la Torah, et il faut consommer cette quantité uniquement lorsque la nuit est tombée de manière certaine.
De ce fait, si l’on a prié ‘Arvit à une heure avancée et que l’on a accepté le supplément de Yom Tov lorsqu’il fait encore jour, on ne doit pas entamer le repas avant la sortie de étoiles (qui arrive généralement environ 20 minutes après l’heure du couché du soleil qui apparait sur les calendriers), car l’accomplissement de la Mitsva doit se faire la nuit.

 

Question: Si la neige est tombée sur la Soukka, et qu’une sorte de « toit » de neige s’est formé, est-ce que la Soukka est toujours valable?

Réponse: La neige – étant donné qu’elle fond d’elle-même – n’est pas considérée comme une chose concrète qui invaliderait la Soukka. C’est ainsi que tranchent le Gaon auteur du Chou’t Guinatt Véradim (règle 4 chap.7), ainsi que d’autres grands décisionnaires. C’est également l’opinion de notre maitre le Rav z.ts.l dans son livre ‘Hazon Ovadia-Soukkot (page 38).

 

Question: Est-il permis de construire une Soukka pendant ‘Hol Ha-Mo’ed (jours de demi-fête de Soukkot)?

Réponse: Il est permis de construire une Soukka pendant ‘Hol Ha-Mo’ed.
Il est même permis de le faire par l’intermédiaire d’un ouvrier juif professionnel et qui le fera contre rétribution, puisqu’il s’agit d’un travail de Mitsva, il est donc permis de rétribuer et de recevoir un salaire sur cela pendant ‘Hol Ha-Mo’ed (Soukka 27b ; ‘Hazon Ovadia-Soukkot page 50).
Le Gaon auteur du Chou’t Mass’att Moché (chap.5) écrit que lorsque quelqu’un construit une Soukka pendant ‘Hol Ha-Mo’ed, étant donné que cette Soukka est nouvelle pour lui, lorsqu’il y prendra son premier repas il devra réciter la bénédiction de « Chéhé’héyanou ».
Même si plusieurs décisionnaires des derniers siècles écrivent que l’on ne doit pas réciter Chéhé’héyanou dans un tel cas, malgré tout, la Halacha retient comme essentiels les propos du Mass’att Moché – qui fait partie des grands décisionnaires des derniers siècles – et la Halacha est fixée selon son opinion sur ce point.
C’est ainsi que tranche le Gaon Rabbi Tsévi Péssa’h FRANCK z.ts.l (dans le livre Mikraé Kodech chap.25).

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

באמצע "שמונה עשרה" הופעלה אזעקה, מה יעשה?
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

Est-il permis à un fils de contredire son père ?

Dans la précédente Halacha, nous avons mentionné l’interdiction pour un fils ou une fille de contredire les propos de leur parents, car selon la Guemara Kiddoushin (31b), le fait de ne pas contredire les parents en disant que leurs propos ne sont pas corrects, fait partie ......

Lire la Halacha

Le respect et la crainte du père et de la mère

Le devoir de respecter ses parents est divisé en 2 parties : le devoir de respecter le père et la mère, et le devoir de craindre le père et la mère, comme il est dit dans la Torah « Respecte ton père et ta mère », «&nb......

Lire la Halacha

Appeler son père ou sa mère par leur prénom – Les attitudes de notre maitre le Rav z.ts.l

Question: Est-il permis d’appeler son père par son prénom ? Est-il permis à quelqu’un d’appeler un ami par son prénom lorsque celui-ci est identique au prénom du père de la personne qui appelle? Réponse: Il est interdit d’ap......

Lire la Halacha

Lorsque le père renonce à son respect et à sa crainte

Les sujets que nous allons traiter aujourd’hui sont des plus fondamentaux dans les règles relatives au devoir du respect des parents.  Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué plusieurs principes relatifs au respect du père et de la mè......

Lire la Halacha


Les boissons alcoolisées (Cognac ; Brandy ; Champagne) – Les juifs naufragés

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué la règle selon laquelle nos maîtres ont décrété une sévère interdiction sur le vin des non-juifs, qui inclus non seulement un interdit de le consommer, mais aussi un interdit d&......

Lire la Halacha

Introduction aux lois de respect des parents – La relation de notre maitre le Rav z.ts.l avec sa mère z’’l

Il y a plusieurs années, nous avions traité des lois de respect des parents, mais puisque nombreux de nos lecteurs nous demandent souvent de clarifier plusieurs points concernant ces règles, nous avons décidé de consacrer les jours à venir à apporter ......

Lire la Halacha

Le statut d’un juif qui profane Chabbat, vis-à-vis du vin

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué le principe de l’interdiction de « Stam Yénam » (un simple vin des non-juifs), sur lequel nos maîtres ont décrété une interdiction à la consommation et au profit. De m&e......

Lire la Halacha

Le vin « Mévouchal » vis-à-vis de celui qui profane Chabbat

Nous avons expliqué dernièrement qu’une personne qui profane Chabbat en public, interdit le vin par le touché, comme un non-juif. Ceci, malgré le fait qu’il est juif et qu’il préserve sa sainteté de juif, comme nous l’avons expliqu&ea......

Lire la Halacha