Halacha pour vendredi 13 Elul 5779 13 septembre 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

Questions/Réponses Halacha Yomit - Sautiller lors de « Hachem, Hachem » - Un assistant-officiant qui est célibataire – Un officiant séparé de son épouse – Une personne qui a porté plainte auprès d’un tribunal civil

Recueil de réponses données ces derniers temps

Question: Doit-on sautiller lorsqu’on prononce les mots « Hachem, Hachem, E-l Ra’houm Vé’hanoun … » (après « Vaya’avor ») dans les Séli’hott (ainsi que toute l’année, dans les Tah’anounim), comme on le fait lorsqu’on dit « Kadoch, Kadoch, Kadoch »?

Réponse: Lorsqu’on dit « Hachem, Hachem », il faut marquer un léger temps d’arrêt entre les 2 « Hachem », c'est-à-dire, « Hachem – Hachem » et non de manière consécutive et enchaînée. Notre maitre le ‘HYDA écrit (Chiyouré Béra’ha chap.131) qu’il ne faut pas sautiller lorsqu’on mentionne le Nom d’Hachem comme on le fait dans la Kédoucha lorsqu’on dit « Kadoch, Kadoch, Kadoch », il faut le dire en restant dressé de manière normale. C’est ainsi que tranche notre maitre le Rav z.ts.l dans ‘Hazon Ovadia-Yamim Noraïm (page 32).
Cependant, les décisionnaires écrivent qu’il est bon de se courber légèrement lorsqu’on mentionne le Nom d’Hachem à cet endroit (nous avons remarqué que notre maitre le Rav z.ts.l se courbait légèrement également lorsqu’il disait « Vay’avor »).

 

Question: Y a-t-il un problème dans le fait que l’assistant de l’officiant pendant les Yamim Noraïm soit célibataire ? Quel est le Din pour un officiant séparé de son épouse?

Réponse: En effet, Lé’haté’hila (à priori), l’officiant doit être marié, comme l’écrit le RAMA (chap.581). Cependant, concernant l’assistant (le « Some’h ») qui aide l’officiant, le Nahar Mitsraïm écrit qu’à Jérusalem on avait l’usage d’autoriser un célibataire à remplir cette fonction, à la condition que cet assistant soit digne de cela.
Tel était l’usage de notre maitre le Rav z.ts.l qui – durant plusieurs années – fut assisté pendant les offices des Yamim Noraïm par le Gaon Rabbi Golan ALOUF Chlita, qui était célibataire à cette époque.
Concernant la 2ème question, un homme séparé de son épouse parce qu’il a voyagé à l’étranger pour remplir les fonctions d’officiant lors des Yamim Noraïm, ceci ne pose aucun problème, et l’on peut le nommer à cette fonction même en l’absence de son épouse à ses côtés.
Par contre, un homme séparé de son épouse en raison d’une dispute ou autre, le Kaf Ha-‘Haïm écrit (note 46) qu’’il est juste de ne pas le nommer dans de telles conditions.
Cependant, il y a dans ce cas plusieurs situations différentes, et il faut consulter une autorité rabbinique pour chaque cas.

 

Question: Si un homme s’est tourné vers les tribunaux civils des non-juifs afin de poursuivre son voisin juif en justice, est-il digne d’être officiant?

Réponse: Le MAHARA SASSON (qui faisait partie des Guéonim de Turquie, proche de l’époque de MARAN le Beit Yossef) écrit dans son livre Torat Emet (chap.158) que si quelqu’un poursuit son prochain juif au tribunal civil des non-juifs, et ne veut pas faire juger son litige par la Loi de la Torah, s’il veut être officiant pour Roch Ha-Chana et Yom Kippour, il est évident qu’il n’en est pas digne. Il mérite un grand châtiment pour avoir préféré abandonner la source de l’eau vive au bénéfice de puits asséchés.
Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l ajoute (‘Hazon Ovadia-Yamim Noraïm page 39 ; Chou’t Yé’havé Da’at vol.4 chap.65) qu’il ne fait aucun doute que la règle est la même au sujet des tribunaux civils israéliens, car leur statut est encore pire que celui de juges non-juifs qui ne sont pas soumis à la Loi de la Torah.
Nous avons constaté par nous même dernièrement, lorsqu’un juge arabe israélien a statué en faveur d’un public observant la Torah (concernant la séparation hommes/femmes lors d’évènements), alors que les juges juifs avaient condamné et statué l’interdiction de mettre en pratique les commandements de la Torah.
Ils ont ainsi montré leur vrai visage, et ont fait preuve d’effronterie envers les fondements de notre sainte Torah. Celui qui désire se préserver, doit s’éloigner de ces gens là.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le « ’Erouv Tavchiline » - Chavou’ot 5780

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5780), le 1er jour de Chavou’ot tombera un vendredi veille de Chabbat. (29.mai) Nous savons que pendant chaque Yom Tov il est permis de cuisiner pour les besoins du Yom Tov. Par exemple, il est permis de mettre pendant Yom T......

Lire la Halacha

« Chover Oyévim Ou-Mah’nya’ Zédim »

Question: Dans la ‘Amida, dans la formule de la bénédiction contre les hérétiques (Minim), comment doit-on conclure la terminaison de la bénédiction ? « Chover Oyévim Ou-Mah’nya’ Zédim » ou bien &laq......

Lire la Halacha

Cuire pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov, malgré tout, l......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha


Escroquerie et tromperie

Il est interdit d’escroquer les gens dans le domaine du commerce, ou bien de les tromper. Si le produit comporte un défaut, le vendeur se doit d’en informer le client. Par exemple: lorsque quelqu’un désire vendre son appartement, sachant que le toit a des infiltrati......

Lire la Halacha

Règles du comportement au réveil, le matin

Il est enseigné dans une Michna des Pirké Avot (chap.5): Yéhouda Ben Téma dit: « Sois effronté comme la panthère, agile comme l’aigle, rapide comme le cerf, et fort comme le lion, afin d’accomplir la Volonté de Ton Père ......

Lire la Halacha

La fête de Chavou’ot - Le Corona

La fête de Chavou’ot – le moment du Don de notre sainte Torah qui est notre vie et de laquelle dépend la longévité de nos jours - tombe cette année 5780 avec l’aide d’Hachem, à la fin des du compte des jours du ‘Omer, ce vendredi......

Lire la Halacha

Bénédiction finale sur une boisson chaude

Question: Une personne qui a bu un thé ou un café, doit-elle ensuite réciter la bénédiction finale « Boré Néfachott »?  Réponse: Nous avons expliqué à plusieurs occasions que lorsqu’on a consomm......

Lire la Halacha