Halacha poursamedi 6 Elul 5779 septembre 6 2019

Questions/Réponses Halacha Yomit - « ‘Assé Lém’ann Israël Ha’Aniim » - Dire les Séli’hott avant ‘Hatsot – Un officiant qui se rase à la lame

Recueil de réponses données ces derniers temps

Question: Quelle est la différence entre « ‘Assé Léma’ann Israël Ha’Aniim » et « ‘Assé Léma’ann Israël HaDalim » (les deux expressions signifient « Agis pour les pauvres du peuple d’Israël »)?

Réponse: Dans les Séli’hott, nous disons « ‘Assé Léma’ann Israël Ha’Aniim », et ensuite « ‘Assé Léma’ann Israël HaDalim ». Le Gaon Ya’abets écrit (dans Chéilatt Ya’abets chap.85) que le « ‘Ani » est une personne qui n’a pas d’argent, alors que le « Dal » est une personne dont la pauvreté est telle qu’il en est tombé malade, du fait de sa grande précarité et de son dénuement.
C’est pourquoi, nous disons d’abord « ‘Assé Léma’ann Israël Ha’Aniim », et ensuite « ‘Assé Léma’ann Israël HaDalim ».
Le Gaon de Vilna explique dans le sens inverse, que le « ‘Ani » est celui qui vit dans le dénuement total, alors que le « Dal » désigne quelqu’un qui était riche et qui a tout  perdu, même s’il n’est pas totalement pauvre.
Notre maitre le Rav z.ts.l (dans son livre ‘Hazon Ovadia-Yamim Noraïm page 18) conclut : « Quoi qu’il en soit, nous demandons aussi bien pour les « ‘Aniim », aussi bien pour les « Dalim », car leur souffrance est « ressenti » (si l’on peut s’exprimer ainsi) par Hachem.

 

Question: Dans notre synagogue, nous nous heurtons à une grande difficulté à commencer les Séli’hott après l’heure de « ‘Hatsot ». Y a-t-il une possibilité de commencer 10 minutes avant ‘Hatsot?

Réponse: L’essentiel des Séli’hott est contenu dans les passages de « Chévett Yéhouda », ainsi que dans les 13 attributs de la Miséricorde Divine (« Vaya’avor … Hachem, Hachem E-l Ra’houm etc … ») et d’autres versets de prière.
Mais « Achré Yochevé Bété’ha » ainsi que le début des Séli’hott et le « Viddouï » (« Achamnou, Bagadnou … ») n’entrent pas dans le cadre véritable des Séli’hott qu’il ne faut pas dire avant ‘Hatsot.
C’est pourquoi, en cas de nécessité, il semble que l’assemblée peut commencer les Séli’hott (« Achré Yochevé Bété’ha »), et lorsqu’on arrivera au passage de « Chévett Yéhouda », on sautera jusqu’à « Ribono Chel ‘Olam », et lorsqu’arrivera l’heure de ‘Hatsot, on reviendra en arrière au passage de Chévett Yéhouda » et on dira les passages que l’on a sauté.
Une situation pratique similaire se présenta au Rav d’une communauté (le Gaon Rabbi Chim’on MOURSIA Chlita, petit-fils du Gaon Rabbi ‘Hizkiya CHABBETAÏ z.ts.l) qui désira instaurer cela, et notre maitre le Rav z.ts.l – après réflexion – lui répondit qu’il pouvait le faire.

 

Question: Dans notre synagogue, un officiant qui possède une très belle voix a été nommé à ce poste, mais il se rase à la lame. Que faire?

Réponse: Il est écrit dans le « Séder Rav ‘Amram Gaon » (vol.2 chap.55):
« On a consulté les membres de la Yéchiva : Un officiant sur lequel de mauvaises rumeurs se répandent, est-il permis de le destituer et de nommer un autre officiant à sa place ? Ils ont répondu : Est-ce une question ?? Il est certain que telle est la règle, qu’il faut le destituer et nommer quelqu’un d’autre à sa place, car il est l’intermédiaire entre l’assemblée et leur Père qui est au Ciel, et il doit être un Tsaddik, droit et honnête, au-delàs de tout soupçon. Si ce n’est pas le cas, le verset dit de lui : « Elle a donné de sa voix contre moi, c’est pourquoi je l’ai prise en haine ».
Tout ceci pour un officiant tout au long de l’année, mais pour un officiant pendant les Yamim Noraïm (Eloul, Roch Ha-Chana et Yom Kippour), la règle est encore plus sévère, car il est nécessaire de multiplier les demandes de pardon et les supplications auprès d’Hachem.
Notre maitre le Rav z.ts.l cite tout cela en tant qu’Halacha, et il écrit que si l’officiant se rase à la lame, à fortiori s’il transgresse le Chabbat, il est inapte à occuper le poste de ‘Hazzan (officiant). (‘Hazon Ovadia-Yamim Noraïm page 36).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

The Customary Order of Rosh Hashanah

It is customary to eat certain symbolic foods during the two nights of Rosh Hashanah which signify good fortune for the entire upcoming year. It is therefore customary to eat black-eyed peas, pumpkin, leek, spinach, dates, pomegranates, apples dipped in honey, and meat of a sheep’s head on the......

Lire la Halacha

Some Details Regarding the Prayers of the Days of Awe

Anyone who appreciates the loftiness of the Days of Awe customarily tries to recite all prayers of these days with much precision and care. There are many Machzorim on the market containing several versions for various texts, some which can be relied upon and others which cannot be relied upon at al......

Lire la Halacha

Lighting Candles on Rosh Hashanah and the Issue this Year

The Laws of Candle-Lighting on Rosh Hashanah On the first day of Rosh Hashanah, we customarily light Yom Tov candles before the onset of Yom Tov similar to the way we light them on Erev Shabbat. If the candles were not lit before the onset of Yom Tov, a woman may even light the candles on Yom Tov i......

Lire la Halacha

Should One Cry on Rosh Hashanah?

Question: What is the proper way to behave during the prayers of Rosh Hashanah: Should one arouse himself to cry during the prayers in order for Hashem to pity us and grant us all of our requests or should one pray amid great joy? Answer: The Mitzvah to be Glad on Rosh Hashanah The Poskim deli......

Lire la Halacha


Eating and Washing One’s Self Yom Kippur

Some Laws of Yom Kippur All are obligated to fast on Yom Kippur, including pregnant and nursing women. Any woman whose health is at risk due to the fast should consult a prominent Torah scholar who is well-versed in these laws and he should render his ruling whether or not she must fast. One whose ......

Lire la Halacha

Preparing for the Day of Judgment

During the days preceding Rosh Hashanah, every single member of the Jewish nation must contemplate his/her actions and perform some sort of self-introspection in order to ascertain how one can improve one’s actions and Mitzvah observance so as to guarantee one’s self powerful defenders o......

Lire la Halacha

Motza’ei Yom Kippur

Adding From the Mundane Onto the Holiness One must add some of the mundane weekday onto the holiness of Yom Kippur upon its exit, i.e. one should not end this holy day immediately with nightfall; rather, one should wait another few minutes. Thus, it is prohibited to eat or perform work on Motza&rsq......

Lire la Halacha

Repenting for Speaking Lashon Hara and Rendering a Mistaken Halachic Ruling

Question: If I have spoken Lashon Hara (evil slander) about my friend, must I confront him and tell him what I have done in order to request his forgiveness? Also, what is the law regarding a rabbi who has ruled stringently on a matter when, in fact, there is actually room for leniency, must he ask ......

Lire la Halacha