Halacha poursamedi 6 Elul 5779 septembre 6 2019

Questions/Réponses Halacha Yomit - « ‘Assé Lém’ann Israël Ha’Aniim » - Dire les Séli’hott avant ‘Hatsot – Un officiant qui se rase à la lame

Recueil de réponses données ces derniers temps

Question: Quelle est la différence entre « ‘Assé Léma’ann Israël Ha’Aniim » et « ‘Assé Léma’ann Israël HaDalim » (les deux expressions signifient « Agis pour les pauvres du peuple d’Israël »)?

Réponse: Dans les Séli’hott, nous disons « ‘Assé Léma’ann Israël Ha’Aniim », et ensuite « ‘Assé Léma’ann Israël HaDalim ». Le Gaon Ya’abets écrit (dans Chéilatt Ya’abets chap.85) que le « ‘Ani » est une personne qui n’a pas d’argent, alors que le « Dal » est une personne dont la pauvreté est telle qu’il en est tombé malade, du fait de sa grande précarité et de son dénuement.
C’est pourquoi, nous disons d’abord « ‘Assé Léma’ann Israël Ha’Aniim », et ensuite « ‘Assé Léma’ann Israël HaDalim ».
Le Gaon de Vilna explique dans le sens inverse, que le « ‘Ani » est celui qui vit dans le dénuement total, alors que le « Dal » désigne quelqu’un qui était riche et qui a tout  perdu, même s’il n’est pas totalement pauvre.
Notre maitre le Rav z.ts.l (dans son livre ‘Hazon Ovadia-Yamim Noraïm page 18) conclut : « Quoi qu’il en soit, nous demandons aussi bien pour les « ‘Aniim », aussi bien pour les « Dalim », car leur souffrance est « ressenti » (si l’on peut s’exprimer ainsi) par Hachem.

 

Question: Dans notre synagogue, nous nous heurtons à une grande difficulté à commencer les Séli’hott après l’heure de « ‘Hatsot ». Y a-t-il une possibilité de commencer 10 minutes avant ‘Hatsot?

Réponse: L’essentiel des Séli’hott est contenu dans les passages de « Chévett Yéhouda », ainsi que dans les 13 attributs de la Miséricorde Divine (« Vaya’avor … Hachem, Hachem E-l Ra’houm etc … ») et d’autres versets de prière.
Mais « Achré Yochevé Bété’ha » ainsi que le début des Séli’hott et le « Viddouï » (« Achamnou, Bagadnou … ») n’entrent pas dans le cadre véritable des Séli’hott qu’il ne faut pas dire avant ‘Hatsot.
C’est pourquoi, en cas de nécessité, il semble que l’assemblée peut commencer les Séli’hott (« Achré Yochevé Bété’ha »), et lorsqu’on arrivera au passage de « Chévett Yéhouda », on sautera jusqu’à « Ribono Chel ‘Olam », et lorsqu’arrivera l’heure de ‘Hatsot, on reviendra en arrière au passage de Chévett Yéhouda » et on dira les passages que l’on a sauté.
Une situation pratique similaire se présenta au Rav d’une communauté (le Gaon Rabbi Chim’on MOURSIA Chlita, petit-fils du Gaon Rabbi ‘Hizkiya CHABBETAÏ z.ts.l) qui désira instaurer cela, et notre maitre le Rav z.ts.l – après réflexion – lui répondit qu’il pouvait le faire.

 

Question: Dans notre synagogue, un officiant qui possède une très belle voix a été nommé à ce poste, mais il se rase à la lame. Que faire?

Réponse: Il est écrit dans le « Séder Rav ‘Amram Gaon » (vol.2 chap.55):
« On a consulté les membres de la Yéchiva : Un officiant sur lequel de mauvaises rumeurs se répandent, est-il permis de le destituer et de nommer un autre officiant à sa place ? Ils ont répondu : Est-ce une question ?? Il est certain que telle est la règle, qu’il faut le destituer et nommer quelqu’un d’autre à sa place, car il est l’intermédiaire entre l’assemblée et leur Père qui est au Ciel, et il doit être un Tsaddik, droit et honnête, au-delàs de tout soupçon. Si ce n’est pas le cas, le verset dit de lui : « Elle a donné de sa voix contre moi, c’est pourquoi je l’ai prise en haine ».
Tout ceci pour un officiant tout au long de l’année, mais pour un officiant pendant les Yamim Noraïm (Eloul, Roch Ha-Chana et Yom Kippour), la règle est encore plus sévère, car il est nécessaire de multiplier les demandes de pardon et les supplications auprès d’Hachem.
Notre maitre le Rav z.ts.l cite tout cela en tant qu’Halacha, et il écrit que si l’officiant se rase à la lame, à fortiori s’il transgresse le Chabbat, il est inapte à occuper le poste de ‘Hazzan (officiant). (‘Hazon Ovadia-Yamim Noraïm page 36).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Matanot La’Evyonim

In the previous Halacha we briefly discussed the Mitzvah of “Matanot La’Evyonim” on Purim day which is the distribution of two monetary gifts, one to each pauper. What Must One Give? In order to fulfill this Mitzvah, one need not give actual gifts; rather, it is permissible to ......

Lire la Halacha

The Laws of Mishloach Manot

The Mitzvah of Mishloach Manot The verse in the Megillat Esther (9, 22) states: “In order to mark them as days of feasting and merriment and sending portions (Mishloach Manot) to one another as well as giving gifts to the poor (Matanot La’Evyonim).” The Gemara in Masechet Megillah......

Lire la Halacha

The “Mechaye Ha’Metim” Blessing

In the previous Halacha we have explained that one who sees a truly dear friend or relative after thirty days f not seeing him and is happy to see him recites the “Shehecheyanu” blessing upon seeing him. The Gemara (Berachot 58b) states: “Rabbi Yehoshua ben Levi said: One who se......

Lire la Halacha

Question: When should “Baruch Hu U’Varuch Shemo” be recited?

Answer: Moshe Rabbeinu exclaimed, “When I call upon the name of Hashem, exalt our G-d.” Onkelos translates this verse to mean that Moshe Rabbeinu meant to say that when I mention Hashem’s name in prayer, give praise to Hashem our G-d. Based on this, the Tur (Chapter 124) writes tha......

Lire la Halacha


Reciting the “Shehecheyanu” Blessing Upon Seeing a Dear Friend or Loved One

Question: If one travels overseas, returns home more than thirty days later, and is happy to see his wife or a dear friend when he returns, must one recite the “Shehecheyanu” blessing? Answer: The Gemara (Berachot 58b) states: “Rabbi Yehoshua ben Levi said: One who sees his frie......

Lire la Halacha

Question: Must one answer “Baruch Hu U’Varuch Shemo” upon hearing the name of Hashem recited during Kiddush and Havdala?

Answer: In the previous Halacha we have explained the primary reason for answering “Baruch Hu U’Varuch Shemo” after hearing Hashem’s name, for this was indeed the custom of the Rosh who would answer “Baruch Hu U’Varuch Shemo” every time he heard Hashem&rsquo......

Lire la Halacha

Disassembling Doors and Windows on Shabbat

Question: May one remove a door from its hinges or a window from its frame on Shabbat? Answer: In the previous Halacha we have explained that one of the works forbidden on Shabbat is building. However, just as it is forbidden to build something or add anything to a standing edifice on Shabbat, it......

Lire la Halacha

Giving Birth on Shabbat

Question: If a pregnant woman knows that there is a reasonable chance that she will be giving birth on Shabbat (for instance, if her due date is on Shabbat) and as a result, if she begins experiencing contractions on Shabbat, Shabbat will have to be desecrated on her behalf by travelling to the hosp......

Lire la Halacha