Halacha pour jeudi 21 Av 5779 22 août 2019

Pour la guérison totale de Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN) parmi tous les malades d'Israël

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)

Pour la guérison totale et rapide de:
Ethan Chlomo Ben Yoni parmi tous les malades d'Israël Amen
Jacques Jacky Yaakov Ben Odette Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

Ajouter une épice ou du sel à un plat pendant Chabbat

Question: J’ai préparé du poisson et des boulettes de viande pour Chabbat.
Avant l’entrée de Chabbat, j’ai gouté le poisson et les boulettes (qui avaient déjà refroidies) et j’ai ajouté du sel au poisson et du poivre aux boulettes, ainsi que du cumin. On m’a dit qu’il me sera interdit de réchauffer ces aliments pendant Chabbat sur la plaque électrique chauffante, car les épices et le sel n’ont pas été cuits au préalable. Est-ce exact?

Réponse: Nous avons appris à plusieurs reprises qu’un plat cuit dans une marmite, même lorsqu’on a retiré la marmite du feu (la plaque), tant que le plat est chaud, tout aliment cru que l’on introduira dans la marmite cuira en elle.
Par exemple: Si l’on a cuit une soupe dans une marmite, et que l’on a retiré la marmite de la plaque, si l’on veut introduire du persil dans la marmite de soupe, il sera interdit de le faire pendant Chabbat, à titre de l’interdiction de cuire pendant Chabbat, car les feuilles de persil vont cuire dans la marmite, même s’il n’y a plus de feu sous cette marmite.

C’est pourquoi, MARAN tranche dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.318-9) qu’il est interdit d’ajouter une épice dans un plat chaud pendant Chabbat, car il est interdit de cuire l’épice.

Lorsque nous autorisons à réchauffer des aliments pendant Chabbat, comme du poisson ou des boulettes (sans jus véritable, ou bien juste une infime quantité de jus) ou autre, cela concerne uniquement des aliments déjà totalement cuits avant Chabbat, et il n’est donc plus question de cuissons mais de réchauffement uniquement, comme nous l’avons expliqué.

A partir de là, nous en venons à notre question.
Dans notre cas, les épices ont été ajoutées au plat avant Chabbat, à un moment où le plat n’était plus chaud, et ces épices ajoutées aux boulettes n’ont donc absolument pas cuit avant Chabbat. Lorsqu’on placera la marmite sur la plaque pendant Chabbat pour réchauffer le plat, les épices commenceront alors à cuire, et ceci représente l’interdit de cuire pendant Chabbat.

Par conséquent, la règle est que si l’on a ajouté des épices à une marmite avant Chabbat, et que ces épices n’ont pas correctement cuit avant Chabbat, il est interdit de mettre cette marmite à réchauffer pendant Chabbat, et dans notre question, il était interdit de mettre les boulettes à réchauffer pendant Chabbat.

Concernant le poisson dans lequel on a ajouté du sel avant Chabbat, il est certain que selon tous les avis il est interdit de cuire du sel sur une plaque électrique pendant Chabbat.
Cependant, de notre époque, le sel est cuit en usine, car il provient de la mer, et après son assèchement, on le fait cuire jusqu’à ce qu’il évacue le peu d’eau qu’il contient.
C’est ainsi qu’écrit le Gaon Yalkout Yossef Chlita, que de notre époque, le sel est déjà cuit.
Selon cela, ce sel est considéré comme cuit (pour les Séfaradim quoi qu’il en soit), et il est donc permis de le réchauffer pendant Chabbat sur la plaque électrique.
Par conséquent, si l’on a ajouté du sel à des aliments, il est permis de les chauffer sur la plaque pendant Chabbat, et il n’y a là aucun interdit à titre de cuire pendant Chabbat.
Mais le sel spécial (provenant des montagnes de L’Himalaya ou autre) que l’on n’a jamais cuit (en Israël, il est vendu sous couleur rose, et il provient des carrières sous la terre ou autre), il est interdit de le cuire pendant Chabbat.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles de priorité dans les bénédictions alimentaires

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que dans certaines situations il faut donner priorité à un certain aliment du fait de son importance, par exemple un des sept fruits d’Israël. A présent, nous allons expliquer qu’il y a des cas......

Lire la Halacha

Sucer un fruit

Question: Lorsqu’on suce une orange ou un pamplemousse, sans mâcher avec les dents, doit-on réciter la bénédiction de Boré Péri Ha-‘Ets au même titre que la bénédiction que l’on doit réciter lorsqu’on mange u......

Lire la Halacha

Faire des biscottes ou des croûtons le Chabbat

Question: est-il permis le jour de Chabbat de mettre des tranches de pain ou une pita sur la plaque chauffante afin qu’ils durcissent et deviennent grillés comme des biscottes ou des croûtons? Réponse : concernant cette question, deux problèmes sont à ......

Lire la Halacha

Règles relatives à la bénédiction des fruits

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un ordre de priorité aux bénédictions alimentaires. Par exemple, lorsqu’on s’apprête à consommer des dattes et des pommes, on doit réciter la bén&eac......

Lire la Halacha


Suite des règles de l’ordre de priorité dans les bénédictions alimentaires

Conclusions des règles déjà apprises Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un certain ordre dans la récitation des bénédictions alimentaires. Parfois, cet ordre dépend de l’importance de l&r......

Lire la Halacha

Lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions du matin

Les bénédictions du matin – depuis la bénédiction de Elo-haï Néchama jusqu’à la fin des bénédictions sur la Torah – sont une obligation pour tous, les hommes comme les femmes, comme nous l’avons déjà e......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question: Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture? Réponse: Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la no......

Lire la Halacha

Une femme qui a oublié de réciter les bénédictions sur la Torah

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions sur la Torah et qu’on s’en rend compte après avoir terminé la prière du matin, on ne peut plus les ré......

Lire la Halacha