Halacha pour lundi 5 Tammuz 5779 8 juillet 2019

Pour l'élévation des âmes de : André Avraham Ben Ma'hlouf TAÎB z"l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba El baz z"l de Lyon
Pour la guérison totale de Ethan Chlomo Ben Yoni  parmi tous les malades d'Israël Amen
Pour l'élévation de l'âme de Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)

« Celui qui s’affaire dans la construction, s’appauvrira »

Question: Quel est le sens de la citation « Celui qui s’affaire dans la construction, s’appauvrira »?

Réponse: Il est rapporté dans la Guémara Yébamot (63a):
Rav Papa dit : Obstrue mais ne rénove pas. Rénove mais ne construis pas, car celui qui s’affaire dans la construction, s’appauvrira ».

L’explication des propos de Rav Papa est la suivante:
Lorsqu’un homme constate une détérioration dans sa maison – par exemple – s’il trouve un trou dans un mur, il lui est préférable d’obstruer immédiatement ce trou, et ne pas profiter de ce fait pour élargir le trou de manière esthétique, de sorte que le mur est un aspect plus beau.
Ceci est le sens des termes « obstrue mais ne rénove pas ».

Dans la suite de ses propos, Rav Papa dit : « rénove mais ne construis pas ».
Cela signifie que si malgré tout tu désires rénover le mur en élargissant le trou, il est alors préférable pour toi de rénover le mur et de l’arranger à ta guise.
Mais « ne construis pas », il n’est pas préférable pour toi de détruire totalement le mur et de construire un nouveau mur à sa place, et pour quelle raison?
Car « celui qui s’affaire dans la construction, s’appauvrira ».
En effet, quasiment toutes les personnes qui s’affairent aux travaux de rénovation et de construction, deviennent pauvres par rapport à la perte d’argent que cela leur occasionne.

Le Pélé Yo’ets (sect. « Binyan ») explique que dans les dépenses liées à la construction, il arrive très souvent qu’un homme avait prévu de dépenser – par exemple – 100 000 dollars, et qu’en définitif il est contraint de dépenser 200 000 dollars.
C’est pourquoi, il est souhaitable pour toute personne qui envisage un projet de construction, de réfléchir au préalable à l’éventualité de devoir finalement dépenser le double de ce qu’il projette présentement.
Si l’on constate que l’on ne pourra pas faire face à une telle éventualité, nous devons être très vigilants, afin de ne pas arriver – ‘Hass Véchalom – à la pauvreté.
Fin de citation du Pélé Yo’ets.

Il est enseigné dans la Guémara Sanhédrin (71a):
« Celui qui aime les plaisirs, en arrivera à la pauvreté »
Cela signifie que généralement, les êtres humains désirent particulièrement agrandir leurs biens et se faire du bien dans ce monde. C’est pourquoi, ils investissent considérablement dans la beauté de leur maison ou de leur voiture ou autre.
Une telle personne, qui poursuit les plaisirs de ce monde dans une telle (dé)mesure, dépense des sommes astronomiques et contracte de lourdes dettes, pour finalement devenir pauvre.

Cet enseignement touche particulièrement le domaine de la rénovation et de la construction immobilière, où tout supplément de construction coute une fortune, et la personne – qui de toutes façons est déjà dans les dettes – se laisse tenter à encore et encore davantage de dettes, sans prêter attention au fait qu’elle s’attire elle-même vers une terrible peine.
En parallèle, les Tsaddikim savent que ce monde-ci n’est pas essentiel, et c’est pourquoi ils ne s’investissent pas de manière démesurée dans l’esthétique de leur maison provisoires dans ce monde-ci, leur souci principal et leur seule ambition sont dirigés vers le Monde Futur. Ils sont donc confiants de ne jamais arriver à une telle pauvreté, et le texte dit à leur propos (Michlé 12-7):
« La maison des justes tiendra ».

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le Seder de Roch Ha-Chana – « Réjouissez-vous en tremblant »

Pendant les 2 soirs de Roch Ha-Chana, nous avons la tradition de consommer certains aliments en guise de bon signe pour toute l’année. C’est pour cela que nous mangeons ces soirs-là, des haricots (Roubya en araméen ou Loubya en arabe), de la courge (Kr’a), du ......

Lire la Halacha

Détails concernant les textes des prières de Roch Ha-Chana et Yom Kippour

Grâce à D., chacun prie toutes les prières de Roch Ha-Chana et de Yom Kippour avec précision, mais dans les différents rituels de prières, il existe différentes versions des textes. Certaines de ces versions sont Halachiquement fondées, d’......

Lire la Halacha

L’allumage des Nérott de Roch Ha-Chana, et le problème se posant cette année

L’allumage des Nérott de Roch Ha-Chana La veille du 1er Yom Tov (jour de fête) de Roch Ha-Chana, comme c’est le cas pour les veilles de Chabbat, nous allumons des Nérott (veilleuses ou bougies) avant le coucher du soleil, lorsqu’il fait encore jour. Pour la ve......

Lire la Halacha

Les modes d’expiation des fautes

Les jours du mois d’Eloul dans lesquels nous nous trouvons sont des jours de repentir, de supplication et d’expiation, comme nous l’avons déjà mentionné. Nous allons à présent nous consacrer aux différentes catégories de fautes, &agr......

Lire la Halacha


L’interdit de manger et de se laver le jour de Yom Kippour

Quelques règles de Yom Kippour Tout le monde a le devoir de jeûner pour Yom Kippour, y compris les femmes enceintes ou celles qui allaitent. Toute femme qui craint que le jeûne risque de porter atteinte à sa santé, doit consulter une autorité Halachique comp......

Lire la Halacha

« L’homme doit toujours se considérer à moitié coupable et à moitié innocent »

Nos maîtres enseignent dans la Guémara Kiddouchin (40b): L’homme doit toujours se considérer à moitié coupable et à moitié innocent. S’il réalise une Mitsva, heureux soit-il car il s’est fait basculer vers le plateau du m&eacu......

Lire la Halacha

Les 10 jours de pénitence

« Réclamez Hachem là où il se trouve » Nos maîtres enseignent (traité Roch Ha-Chana 18a) que les propos du verset « Réclamez Hachem là où il se trouve, implorez le lorsqu’il est proche » concernent la périod......

Lire la Halacha

La sortie de Yom Kippour

Augmenter le temps réel de la journée de Yom Kippour (ajouter du ‘Hol sur le Kodech) Il faut retarder la fin de la fête à la sortie de Yom Kippour, en augmentant le temps Kodesh. Cela signifie qu’il ne faut pas faire sortir cette sainte journée à......

Lire la Halacha