Halacha pourmardi 5 Tammuz 5779 juillet 8 2019

« Celui qui s’affaire dans la construction, s’appauvrira »

Question: Quel est le sens de la citation « Celui qui s’affaire dans la construction, s’appauvrira »?

Réponse: Il est rapporté dans la Guémara Yébamot (63a):
Rav Papa dit : Obstrue mais ne rénove pas. Rénove mais ne construis pas, car celui qui s’affaire dans la construction, s’appauvrira ».

L’explication des propos de Rav Papa est la suivante:
Lorsqu’un homme constate une détérioration dans sa maison – par exemple – s’il trouve un trou dans un mur, il lui est préférable d’obstruer immédiatement ce trou, et ne pas profiter de ce fait pour élargir le trou de manière esthétique, de sorte que le mur est un aspect plus beau.
Ceci est le sens des termes « obstrue mais ne rénove pas ».

Dans la suite de ses propos, Rav Papa dit : « rénove mais ne construis pas ».
Cela signifie que si malgré tout tu désires rénover le mur en élargissant le trou, il est alors préférable pour toi de rénover le mur et de l’arranger à ta guise.
Mais « ne construis pas », il n’est pas préférable pour toi de détruire totalement le mur et de construire un nouveau mur à sa place, et pour quelle raison?
Car « celui qui s’affaire dans la construction, s’appauvrira ».
En effet, quasiment toutes les personnes qui s’affairent aux travaux de rénovation et de construction, deviennent pauvres par rapport à la perte d’argent que cela leur occasionne.

Le Pélé Yo’ets (sect. « Binyan ») explique que dans les dépenses liées à la construction, il arrive très souvent qu’un homme avait prévu de dépenser – par exemple – 100 000 dollars, et qu’en définitif il est contraint de dépenser 200 000 dollars.
C’est pourquoi, il est souhaitable pour toute personne qui envisage un projet de construction, de réfléchir au préalable à l’éventualité de devoir finalement dépenser le double de ce qu’il projette présentement.
Si l’on constate que l’on ne pourra pas faire face à une telle éventualité, nous devons être très vigilants, afin de ne pas arriver – ‘Hass Véchalom – à la pauvreté.
Fin de citation du Pélé Yo’ets.

Il est enseigné dans la Guémara Sanhédrin (71a):
« Celui qui aime les plaisirs, en arrivera à la pauvreté »
Cela signifie que généralement, les êtres humains désirent particulièrement agrandir leurs biens et se faire du bien dans ce monde. C’est pourquoi, ils investissent considérablement dans la beauté de leur maison ou de leur voiture ou autre.
Une telle personne, qui poursuit les plaisirs de ce monde dans une telle (dé)mesure, dépense des sommes astronomiques et contracte de lourdes dettes, pour finalement devenir pauvre.

Cet enseignement touche particulièrement le domaine de la rénovation et de la construction immobilière, où tout supplément de construction coute une fortune, et la personne – qui de toutes façons est déjà dans les dettes – se laisse tenter à encore et encore davantage de dettes, sans prêter attention au fait qu’elle s’attire elle-même vers une terrible peine.
En parallèle, les Tsaddikim savent que ce monde-ci n’est pas essentiel, et c’est pourquoi ils ne s’investissent pas de manière démesurée dans l’esthétique de leur maison provisoires dans ce monde-ci, leur souci principal et leur seule ambition sont dirigés vers le Monde Futur. Ils sont donc confiants de ne jamais arriver à une telle pauvreté, et le texte dit à leur propos (Michlé 12-7):
« La maison des justes tiendra ».

8 Halachot Les plus populaires

Matanot La’Evyonim

In the previous Halacha we briefly discussed the Mitzvah of “Matanot La’Evyonim” on Purim day which is the distribution of two monetary gifts, one to each pauper. What Must One Give? In order to fulfill this Mitzvah, one need not give actual gifts; rather, it is permissible to ......

Lire la Halacha

The Laws of Mishloach Manot

The Mitzvah of Mishloach Manot The verse in the Megillat Esther (9, 22) states: “In order to mark them as days of feasting and merriment and sending portions (Mishloach Manot) to one another as well as giving gifts to the poor (Matanot La’Evyonim).” The Gemara in Masechet Megillah......

Lire la Halacha

The “Mechaye Ha’Metim” Blessing

In the previous Halacha we have explained that one who sees a truly dear friend or relative after thirty days f not seeing him and is happy to see him recites the “Shehecheyanu” blessing upon seeing him. The Gemara (Berachot 58b) states: “Rabbi Yehoshua ben Levi said: One who se......

Lire la Halacha

Question: When should “Baruch Hu U’Varuch Shemo” be recited?

Answer: Moshe Rabbeinu exclaimed, “When I call upon the name of Hashem, exalt our G-d.” Onkelos translates this verse to mean that Moshe Rabbeinu meant to say that when I mention Hashem’s name in prayer, give praise to Hashem our G-d. Based on this, the Tur (Chapter 124) writes tha......

Lire la Halacha


Question: Must one answer “Baruch Hu U’Varuch Shemo” upon hearing the name of Hashem recited during Kiddush and Havdala?

Answer: In the previous Halacha we have explained the primary reason for answering “Baruch Hu U’Varuch Shemo” after hearing Hashem’s name, for this was indeed the custom of the Rosh who would answer “Baruch Hu U’Varuch Shemo” every time he heard Hashem&rsquo......

Lire la Halacha

Reciting the “Shehecheyanu” Blessing Upon Seeing a Dear Friend or Loved One

Question: If one travels overseas, returns home more than thirty days later, and is happy to see his wife or a dear friend when he returns, must one recite the “Shehecheyanu” blessing? Answer: The Gemara (Berachot 58b) states: “Rabbi Yehoshua ben Levi said: One who sees his frie......

Lire la Halacha

Disassembling Doors and Windows on Shabbat

Question: May one remove a door from its hinges or a window from its frame on Shabbat? Answer: In the previous Halacha we have explained that one of the works forbidden on Shabbat is building. However, just as it is forbidden to build something or add anything to a standing edifice on Shabbat, it......

Lire la Halacha

Giving Birth on Shabbat

Question: If a pregnant woman knows that there is a reasonable chance that she will be giving birth on Shabbat (for instance, if her due date is on Shabbat) and as a result, if she begins experiencing contractions on Shabbat, Shabbat will have to be desecrated on her behalf by travelling to the hosp......

Lire la Halacha