Halacha poursamedi 19 Iyar 5779 mai 24 2019

Questions/Réponses Halacha Yomit - Dire « Bonjour » le matin, avant la prière – La bénédiction sur la purée – Une circoncision au rayon laser

Recueil de réponses données ces derniers temps

Question: Est-il permis de dire « Bonjour » le matin avant la prière?

Réponse: Il est expliqué dans la Guémara Béra’hot (14a) qu’il est interdit de dire « Chalom » à quelqu’un le matin avant la prière de Cha’harit.
Des choses sévères ont été dites à ce sujet, car l’un des noms d’Hachem est « Chalom », et il ne faut pas devancer le salut d’un homme avant de prier.
Selon la stricte règle, cet interdit n’existe que lorsqu’on se rend au domicile ou au magasin de quelqu’un dans le but de lui dire « Chalom » (dans le but de le saluer) et parler avec lui avant de prier. Mais si on le rencontre par hasard dans la rue, il est permis de lui dire « Chalom ».
Malgré tout, le Rachba écrit que même dans ce cas, il est préférable de lui dire « Boker Tov » si l’on n’a pas encore prié, et ne pas utiliser le mot « Chalom ».
Dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.89), MARAN cite les propos du Rachba.
Même si selon la stricte règle, il y a matière à autoriser comme nous l’avons expliqué, malgré tout, de nombreuses personnes ont l’usage de s’imposer la rigueur sur ce point conformément aux propos du Rachba.
De façon générale, si l’on rencontre un voisin ou un ami qui nous dit « Chalom », il faut lui répondre « Chalom ».
Au sujet des personnes qui ne répondent pas dans un tel cas, la Guémara Béra’hot (6b) rapporte : Rabbi ‘Helbo dit au nom de Rav Houna : Toute personne qui sait que son ami a l’habitude de lui dire « Chalom », doit le devancer et lui dire « Chalom », comme il est dit : « Recherche le Chalom et poursuit le ». Si son ami lui a dit « Chalom » et qu’il ne lui répond pas, il est considéré comme un voleur. Fin de citation.

 

Question: Quelle bénédiction récite-t-on sur la purée?

Réponse: La bénédiction de la purée – qui est constituée de pommes de terre écrasées, assaisonnée de sel et d’épices – est « Boré Péri Ha-Adama ».
Même selon l’usage des Achkéanzim qui récitent « Chéhakol Nihya Bidvaro » sur des fruits écrasés, ceci n’est valable que lorsque les fruits sont complètement écrasés, au point où l’on ne distingue même plus quels fruits sont présents.
Mais pour la purée où l’on reconnait qu’il s’agit de pommes de terre écrasées, selon tous les avis sa bénédiction est « Boré Péri Ha-Adama ».
C’est ainsi que tranchent les grands décisionnaires des dernières générations, le Gaon Ya’bets dans son Siddour, le Gaon auteur du Michna Béroura (chap.202 note 40), et d’autres.
Fondamentalement, sur le fait que l’on récite « Boré Péri Ha-Adama » sur la pomme de terre, certains ont écrit que l‘on doit réciter « Chéhakol Nihya Bidvaro » par confusion, car ils ont cru que la pomme de terre était une variante de la catégorie des champignons et truffes qui poussent dans la terre et sur lesquelles on récite en effet « Chéhakol Nihya Bidvaro ».
Mais la pomme de terre s’abreuve véritablement de la terre et ne fait pas partie des champignons. Il faut donc réciter « Boré Péri Ha-Adama » sur la pomme de terre.

 

Question: Si un bébé a des problèmes de coagulation, est-il permis de pratiquer sa circoncision à l’hôpital au moyen d’un rayon laser?

Réponse: Il n’est pas juste de pratiquer la circoncision au moyen d’un rayon laser, même si celui qui la pratique est un juif qui observe les Mitsvot, malgré tout, il n’est pas correct d’agir ainsi, car il est nécessaire que la circoncision soit pratiquée exclusivement au moyen d’un objet qui coupe, comme une lame par exemple.
Cependant, étant donné qu’il est parfois impossible de faire autrement, certains grands décisionnaires des dernières générations écrivent que l’on peut autoriser en cas de grande nécessité, mais dans ce cas, le Mohel ne doit pas réciter la bénédiction sur une telle circoncision.
Dans la pratique, le Gaon auteur du livre « Torat Ha-Bérit » (chap.16) écrit que de notre époque, il n’est plus nécessaire de pratiquer la circoncision au moyen du rayon laser, car il existe aujourd’hui des façons de circoncire de manière normale et d’utiliser lors de la circoncision des moyens précis qui entraînent la coagulation, et ainsi réaliser la circoncision dans toutes ses règles.
Dans un tel cas, il faudra bien-sûr faire appel à un Mohel qui maitrise ces procédés spéciaux, et ne pas se fier à tout homme.

8 Halachot Les plus populaires

The Laws of the Holiday of Sukkot

As per the request of many of our members and as a public service, we shall now list a synopsis of some laws which are essential for the upcoming Sukkot holiday: The Sukkah must be made of three walls and Sechach (the roof). The walls may be made of any material which can withstand a normal wi......

Lire la Halacha

Chol Ha’Mo’ed

The days between the first and seventh days (outside of Israel between the second and eighth days) of the Pesach holiday and the days between the first day of Sukkot and the holiday of Shemini Atzeret (outside of Israel between the second day of Sukkot and Shemini Atzeret) are called “Chol Ha&......

Lire la Halacha

The Blessing of “Lee’shev Ba’Sukkah”

Question: Regarding the “Lee’shev Ba’Sukkah” blessing, what is more halachically preferable: To recite the blessing while standing before sitting down to begin one’s meal in the Sukkah or should one recite this blessing when he is already seated after having recited the......

Lire la Halacha

The Laws of Dwelling in the Sukkah

Since we will not have enough time to discuss the laws of Sukkot between Yom Kippur and Sukkot, we shall therefore begin discussing some of the pertinent laws of the Sukkot holiday now. The Mitzvah of Dwelling in the Sukkah The Torah (Vayikra 23) states: “You shall dwell in the huts for se......

Lire la Halacha


Motza’ei Yom Kippur

Adding From the Mundane Onto the Holiness One must add some of the mundane weekday onto the holiness of Yom Kippur upon its exit, i.e. one should not end this holy day immediately with nightfall; rather, one should wait another few minutes. Thus, it is prohibited to eat or perform work on Motza&rsq......

Lire la Halacha

Erev Yom Kippur and Maran zt”l’s Epic Words, “I Forgive Everyone”

The Mitzvah to Eat on Erev Yom Kippur The Torah (Vayikra 23) states: “And you shall oppress yourselves on the ninth of the month at night,” meaning that the obligation to fast on Yom Kippur begins from the night of the tenth of Tishrei. Our Sages (Berachot 8a) inquired about the languag......

Lire la Halacha

Simchat Torah

The Rambam (end of Chapter 8 of Hilchot Lulav) states: “Even though it is a Mitzvah to rejoice on all the festivals, there was an additional celebration in the Temple on the festival of Sukkot, as the Torah commands: ‘And you shall rejoice before Hashem, your G-d, for seven days.’ ......

Lire la Halacha

Ha’Melech Ha’Kadosh

Today is the Fast of Gedaliah. We have discussed the laws of public fast days in the context of the other public fast days of the year. The Gemara (Berachot 12b) states: “Rabba bar Hinena said in the name of Rav: Throughout the entire year, one recites the blessings of ‘Ha’el H......

Lire la Halacha