Halacha pour jeudi 27 Nissan 5782 28 avril 2022

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Yom Ha-Shoah – La vengeance d’Hachem se réalise déjà de nos jours

Nous sommes aujourd’hui le Jour de la Shoah, qui fut fixée en cette date par les dirigeants de l’Etat d’Israël, contre l’avis de la plupart des Grands de la génération précédente, qui ne trouvèrent pas juste de fixer un tel jour exclusivement au mois de Nissan.
Nous allons malgré tout dire quelques mots en rapport avec le souvenir de la Shoah.  

Nous avons déjà fait mention de notre présence (c’est le Rav Yaakov SASSON Chlita qui raconte) lorsque le Gaon Rabbi Israël Meïr LAW Chlita – rescapé de la Shoah – rendit visite à notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l.
La conversation tourna autour des horreurs de la Shoah.
Le Rav LAW demanda à notre maitre le Rav z.ts.l comment les nazis purent arriver au plus bas des niveaux?
Notre maitre le Rav z.ts.l lui répondit entre autres qu’un homme qui ne possède pas de Torah est susceptible d’atteindre les niveaux les plus bas.
Le Rav LAW s’étonna de la réponse de notre maitre le Rav car est-il concevable qu’un homme ne possédant pas de Torah puisse malgré tout arriver à un tel degré de cruauté?!
Notre maitre le Rav z.ts.l lui répondit qu’en effet, celui qui est déconnecté de la foi en Hachem et de Sa Torah, est susceptible d’atteindre les pires niveaux qui existent au monde.

L’Allemagne avant la Shoah était le pays le plus civilisé du monde, illustre dans sa sagesse et dans ses mœurs.
Même au temps de la Shoah, des officiers nazis pouvaient parfaitement s’acharner le matin de manière terrible et cruelle sur des juifs, en arrachant des bébés du ventre de leurs mères pour les jeter à la mort avec cruauté, en jouissant et en s’amusant du pleur déchirant des jeunes enfants, et le même jour, ces mêmes officiers maudits pouvaient s’assoir dans leurs maisons, embrasser leurs enfants, caresser leurs chiens et écouter de la bonne musique.
De notre époque, une bonne partie des citoyens de ces nations civilisées qui vivent aujourd’hui sont des descendants de ces assassins de la pire espèce ainsi que de leurs complices maudits. Pouvons-nous nous fier à leur culture et à leurs mœurs ? Les choses ne sont-elles pas étonnantes?

En réalité, les règles de morale adoptées par les nations – fussent-elles les plus belles des règles – laissent la place à des conceptions perverses pour y résider de manière fixe.
A partir d’une pseudo civilisation comme celle-ci, les hommes peuvent parvenir aux pires des idées.
Les dirigeants du monde siègent à l’ONU, ainsi qu’au Tribunal International de La Haye et se prétendent « Hommes de morale et de culture », mais ce sont ces mêmes hommes qui répandent l’antisémitisme et agissent véritablement de façon primitive envers les juifs et envers leur état.

Il y a environ 3 ans, le Admour de Kaliv Rabbi Mena’hem Mendel TAWB z.ts.l nous a quitté. Il était une véritable braise des restes du feu, un rescapé très particulier du camp d’Auschwitz.
Lorsque ce grand homme se trouvait encore dans le camp, - quelques heures avant que les alliés ne libèrent les prisonniers du camp – il vit les nazis prendre plusieurs juifs et les jeter l’un après l’autre dans le feu.
Le Admour s’adressa à Hachem en le suppliant:
« Maitre du monde ! Que t’apportera le fait que je meurs moi aussi maintenant ? Je ne ferais que rejoindre tous les membres de ma famille qui sont déjà dans la Yéchiva Céleste ! Je vais entrer dans les flammes et crier « Chéma’ Israël Hachem Elokénou Hachem E’had » ! Maitre du Monde ! Je te demande – et je te fais la promesse – si tu m’accorde la vie, je la consacrerai à faire déclarer « Chéma’ Israël » parmi les vivants! »
Hachem entendit sa prière, et après des années de souffrances indescriptibles, le Admour fut libéré de la captivité des allemands, et il eut le mérite d’émigrer en Israël.
Qui mieux que lui – qui vit de ses propres yeux saints la grande destruction – et trouva malgré tout juste de réparer le grand dégât qui se produisit pendant la Shoah. Ceci en diffusant la parole Divine, en diffusant les actes extraordinaires de ceux qui craignaient Hachem au sein des camps de la mort, par l’assiduité dans l’étude de la Torah et dans sa diffusion.
Voilà ce que représente la véritable réparation à la racine des choses, la réparation de l’univers par la Royauté Divine.

Similairement, il y avait le Gaon et Admour de KLOÏZENBOURG z.ts.l, un homme saint et un notable du peuple, qui a échappé à tous les événements de la Shoah où furent assassinés son épouse et ses 10 enfants.
Malgré tout cela, il ne s’écarta en rien de sa foi limpide et de sa confiance en Hachem. Il vécut d’incroyables miracles, car même dans la terrible obscurité qui enveloppa notre peuple en ces jours, dans cette situation où la face Divine était voilée (« Hester Panim »), en ces jours où se sont accomplies les malédictions citées dans la Paracha de Ki Tavo, lorsque la colère Divine a englouti le monde, un homme – qui eut le mérite de persévérer dans sa confiance et dans sa foi – eut le mérite ensuite d’émigrer en Israël afin de faire fleurir le désert spirituel, de fonder de nouveau la ‘Hassidout de Tsanz à Nétanya et à Jérusalem, et d’établir de nouveau son foyer, un foyer de Torah et de direction spirituelle.

Nous devons savoir que les choses ne s’arrêtent pas là.
En effet, nous avons reçu l’ordre dans la Torah: « Souviens-toi de ce que t’a fait ‘Amalek », et en parallèle à cet ordre, nous demandons nous aussi à Hachem:
« Souviens-toi Hachem pour les enfants de Edom (‘Essav) du jour de Jérusalem »
Le Roi David a déjà prié en disant sur les ennemis d’Israël:
« … heureux qui te rendra le mal que tu nous as fait ! Heureux qui saisira tes petits et les brisera contre le rocher! »
Le sens de ce verset n’est absolument pas ce que l’on peut comprendre, que des juifs viendront s’acharner sur les nations qui les ont terrorisés, mais signifie plutôt qu’Hachem agit déjà ainsi dans nos générations, en envoyant une nation cruelle (qui descend des Mèdes) contre ces mêmes nations qui se sont acharné sur Israël, et leur fait subir la vengeance avec la même cruauté dont ils ont fait preuve envers Israël. Ensuite, Hachem se vengera de cette nation pour l’excès de cruauté dont elle aura fait preuve (ainsi écrit Rachi dans son commentaire), comme il est dit dans le livre de Yécha’ya : « Voici que j'excite contre eux les Mèdes … De leurs arcs, ils abattront les jeunes gens; ils seront sans pitié pour le fruit des entrailles, sans miséricorde pour les enfants. »

Il semble qu’il ne soit pas utile d’ajouter une explication à ces propos, chacun sait et entend ce qui se passe dans le monde en ce moment.

Puisse Hachem prendre en pitié son peuple Israël, que nous ayons le mérite de voir la consolation de Tsion avec la venue du Machia’h.
Alors, se relèveront tous ces juifs assassinés au fil des générations, avec une joie éternelle sur la tête, ils ne connaîtront que l’allégresse et la joie, la tristesse et le gémissement disparaîtront.

(Rédigé en hébreu par notre directeur du site Halacha Yomit Rav Yaakov SASSON, et traduit en français par Rav David PITOUN)

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Se couper les cheveux et se raser pendant le ‘Omer

Ne pas se couper les cheveux pendant les jours du ‘Omer La tradition est répandue de ne pas se couper les cheveux pendant le ‘Omer. Selon la tradition Ashkénaze, jusqu’au 33ème jour du ‘Omer, mais selon la tradition Séfarade, jusqu’au 34&eg......

Lire la Halacha

Le « ’Erouv Tavchiline » - 7ème jour de Pessa’h 5782

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5782), le 7ème jour de Pessa’h tombera un vendredi veille de Chabbat. Nous savons que pendant chaque Yom Tov (jour de fête comme Chavou’ot, Pessa’h, Soukkot, Shémini ‘Atseret Roch Ha-Cha......

Lire la Halacha

Se couper les cheveux la nuit du 34ème jour du ‘Omer cette année (5782)

Ce jeudi (depuis mercredi soir) tombe le 33ème jour du ‘Omer (Lag Baomer), et le lendemain vendredi, tombe le 34ème jour du ‘Omer. Jusqu’à quand dure l’interdit de se couper les cheveux? Nous avons déjà expliqué qu’il est i......

Lire la Halacha

Le H’amets pendant Pessah’ – année 5782 – L’institution de notre maitre le Rav z.ts.

Nos maitres enseignent dans la Tossefta (Pessa’him chap.3): « On questionne et on enseigne les règles relatives à Pessa’h 30 jours avant Pessa’h. » En se basant sur cet enseignement, les Rabbanim du peuple d’Israël ont toujours eu l’usag......

Lire la Halacha


« Chéhéh’éyanou » pendant le ‘Omer (nouveau vêtement ou nouveau fruit)

Certains ont la tradition de ne pas inaugurer un nouveau vêtement durant la période du ‘Omer (jusqu’au 34ème jour), pour ne pas avoir à réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou (il s’agit ici d’un v&eci......

Lire la Halacha

Seder du soir de Pessah’ - Kadech

Le célèbre Seder de Pessah’ « Kadech – Ourh’ats – Karpass – Yah’ats – Maguid – Roh’tsa – Motsi – Matsa – Maror – Koreh’ – Choulh’an Oreh’ – Tsafoun – Bareh’ &nd......

Lire la Halacha

Prier pieds nus

Question: Est-il permis de prier avec des sandales, ou même pieds nus? Réponse: Celui qui prie doit prévoir un lieu digne pour prier. Il doit aussi apprêter ses vêtements avant de prier, ainsi que son corps et sa pensée, car il se tient devant le Roi des roi......

Lire la Halacha

Utilisation des Noms Sacrés

Il est enseigné dans les Pirké Avott (chap.1 Michna 13): Il (Hillel) disait : « Celui qui n’ajoute pas se verra retranché, celui qui n’étudie pas se condamne à mort, et celui qui utilise la « couronne » passera (il qui......

Lire la Halacha