Halacha pour jeudi 20 Nissan 5779 25 avril 2019

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme
de la jeune fille Ori Bat Noa z’’l
assassinée sauvagement par un terroriste parce que juive
Qu’Hachem venge son sang Amen

Pour l'élévation de l'âme de Jean Claude Nissim Ben Rose Rzala
Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l
Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de
Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

« Chévi’i Chel Péssa’h » - Le 7ème jour de Péssa’h

Extrait d’un discours de notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l avec des explications supplémentaires

 Lorsque les Béné Israël sont sortis d’Egypte, lorsque la mer s’est séparée pour eux et qu’ils marchèrent à travers elle, il est dit dans la Torah à ce sujet:
« L’ange d’Hachem – qui marchait devant le camp d’Israël - se déplaça et se plaça derrière eux. La colonne de nuée se déplaça de devant eux pour se placer derrière eux. Elle vint entre le camp des égyptiens et celui d’Israël, il eut le nuage et l’obscurité, Elle (la colonne de nuée) éclaira la nuit, mais l’un n’approcha pas l’autre durant toute la nuit. »
Cela signifie que durant toute cette nuit, les égyptiens n’approchèrent pas les Béné Israël.

Il est enseigné dans la Guémara Méguila (10b):
A cet instant, les anges du service divin désirèrent entonner un chant devant Hachem. Hachem leur dit: « Les œuvres de mes mains se noient dans la mer, et vous désirez entonner un chant ?! »
Par évidence, les « œuvres des mains d’Hachem » dont il est question ici représentent les égyptiens, qui sont sur le point de se noyer dans la mer, et qu’il n’est pas le moment approprié pour que les anges du service divin d’entonner un chant devant Hachem.

Mais apparemment, à cet instant, les égyptiens se trouvaient dans la mer en même temps que les Béné Israêl, les deux peuples traversaient la mer à sec, et les égyptiens ne s’étaient pas encore noyés.
S’il en est ainsi, que signifie les propos d’Hachem « Les œuvres de mes mains se noient dans la mer »?
De plus, la Torah fait l’éloge du chant entonné par Moché et par les Béné Israël (« Az Ychir Moché »), et ce chant était essentiellement pour la chute de leurs ennemis qui se sont noyés dans la mer, comme il est dit dans ce même chant : « Les chars de Pharaon ainsi que son armée, Il les a engloutis dans la mer, et l’élite de ses soldats se sont noyés dans la Mer Rouge. »
Selon cela, pourquoi Hachem dit aux anges du service divin « Les œuvres de mes mains se noient dans la mer, et vous désirez entonner un chant ?! », alors que le chant des Béné Israël est agréé par Hachem?

Notre maitre le Rav z.ts.l explique au nom de Rabbénou Chémouel HOROWITZ z.ts.l (tiré du livre Divré Chalom page 39a), à partir de l’enseignement de nos maitres dans la Guémara Sanhédrinn (95b) sur ce qui est dit au sujet de San’hériv (roi de Achour) qui vint faire la guerre contre ‘Hizkyahou roi de Yéhouda.
Le texte dit que durant la nuit (qui devait précéder la bataille), l’ange d’Hachem vint et tua toutes les armées de San’hériv, et il est dit : « Durant cette nuit, l’ange d’Hachem sorti et frappa dans le camp de Achour 185 000 soldats. Au matin, ils étaient tous des cadavres. »
Rabbi Itsh’ak Naf’ha dit : de quelle façon l’ange d’Hachem frappa le camp de Achour ? Il dévoila à leurs oreilles le chant des anges préposés au chant, leurs âmes s’envolèrent et ils moururent.

De même au sujet des égyptiens, les anges du service divin ont voulus entonner un chant, pour le faire entendre aux égyptiens, et ainsi provoquer leur mort.
Hachem leur dit: « Les œuvres de mes mains – qui sont les Béné Israël - se noient dans la mer – car il fut décrété sur eux « Tout mâle sera jeté dans le Nil » - je dois donc agir Mesure pour Mesure, et engloutir les égyptiens dans l’eau jusqu’à ce qu’ils meurent. Et vous, vous désirez entonner un chant, et ainsi leur mort leur sera confortable en entendant le chant des anges du service divin ?? »

De même qu’Hachem a réalisé de grands miracles et de grandes merveilles pour nos ancêtres sur la Mer Rouge, ainsi dans les temps futurs, Hachem réalisera des miracles et des merveilles pour Israël, et se vengera de leurs ennemis.
Ces futurs miracles seront encore plus grands que ceux de la sortie d’Egypte, comme il est dit : « C’est pourquoi, des jours arrivent – Parole d’Hachem – et on ne dira plus « Par le D.ieu vivant qui a fait monter les Béné israël d’Egypte », mais « Par le D.ieu vivant qui a fait monter et qui a amené la descendance de la Maison d’Israël d’une terre du nord, et de toutes les terres où il les exila, afin de revenir sur leur terre. »
Cela signifie que les futurs miracles qu’Hachem va réaliser, seront essentiels et plus grands encore que les miracles réalisés en Egypte.

Que nous ayons le mérite de vivre et de voir notre Rédemption complète, et que ce réalise en nous le verset: « Comme aux jours où tu es sorti d’Egypte, je ferais voir des miracles », rapidement et de nos jours, Amen.

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

העובר דירה, יכול להוציא את המזוזה?
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

Bérah’a de Léshev Ba-Souccah

Question: Quel est l’usage le plus juste selon la Halah’a concernant la Bérah’a de « Léshev Ba-Souccah » : Faut-il la réciter debout, avant de s’asseoir pour prendre le repas dans la Souccah, ou bien faut-il réciter cette Bérah&r......

Lire la Halacha

Le devoir d’habiter dans la Souccah

Le devoir de siéger dans la Souccah Il est dit dans notre sainte Torah  (Vayikra 23):  « Vous habiterez dans des Souccot pendant 7 jours. Chaque membre d’Israël devra habiter dans les Souccot. Afin que les générations futures sachent que j&rsquo......

Lire la Halacha

« Hocha’ana Rabba »

La tradition des prières le soir de Hocha’ana Rabba Le 7ème jour de la fête de Soukkot – qui tombera cette année ce dimanche (depuis samedi soir) – est appelé le jour de « Hocha’ana Rabba », et l’on augmente ce jour l&agrav......

Lire la Halacha

La veille de Yom Kippour – Les propos de notre maitre le Rav z.ts.l en 5768 : « Je pardonne à tout le monde ! »

Le devoir de consommer la veille de Yom Kippour Il est écrit dans la Torah (Vaykra 23): « …Vous jeûnerez le 9 du mois, au soir… » Ce qui veut dire que, dès le soir qui précède le 10 Tichré, entre en vigueur l’obligation de j......

Lire la Halacha


La sortie de Yom Kippour

Augmenter le temps réel de la journée de Yom Kippour (ajouter du ‘Hol sur le Kodech) Il faut retarder la fin de la fête à la sortie de Yom Kippour, en augmentant le temps Kodesh. Cela signifie qu’il ne faut pas faire sortir cette sainte journée à......

Lire la Halacha

Le statut de celui qui oublie « Ya’ale Veyavo » dans le Birkat Hamazon de Soukkot

Dans une précédente Hala’ha, nous avons développé l’obligation de manger sous la Soukka pendant la fête de Soukkot, ainsi que l’exemption des femmes de la Mitsva de Soukka, et qu’elles sont donc autorisées à manger à l&rs......

Lire la Halacha

La sonnerie du Chofar

Il est un commandement positif (une Mitsvat ‘Assé) ordonné par la Torah d’écouter la sonnerie du Chofar le jour de Rosh Ha-Chana, comme il est dit : « Ce sera pour vous un jour de sonnerie ». Il est interdit de parler entre les diffé......

Lire la Halacha

Sim’hatt Torah

Le RAMBAM écrit (chap.8 des règles relatives au Loulav): Bien qu’il soit un devoir de se réjouir lors de toutes les fêtes, lors de la fête de Soukkot il y avait dans le Temple une joie particulièrement intense, comme il est dit : « Vous vous r&eac......

Lire la Halacha