Halacha pour lundi 10 Nissan 5779 15 avril 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

Le pesage des quantités le soir de Péssa’h

Nous avons déjà expliqué la quantité de Matsa et de laitue que chacun est tenu de consommer le soir de Péssa’h.
Selon certains avis Halachiques, il faudrait déterminer la quantité de Matsa selon son volume et non selon son poids (il faudrait prendre par exemple une Matsa et l’introduire dans un biberon jusqu’à arriver à la quantité de 27 ml qui correspond à un Kazaït en volume).
Il est vrai que fondamentalement, il faudrait déterminer la quantité de Matsa, ou du Maror, ou bien de tout autre aliment, selon le volume et non selon le poids, car telle est la façon de mesurer que nos maitres nous ont enseigné dans tout le Talmud.

Cependant, notre maitre le Gaon et Richon Lé-Tsion Rabbi Its’hak YOSSEF Chlita écrit (Yalkout Yossef-Péssa’h chap.486) que depuis l’époque de nos maitres les Guéonim (il y a plus de 1000 ans), on enseigne au peuple à mesurer selon le poids, car en général, il n’y a pas grande différence entre le poids et le volume, ainsi que pour d’autres raisons.
C’est ainsi que nous a répondu également notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l lorsque nous lui avions posé la question il y a 10 ans, en nous disant que même si fondamentalement il faudrait mesurer selon le volume, malgré tout, étant donné qu’il est difficile de mesurer selon le volume, et qu’il y a là plusieurs doutes, tout le monde a donc adopté l’usage de mesurer selon le poids.
Telle est la règle aussi bien concernant les Matsot tendres, que les Matsot dures ou le Maror (laitue) que l’on consomme le soir de Péssa’h, il faut mesurer selon le poids.
(Le poids de 27 g de Matsa ou de Maror inclus de manière certaine la quantité de Kazaït en volume de ces aliments, car la Matsa tendre ou dure ainsi que le Maror sont plus légers que l’eau. Si quelqu’un désire s’imposer la rigueur, il prendra 30 g de Matsa tendre.)

A présent, il nous reste à demander:
Si quelqu’un désire placer une balance (mécanique) à proximité de la table du Séder, et ainsi mesurer pour chacun des convives les bonnes quantités pour accomplir la Mitsva de Matsa et autre, est-il permis de le faire le soir du Séder?

Pendant chaque Chabbat ou Yom Tov, nos maitres ont interdit de mesurer ou de peser quoi que ce soit, car la mesure ou la pesé pendant Chabbat est assimilable à un acte de commerce, car les commerçants ont l’usage de peser ou de mesurer pendant les jours de semaine. C’est pourquoi, ils ont interdit de mesurer ou de peser des choses pendant Chabbat.
Par conséquent, si quelqu’un désire savoir pendant Chabbat le poids du gâteau qui se trouve devant lui, il lui est interdit de peser son poids pendant Chabbat.
Selon cela, il semble qu’il serait interdit de peser la quantité de laitue ou de Matsa pendant le soir du Séder.

Mais en réalité, il est expliqué dans les propos de nos maitres (Chabbat 126b) qu’il est permis de réaliser pendant Chabbat une mesure de Mitsva.
Par exemple, il est permis de mesurer le Mikvé pendant Chabbat afin de savoir s’il manque de l’eau.
C’est pourquoi, les décisionnaires écrivent qu’il est permis de peser pendant Yom Tov ou Chabbat (lorsque le soir du Séder tombe vendredi soir) le poids de la Matsa ou de la laitue.
C’est ainsi que tranche notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l dans son livre ‘Hazon Ovadia-Chabbat (vol.6 page 26).
Bien évidement, il s’agit là d’une balance mécanique.

En conclusion: Il faut mesurer la quantité de la Matsa ou du Maror le soir de Péssa’h selon le poids des aliments, et il n’est pas nécessaire de mesurer selon le volume.
Il est permis de peser la Matsa ou la laitue le soir même du Séder, au moyen d’une balance mécanique.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le « ’Erouv Tavchiline » - Chavou’ot 5780

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5780), le 1er jour de Chavou’ot tombera un vendredi veille de Chabbat. (29.mai) Nous savons que pendant chaque Yom Tov il est permis de cuisiner pour les besoins du Yom Tov. Par exemple, il est permis de mettre pendant Yom T......

Lire la Halacha

Cuire pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov, malgré tout, l......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha

La fête de Chavou’ot - Le Corona

La fête de Chavou’ot – le moment du Don de notre sainte Torah qui est notre vie et de laquelle dépend la longévité de nos jours - tombe cette année 5780 avec l’aide d’Hachem, à la fin des du compte des jours du ‘Omer, ce vendredi......

Lire la Halacha


Bénédiction finale sur une boisson chaude

Question: Une personne qui a bu un thé ou un café, doit-elle ensuite réciter la bénédiction finale « Boré Néfachott »?  Réponse: Nous avons expliqué à plusieurs occasions que lorsqu’on a consomm......

Lire la Halacha

Dire le Kaddich

Question: Quelle est l’importance de dire le Kaddich pour un défunt? Réponse: Lorsqu’une personne décède, il incombe ses fils de veiller de façon particulière à prier les 3 prières quotidiennes avec un Minyan (10 hommes......

Lire la Halacha

Le 33ème et le 34ème jour du ‘Omer – année 5780

Demain mardi (et dès ce soir lundi) aura lieu le jour de Lag Ba’Omer qui est un jour de joie pendant lequel on ne récite pas le Tah’anoun, car c’est en ce jour que les secrets de la Thora ont été dévoilés. De plus, Rabbi Chimon Bar Yoh&rsqu......

Lire la Halacha

Bénédiction finale sur une boisson refroidie

Dans la précédente Halacha, nous avons cité la règle de la bénédiction dinale après avoir consommé une boisson. Nous avons précisé que lorsqu’on a consommé une quantité de un « Révi’itt&......

Lire la Halacha