Halacha pour jeudi 30 Adar 5779 7 mars 2019

Pour l'élévation des âmes de:
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Tinok Ben Yael Sarah

« Dès l’entrée du mois d’Adar, on multiplie la joie » - Une année embolismique

Aujourd’hui, nous sommes le 30 Adar 1, qui est le jour de Roch ‘Hodech Adar 2.
Cette année, le jour de Pourim (14 Adar) tombe un jeudi.
Comme nous le savons, en tout endroit, la fête de Pourim est célébrée le 14 Adar, excepté les villes entourées de murailles depuis l’époque de Yéhochoua’ Bin Noun (aujourd’hui essentiellement la ville de Jérusalem) où l’on fête Pourim le 15 Adar, qui tombe cette année un vendredi.

« Dès l’entrée du mois d’Adar, on multiplie la joie »
Il est enseigné dans la Guémara Ta’anit (29a):
Rav Yéhouda fils de Rav Chémouel Bar Chilatt dit au nom de Rav:
Au même titre que dès l’entrée du mois de Av, nous diminuons la joie, ainsi dès l’entrée du mois d’Adar nous multiplions la joie.
Rav Papa dit : De ce fait, un juif qui aurait un litige avec un non-juif, doit tout faire pour ne pas passer en jugemnt durant le mois de Av, car le destin (Mazal) d’Israël ne leur est pas favorable durant ce mois. Il s’efforcera de passer en procès durant le mois d’Adar, car le destin d’Israël est très favorable durant ce mois.

Cet enseignement prend sa source dans la Méguilatt Esther où il est écrit:
« Le mois qui s’est transformé pour eux de la tristesse à la joie … » ceci nous apprend que le destin du mois cause un sauvetage et un bien pour Israël, puisque durant ce mois leur destin est bon.

Pourquoi le destin d’Israël est-il lumineux durant le mois d’Adar?
Rachi explique dans la Guémara Ta’anit (29a) que ces jours sont des jours de miracles pour Israël. Il s’agit des miracles qui se sont produits à Pourim et ensuite à Péssa’h.
Or, depuis que ce sont produits ces grands miracles pour Israël durant ces jours, ils sont restés marqués par une certaine luminosité pour Israël pour l’éternité, et sont propices à apporter un grand bien.

Le Séfatt Emett (sur Ta’anit ibid.) explique que ceci provient du fait qu’au temps du Temple, on apportait les demis Chékel au Temple (pour financer tous les sacrifices du public durant toute l’année), et à cette période, Israël offrait avec joie les saints demis Chékel. Et du fait que cet usage était en vigueur aussi bien du temps du Michkan dans le désert, aussi bien du temps des 2 Temples, une grande joie régnait dans le monde.
Aujourd’hui encore, du fait que l’on lit dans la Torah la Paracha des Chékalim en cette période, s’éveille de nouveau une joie dans le monde.

Adar 1 ou Adar 2?
Quoi qu’il en soit, selon la raison principale évoquée par Rachi, selon laquelle la joie du mois d’Adar est conséquente aux miracles de cette période, il est certain que cette notion de joie est relative au 2ème mois d’Adar exclusivement, qui est le mois essentiel, puisqu’il précède Nissan, et que c’est durant ce 2ème mois d’Adar que nous célébrons Pourim (et non durant le 1er mois d’Adar).
Même si selon certains (selon les propos du Talmud Yérouchalmi) les jours de Pourim eux-mêmes eurent lieu lors d’une année embolismique durant le 1er mois d’Adar, malgré tout, les commentateurs (Korban Ha-‘Eda et Péné Moché) ont expliqué les propos du Yérouchalmi dans le sens où en réalité les jours de Pourim eurent lieu durant le 2ème mois d’Adar.
C’est pourquoi, nous aussi, dès le début du 2ème mois d’Adar, avec l’aide d’Hachem nous multiplierons la joie, et Hachem nous gratifiera d’une abondance de joie, de sainteté et de pureté.
Que nous ayons le mérite de voir la venue du Machia’h, dans la Rédemption Finale, rapidement et de nos jours, Amen.

Questionner Le Rav


ספר אביר הרועים - בית מידות
ספר אביר הרועים
לפרטים לחץ כאן

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

דין ברכת שפטרנו מעונשו של זה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

Le véritable sens Halachique de la fête de Tou Bichvat

Ce soir (dimanche soir), tombe la fête de TOU Bichvat La Guémara Roch Ha-Chana (2a) nous enseigne: Tou Bi-Chvat est le Roch Ha-Chana des arbres. Certains font l’erreur de croire qu’au même titre que tout l’univers est jugé le jour de Roch Ha-Chana (......

Lire la Halacha

Réciter le Birkat Ha-Mazon en se déplaçant en chemin

Question: Lorsqu’une personne consomme en marchant, est-elle autorisée à réciter le Birkat Ha-Mazon en marchant? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que nos maîtres ont instauré de réciter le Bir......

Lire la Halacha

Des aliments contenant de la farine

Ces derniers jours, nous avons appris que lorsqu’un aliment est constitué de plusieurs aliments dont les bénédictions initiales sont différentes, il faut réciter la bénédiction correspondant à l’aliment principal du mélange. ......

Lire la Halacha

Un aliment constitué de plusieurs espèces

Question: Quelle est la bénédiction d’un poivron farci ? De même, quelle est la bénédiction d’une pâtisserie faite à base d’un peu de farine, mais dont l’essentiel est constitué de fruits et de noix? Réponse: Dan......

Lire la Halacha


La règle de l’aliment principal et l’aliment secondaire

La semaine prochaine, dimanche soir et lundi, tombe Tou Bichvat (15 Chévat), date à laquelle nous avons l’usage de multiplier les bénédictions alimentaires. C’est pourquoi, nous allons ces jours-ci étudier les règles relatives aux bén&eac......

Lire la Halacha

La règle de « ‘Ikar et Tafel » dans les bénédictions (Aliment principal et aliment accessoire)

Question: Une personne qui consomme un morceau de pain avec du poisson, doit-elle réciter la bénédiction uniquement sur le poisson, étant donné que le pain ne lui est qu’accessoire? Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons expli......

Lire la Halacha

Réciter le Birkat Ha-Mazon en position assise

Question: Y a-t-il une obligation de s’assoir lorsqu’on récite le Birkat Ha-Mazon, ou bien est-il permis de le réciter même en marchant? Réponse: Il est expliqué dans la Guémara Bérah’ot (51b) qu’il y a une obligation de s&rs......

Lire la Halacha

Les préparatifs en l’honneur de Chabbat – Rabbi Yossef YEDID Ha-Lévy

Il est enseigné dans la Guémara Chabbat (25b): Il est une Mitsva de se laver à l’eau chaude la veille de Chabbat. Les décisionnaires écrivent que même celui dont la Torah est la seule occupation, doit légèrement diminuer son étude......

Lire la Halacha