Halacha pour vendredi 26 Shevat 5779 1 février 2019

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme
de la jeune fille Ori Bat Noa z’’l
assassinée sauvagement par un terroriste parce que juive
Qu’Hachem venge son sang Amen

Pour l'élévation de l'âme de Jean Claude Nissim Ben Rose Rzala
Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l
Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de
Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Questions/Réponses Halacha Yomit - Visiter un appartement pendant Chabbat – Le vêtement d’un érudit dans la Torah (Talmid ‘Ha’ham) – L’expiation pour un nouveau marié

Recueil de réponses données ces derniers temps

Question: Je désire acheter un appartement, m’est-il permis d’aller le visiter pendant Chabbat?

Réponse: Il est dit dans le livre du prophète Icha’ya (58-13):
« Si tu cesses de fouler aux pieds le Chabbat, de vaquer à tes affaires en ce jour qui m'est consacré … »
Nos maitres commentent (Chabbat 113a): « vaquer à tes affaires » : Un homme ne peut se rendre pendant Chabbat à l’extrémité de son champ afin de savoir le travail qu’il a à faire lendemain. La Guéméra explique que pour les besoins d’une Mitsva, on autorise.

A partir de là, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit (‘Hazon Ovadia-Chabbat vol.6 page 3) que lorsqu’on souhaite acheter ou louer un appartement, on ne doit pas aller le visiter pendant Chabbat. Excepté s’il s’agit d’un appartement en Israël que l’on achète d’un non-juif, on peut autoriser dans ce cas d’aller le visiter pendant Chabbat, car il est une Mitsva d’acheter l’appartement d’un non-juif en Israël.

 

Question: Vous avez récemment répondu qu’il ne faut pas s’habiller totalement de blanc pendant Chabbat, par crainte de « Youhara » (orgueil, fanfaronnerie), mais il s’agit pourtant d’une notion Kabbalistique, et je voudrais fortement adopter cet usage, est-il malgré tout possible de me vêtir ainsi pour Chabbat?

Réponse: Il est exact que nous avons cité les propos des décisionnaires sur ce sujet, et que notre maitre le Rav z.ts.l écrit dans ‘Hazon Ovadia-Chabbat (vol.1 page 26) que dans les endroits ou cet usage de se vêtir totalement de blanc pour Chabbat n’est pas en vigueur, il ne faut pas l’adopter. Même si quelqu’un désire fortement adopter les usages réservés aux gens d’un niveau de piété très élevé, il lui est interdit de le faire dans un endroit où ces usages ne sont pas en vigueur. Il s’agit là d’une chose très grave, comme l’enseignent nos maitres dans la Guémara Bava Batra (98a) : Celui qui porte avec orgueil un vêtement destiné généralement aux érudits dans la Torah, alors qu’il ne l’est pas lui-même, on n’introduira pas cet homme dans la proximité d’Hachem.
Le RACHBAM explique que nos maitres traient ici de la longue tunique que portaient les érudits dans la Torah du temps du Talmud, tunique très longue qui arrivait jusqu’au sol, car en ces temps les gens ne portaient qu’un sous-vêtement long et un vêtement long par-dessus. Chez les gens simples, on pouvait distinguer le sous-vêtement véritablement juste avant les pieds car leur vêtement n’allait pas jusqu’au sol. Mais les érudits dans la Torah portaient un vêtement (tunique) très long, au point où l’on ne distinguait absolument pas leur sous-vêtement.
Il s’agit là d’un usage de pudeur tellement grand que seuls les érudits dans la Torah pouvaient l’adopter.
Une personne simple qui adopterait cet usage, réaliserait un acte invalide.

C’est pourquoi, dans la précédente génération, beaucoup de gens Tsadikim et possédant de la Torah, s’affichait sous une allure simple, afin que l’on ne les prenne pas pour des érudits dans la Torah.

 

Question: Je suis fiancé. Est-il vrai que toutes mes fautes seront expiées le jour de mon mariage?

Réponse: Nos maitres apprennent dans la Guémara Yébamot (63b) à partir d’un verset, que celui qui épouse une femme, ses fautes sont « obstruées ».
Le Talmud Yérouchalmi (chap.3 de Bikourim Halacha 3) explique que le mariage expie les fautes.
Cependant, il est expliqué dans les décisionnaires que le jour du mariage n’est pas véritablement un jour d’expiation, mais seulement un jour où les fautes restent suspendues. C’est le sens du terme « obstruées ».
Le Gaon Rabbi Yochiyahou PINTO z.ts.l (il vivait il y a environ 450 ans en Syrie) explique dans son livre Niv’har Mi-Késsef (‘Hayé Sarah) que les fautes sont « bloquées » dans une boite, afin de voir ce qui va advenir de ce jeune marié.
S’il se repent de ses fautes pour l’avenir, elles lui sont totalement pardonnées, mais s’il revient à ses mauvaises actions, ses fautes reviendront elles aussi à leur endroit initial.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Les quantités de Matsa que l’on doit consommer le soir du Séder

Question: Quelle quantité de « Kazaït » de Matsa doit-on consommer le soir de Pessah’? Réponse: Le soir du Seder de Pessah’, l’obligation est de consommer au total 3 fois la quantité de Kazaït de Matsa. Le Kazaït correspo......

Lire la Halacha

Le « ’Erouv Tavchiline » - 7ème jour de Péssa’h (5779)

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5779), le 7ème jour de Péssa’h tombera un vendredi veille de Chabbat. (26.04.19) Nous savons que pendant chaque Yom Tov il est permis de cuisiner pour les besoins du Yom Tov. Par exemple, il est permis de mettr......

Lire la Halacha

Recherche et annulation du H’amets

La recherche du H‘amets La nuit du 14 Nissan - qui tombe cette année 5779 ce jeudi soir - on procède à la recherche du H’ametz à la lueur d’une bougie de cire (ou d’huile de paraffine solidifiée comme on en trouve de notre époque), c......

Lire la Halacha

Seder du soir de Pessah’ - Kadech

Le célèbre Seder de Pessah’ « Kadech – Ourh’ats – Karpass – Yah’ats – Maguid – Roh’tsa – Motsi – Matsa – Maror – Koreh’ – Choulh’an Oreh’ – Tsafoun – Bareh&rsquo......

Lire la Halacha


Destruction et vente du H’amets en Erets Israël et à l’étranger

Le jour du 14 Nissan, c’est à dire cette année (5779), le vendredi matin (19 avril), on procède à la destruction du H’amets jusqu’à la fin de l’heure impartie pour sa destruction. (En Israël, la fin de l’heure de destruction du ......

Lire la Halacha

La mention de « Morid Ha-Tal » et de « Baréh’énou »

La période estivale dans la prière  Depuis le 1er Yom Tov de Péssah’, nous quittons la période des pluies, et par conséquent, à partir de l’office de Moussaf, on ne mentionne plus « Machiv Ha-Rouah’ Ou-Morid Ha-Guéch......

Lire la Halacha

Consommation de Matsa ou repas la veille de Péssah’

La veille de Péssa’h (14 Nissan, cette année 5779 vendredi 19 avril), il est interdit de consommer de la Matsa, afin que l’on puisse la consommer avec appétit lors du Séder.  Par contre, le soir du 14 Nissan (le soir qui précède le Sé......

Lire la Halacha

Le 7ème jour de Péssah’ qui tombe un vendredi – Cuisiner des Kitniyot (légumineuses)

Cette année (5779), le 7ème jour de Péssah’ tombe un vendredi. ‘Erouv Tavchilin Par conséquent, il faut penser à placer le « ‘Erouv Tavchilin » depuis la veille de Yom Tov, comme nous l’avons déjà expliqué......

Lire la Halacha