Halacha pour vendredi 20 Tevet 5779 28 décembre 2018

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme
de la jeune fille Ori Bat Noa z’’l
assassinée sauvagement par un terroriste parce que juive
Qu’Hachem venge son sang Amen

Pour l'élévation de l'âme de Jean Claude Nissim Ben Rose Rzala
Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l
Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de
Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Questions/Réponses Halacha Yomit - Presser un cornichon pendant Chabbat – Briser un verre lors d’un mariage – Parler pendant « Vay’houlou » le vendredi soir

Recueil de réponses données ces derniers temps

Presser un cornichon pendant Chabbat – Briser un verre lors d’un mariage – Parler pendant « Vay’houlou » le vendredi soir

Question: Est-il permis de presser un cornichon (en conserve) pendant Chabbat lorsqu’il est trop imbibé d’eau?

Réponse: Il est vrai que l’une des activités interdites pendant Chabbat est celle de presser, malgré tout, lorsqu’on presse des légumes en conserve imbibés d’eau, et qu’on ne le fait pas dans le but de boire cette eau mais uniquement afin de manger les légumes, comme pour un cornichon dont on presse l’eau contenue en lui afin qu’il soit plus agréable de le consommer, ceci n’entre absolument pas dans la catégorie de l’activité interdite de presser pendant Chabbat, et la chose est totalement permise. C’est ainsi que tranche MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h chap.320-7. Mais si on le fait dans le but d’utiliser l’eau qui sort du légume parce qu’on veut la boire par exemple, c’est interdit. (voir Hazon Ovadia-Chabbat vol.4 page 147).

 

Question: Lors de la ‘Houpa (cérémonie religieuse du mariage), doit-on briser exclusivement un verre en verre, ou bien est-il possible de briser un verre en terre qui comporte moins de risques?

Réponse: Dans le Beit Yossef (chap.560), MARAN cite au nom du Kol Bo que l’on a l’usage de briser un verre après la récitation des 7 bénédictions sous la ‘Houpa, en souvenir de la destruction du Temple, « et c’est pourquoi l’usage s’est répandu de briser un verre en verre après les 7 bénédictions. »
Apparemment, il n’y a pas d’exigence d’un verre en verre exclusivement.
En réalité, le RAMA écrit même dans Darké Moché (O.H chap.560) qu’ils avaient l’usage de prendre un verre en terre.
Cependant, le MAHARYT – qui fait partie des grands décisionnaires des derniers siècles – écrit dans son livre Tsafenatt Pa’nea’h que l’on prenait exclusivement un verre en verre, car ainsi on exprime l’espoir qu’à l’instar du verre qui se reconstitue (en le faisant fondre de nouveau, on peut en fabriquer un nouvel objet), ainsi Hachem est amené à nous combler par le retour du Temple.
C’est pourquoi dans la pratique, il n’y a pas de réelle obligation de prendre un verre en verre exclusivement, mais il est beaucoup plus juste de prendre un verre en verre, puisqu’il y a une raison à cela, et de plus, tel a toujours été l’usage en tout endroit. C’est ainsi qu’écrit notre maitre le Rav z.ts.l dans son livre Taba’att Ha-Mele’h (page 282 et suivantes). Il faut seulement veiller à l’envelopper correctement afin que le marié ne se blesse pas, et il faut aussi veiller à le briser avec le talon de la chaussure.

 

Question: Quelqu’un m’a fait la remarque lorsque j’ai bavardé lors du passage de « Vay’houlou » vendredi soir, et il m’a dit qu’il y a un grand châtiment sur cela.
Est-ce exact?

Réponse: MARAN écrit dans le Choul’han Arou’h (chap.268):
On ne doit pas bavarder lors du passage de « Vay’houlou » (vendredi soir), ni lors de Birkatt Me’ein Chéva’ (la bénédiction condensée que récite l’officiant lors de l’office de ‘Arvit le vendredi soir après la ‘Amida, après « Vay’houlou »).
Le Séfer Ha-‘Hassidim écrit : Un ‘Hassid vit en rêve un autre ‘Hassid décédé qui avait le visage verdâtre. Il lui demanda : « Pourquoi ton visage est-il verdâtre ? » Il lui répondit : « Parce que de mon vivant je bavardais pendant « Vay’houlou », pendant Birkatt Me’ein Chéva’ et pendant le Kaddich. »
Le Gaon Kaf Ha-‘Haïm rapporte qu’une âme raconta à Rabbénou Ye’hyel (le beau-père de l’auteur du Séfer Mitsvot Katan) que des anges la jetaient vers le haut et la laissaient retomber d’elle-même en guise de châtiment pour avoir bavardé lorsque l’officiant disait Birkatt Me’ein Chéva’, et même si cette personne ne bavardait qu’après avoir elle-même terminé de dire « Vay’houlou », elle en fut malgré tout châtiée.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles de la prière de rattrapage

Lors des dernières Halachot, nous avons traité du cas de la personne qui a oublié l’une des prières journalières, et nous avons établi que cette personne est tenue de rattraper la prière manquée, en priant 2 fois la ‘Amida lors de l......

Lire la Halacha

Prier ‘Arvit en guise de « ‘Amida offerte » (Téfilatt Nédava)

Dans les précédente Halacha, nous avons fait mention du cas de celui qui prie la ‘Amida et se souvient soudainement qu’il a déjà prié cet office. Nous avons établit qu’il doit immédiatement interrompre la ‘Amida puisque ses b&e......

Lire la Halacha

Shavou’ot - Le Don de le Torah : Israël et les Anges

Guémara Shabbat (88): Rabbi Yéhoshou’a Ben Levi dit : Lorsque Moshé Rabbenou monta dans les hauteurs (pour aller recevoir la Torah), les Anges du Service Divin s’exclamèrent devant Hashem en disant : « Maître du Monde ! Que vi......

Lire la Halacha

Cas pratiques sur la « prière de rattrapage » – Statut des femmes sur ce sujet

Dans les précédentes Halachot diffusées avant Chavou’ot, nous avons expliqué de façon générale le principe de rattraper une prière manquée, principe selon lequel, lorsqu’on a oublié de prier l’une de prièr......

Lire la Halacha


Une personne est en train de prier la ‘Amida et se rappelle qu’elle a déjà prié cet office

Question: Comment faire lorsqu’on est en train de prier la ‘Amida et que l’on se souvient subitement que l’on a déjà prié cet office? Réponse: Nous avons déjà expliqué que selon le strict Din une personne peut prier une &lsq......

Lire la Halacha

La veillée de Chavou’ot

La tradition est répandue au sein de toutes les communautés d’Israël de rester éveillés durant la nuit de Chavou’ot et d’étudier la Torah jusqu’à l’aube, comme il est écrit dans le Zohar Ha-Kadoch : Les premier......

Lire la Halacha

Questions/Réponses Halacha Yomit - ‘Hanoukatt Ha-Baït (inauguration de la maison) – L’étude du Moussar (morale) – L’influence de l’étude du Moussar

Recueil de réponses données ces derniers temps Question: Est-ce que le repas de ‘Hanoukatt Ha-Baït (inauguration d’un appartement ou d’une maison) est considéré comme « Sé’oudatt Mitsva »? Réponse: Si l’o......

Lire la Halacha

Une pâte à pâtisserie ou du chocolat à base de lait

Lors des dernières Halachot, nous avons expliqué que nos maitres ont interdit de pétrir et de cuire une pâte à pain faite à base de lait (ou inversement, avec de la graisse de viande), par crainte que l’on consomme cette pâte avec de la viande (ou......

Lire la Halacha