Halacha pour jeudi 18 Tishrei 5779 27 septembre 2018

Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est dédiée à l'élévation de la Néchama de notre ami

Richard Michaël Ben Chélomo Checkroun z’’l, décédé brutalement

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de

Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Les nuées de gloire

Il est enseigné dans la Guémara Soukka (11b) que la Mitsva de la Soukka vient rappeler le miracle des nuées de gloire qui entouraient et protégeaient les Béné Israël dans le désert depuis la sortie d’Egypte, contre tout intempérie.

Il est enseigné dans la Guémara Ta’anit (9a):
3 bienfaiteurs ont dirigé le peuple d’Israël:
Moshé, Aharon et Myriam.
3 cadeaux ont été donnés à Israël par leurs mérites:
Le puits, les nuées de gloire et la Mann.
Le puits fut donné par le mérite de Myriam, les nuées de gloires par le mérite de Aharon et la Mann par le mérite de Moshé.

Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l demande:
Pourquoi faire seulement un rappel des nuées de gloire par la Mitsva de Soukka, et non pour le puits ou la Mann?

Il répond en citant les propos du Gaon Rabbi ‘Haïm KAFOUSSI z.ts.l (Av Beit Din en Egypte):
La Mann et le puits étaient le minimum qu’Hashem devait attribuer à Israël, car puisqu’il devait les nourrir de pain et d’eau, sans lesquels Israël n’avait pas de survie.
Mais les nuées de gloire étaient une protection supplémentaire contre les intempéries, chose dont ne bénéficient pas tous les voyageurs!
C’est pourquoi la Torah nous ordonne de réaliser la Mitsva de Soukka en rappel aux nuées de gloire dont Hashem a fait bénéficier les Béné Israël, dans sa grande bonté.

Notre maitre le Rav z.ts.l ajoute encore:
La Mann fut donnée à Israël suite à des plaintes exprimées par Israël auprès de Moshé Rabbenou.
De même, le puits fut donné lui aussi suite aux plaintes d’Israël.
Mais les nuées de gloire ne sont la conséquence d’aucune plainte ou demande, mais seulement l’expression de la grande bonté d’Hashem pour son peuple.
C’est pour cela que nous ne sommes tenus de rappeler que le miracle des nuées de gloire. (Maor Israël-Drachot page 73).

Par le mérite de la Mitsva de Soukka qui nous protège, nous mériterons qu’Hachem nous protège de tout mal et de tout dommage, et nous mériterons d’évoluer de niveau en niveau, à partir de la joie des jours de la fête de Soukkot vers les autres jours de l’année, protégés par l’ombre des ailes de la providence divine et de la gratitude d’Hachem envers nous, Amen.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Lorsqu’on a le doute si l’on a dit Barèh’ ‘Alénou dans la prière

Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué le Din selon lequel nous devons demander la pluie dans la prière, dans la Birkat Ha-Chanim (Barèh’ ‘Alénou). Nous avons également fait mention dans nos propos du cas de la personne......

Lire la Halacha

Donner un surnom humiliant à une personne

Nous avons expliqué dans les précédentes Halachot, qu’il y a une interdiction d’offenser quelqu’un par la parole. Il est enseigné dans la Guémara Bava Métsi’a (58b): Rabbi H’anina dit : Toutes les personnes qui descende......

Lire la Halacha

Lorsqu’on oublie de dire Barèh’ ‘Alénou

Dans la une précédente Halacha, nous avons expliqué de façon générale le Din selon lequel nos maîtres ont instauré de demander les pluies dans la bénédiction de Birkatt Ha-Chanim de la prière quotidienne, depuis le 7 Mar- H&......

Lire la Halacha

La demande des pluies (Barèh’ ‘Alénou) – La pluie inclue tous les domaines matériels  

Ce lundi 7 novembre au soir (soir du 7 H’echvan) – nous commencerons (en Erets Israël) à demander les pluies dans ‘Amida de ‘Arvit. De ce fait, nous allons revenir sur les règles relatives à ce point, avec quelques ajouts.  L’institutio......

Lire la Halacha


L’interdiction de maudire un juif

Il est écrit dans notre Sainte Torah (Chémott 22 – 27) : « Tu ne maudiras pas Elokim (D.) » Le Targoum Onkeloss (traduction araméenne de la Torah) traduit : « Tu ne maudiras pas le Dayann (le juge rabbinique) ». La ......

Lire la Halacha

Règles relatives à l’interdiction d’offenser par la parole

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué l’interdiction d’offenser par la parole une personne ou même sa propre épouse, et nous allons détailler plus loin différents cas pratiques sur ce sujet, tel que les a tranché MARAN dans......

Lire la Halacha

L’offense par la parole

Il est enseigné dans une Michna du traité Bava Métsi’a (58b): L’offense et la supercherie peuvent s’exprimer autant dans le domaine du commerce que dans la parole. (Ce qui signifie qu’au même titre qu’il est interdit d’escroquer et de t......

Lire la Halacha

Les cas pratiques de « Chénaïm Mikra Vé-Eh’ad Targoum »

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué l’essentiel du Din de la lecture de la Paracha chaque semaine, deux fois chaque verset et une fois sa traduction araméenne. Ce qui signifie qu’il incombe chaque juif l’obligation de lire la Paracha de......

Lire la Halacha