Halacha pour mercredi 23 Sivan 5778 6 juin 2018

Pour l'élévation de l'âme de  Jean Claude Nissim Ben Rose Rzala

Pour l'élévation de l'âme de  Rivka Bat Rachel Léa

Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est dédiée à l'élévation de la Néchama de notre ami

Richard Michaël Ben Chélomo Checkroun z’’l, décédé brutalement

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de

Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Le principe « Mesure pour mesure » n’a pas disparu – La souffrance des animaux

Il est enseigné dans la Guémara traité Sotta (8a):
Rabbi Méïr dit : La mesure qu’un homme utilise sera celle avec laquelle on le mesurera.
Cela signifie que depuis le Ciel on agira envers l’homme exactement comme lui-même agit.
Comme nos maitres l’enseignent dans la Guémara (Chabbat 151b):
« Celui qui prend les autres en pitié, on le prendra en pitié depuis le Ciel. »
De même, nous trouvons à de nombreux endroits dans les enseignements de nos maitres, que les impies sont châtiés pour leurs actes à la mesure exacte de leurs fautes, alors que les Tsaddikim sont récompensés également à la même mesure que leurs bonnes actions.

C’est pour cette raison que nous trouvons dans le traité Sanhédrinn (90a):
Voici ceux qui n’ont pas droit au Monde Futur : Celui qui renie la Résurrection des morts dans la Torah.
Celui qui prétend que la Résurrection des morts - qui doit se produire dans les temps messianiques - ne possède pas de source claire dans la Torah, est privé lui-même de cette résurrection.
La Guémara demande : Pourquoi un si grand châtiment ? Car toutes les mesures d’Hachem ne sont que « Mesure pour mesure », cet homme a nié la Résurrection des morts, il n’aura donc pas sa part dans la Résurrection des morts.

Et de même à l’inverse, concernant la récompense aux Tsaddikim, nous trouvons dans la Guémara traité Chabbat (118a):
Rabbi Yo’hanann dit au nom de Rabbi Yossé : Celui qui donne du plaisir au Chabbat (par la nourriture et le sommeil), se verra recevoir un héritage sans limites, comme il est dit : « Alors tu te délecteras en Hachem et je te ferai dominer sur les hauteurs de la terre et jouir de l'héritage de ton aïeul Ya’akov ... ».

De même, il est expliqué encore dans la Guémara que celui qui donne du plaisir au Chabbat et qui veille à l’observer, sera épargné des souffrances des nations, on lui accordera également tous les souhaits de son cœur.
MARAN écrit dans le Beit Yossef (chap.242) au nom de Rabbi Its’hak ABOHAB que si on lui accorde un héritage sans limite, c’est tout simplement « Mesure pour mesure », car il a dépensé de l’argent sans limite pour les besoins du Chabbat, ainsi on lui donne un héritage sans limite. De même, s’il est épargné des souffrances des nations, c’est parce qu’il a accepté le joug du Chabbat, on lui retire donc le joug des nations, et on lui accorde aussi les souhaits de son cœur afin qu’il puisse assouvir son désir de tout plaisir qu’il souhaite.

Il y a quelques mois, le Gaon Rabbi Aharon Leïb SHTEINMAN z.ts.l nous a quitté.
Dans son livre Matok Ha-Or, est citée une terrible histoire au sujet du principe « Mesure pour mesure ».
Un jour, un jeune étudiant en Torah, père de famille, se présenta devant le Gaon Rabbi Aharon Leïb SHTEINMAN z.ts.l en lui disant qu’il a un garçon qui souffre d’un terrible handicap puisqu’il est né avec une moitié de langue (Qu’Hchem nous en préserve !). Il a eu ensuite un autre garçon qui souffre d’un handicap similaire, et à présent son épouse est enceinte et les médecins lui conseillent d’aller procéder en urgence à des examens génétiques afin de savoir ce qu’il faut faire.
Cet Avre’h consulta donc Rabbi Aharon Leïb SHTEINMAN z.ts.l pour savoir ce qu’il devait faire.

Lorsque le Gaon entendit la question, il lui répondit immédiatement:
« Tu as un problème avec la langue ! Il y a une grande faute que tu as commise avec la langue ! »
L’Avre’h répondit au Gaon : « J’ai probablement dit du Lachon Ha-Ra’. »
Le Gaon lui répondit : « Non ! Beaucoup disent du Lachon Ha-Ra’ et ne sont pas punis de cette manière. »
L’Avre’h répondit : « Quelle est donc cette faute ?! »
Le Gaon lui dit : « Je ne sais pas. Réfléchis toi-même. »
L’Avre’h rentra chez lui très peiné.

Le lendemain, l’Avre’h se présenta de nouveau au Gaon et lui dit qu’il se souvenait qu’étant enfant, il avait attrapé des pigeons sur le toit de la maison, et leur avait arraché la langue.
Lorsque le Gaon entendit cela, il lui répondit immédiatement:
« C’est cette faute pour laquelle tu as été autant puni ! Fais Téchouva ! »
L’Avre’h entendit et avoua sa faute en versant de chaudes larmes, et s’engagea à se repentir complètement.
Effectivement, son épouse accoucha d’un enfant en parfaite santé.
(Le fait est tellement particulier que le Gaon Rabbi Aharon Leïb SHTEINMAN z.ts.l jugea lui-même qu’il était important de le citer dans son livre).

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

זמן ברית המילה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Bénédiction sur le Pop-Corn israélien (« Chalva ») et sur les « Corn Flakes »

Question: Pour Tou Bichvatt, nous désirons consommer des « 7 espèces ». Pour le blé, nous envisageons de prendre de la « Chalva » - du blé gonflé, quelle bénédiction doit-on réciter? Réponse: Lorsqu’une c......

Lire la Halacha

La bénédiction sur les galettes de riz et sur le riz soufflé

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que sur toute céréale du Dagan (blé ; orge ; épeautre ; avoine ; seigle) - comme du blé par exemple - qui est consommée à l’état crut sans la moindre......

Lire la Halacha

Douleurs dans les yeux pendant Chabbat

Nos maitres enseignent dans la Guémara Avoda Zara (28b): « La vision est reliée au diaphragme du cœur. » Cela signifie que selon les connaissances de nos maitres du Talmud, les yeux humains sont reliés au cœur, et par conséquent, si l&r......

Lire la Halacha

Citation de versets et du Nom d’Hachem sur des faire-part

Question: Est-il permis d’écrire les initiales ב''ה (initiales de « בעזרת ה' » - « Avec l’aide d’Hachem ») en entête de courrier et de lettres diverses ? De même, est-il permis d’écrire des versets sur des faire-pa......

Lire la Halacha


Le malade qui est en danger

Le malade qui est en danger, c’est une Mitsva de transgresser Chabbat pour faire le nécessaire pour le sauver comme le conduire en voiture à l’hôpital ainsi que faire tous les travaux interdits  Chabbat il existe une Mitsva de les transgresser pour sauver la vie ......

Lire la Halacha

Cas pratiques concernant un malade en danger pendant Chabbat

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué que lorsqu’une personne est en danger pendant Chabbat, il est une obligation de transgresser Chabbat pour la sauver, en la transportant à l’hôpital en voiture, ou en allumant l’électricit&ea......

Lire la Halacha

La bénédiction du Pop-corn

Avant de traiter de la bénédiction sur le Pop-corn, nous devons introduire un autre sujet: La bénédiction sur des plantes odoriférantes mélangées à du sucre Il est expliqué à travers les propos du RAMBAM et des décision......

Lire la Halacha

Une petite quantité de pain avec des salades – Le problème qui se pose lors de réceptions

Nous avons expliqué dans la précédente Halacha que tous les aliments qui constituent un repas dans lequel on consomme du pain, sont acquittés de bénédiction par celle que l’on récite sur le pain. Nous avons cité l’explication du ......

Lire la Halacha