Halacha pour jeudi 1 Nissan 5780 26 mars 2020

Pour l'élévation des âmes de : André Avraham Ben Ma'hlouf TAÎB z"l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba El baz z"l de Lyon
Pour la guérison totale de Ethan Chlomo Ben Yoni  parmi tous les malades d'Israël Amen
Pour l'élévation de l'âme de Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)

Cachérisation d’un four pour Péssa’h – Birkatt Ha-Ilanott

Question: Est-il possible de Cachériser un four pour Péssa’h?

Réponse: Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l a traité ce sujet à divers endroits de ses ouvrages (Chou’t Yabiya’ Omer vol.5 sect. Y.D chap.7 ; et autres …), et il s’agit d’un sujet très complexe d’un point de vue Halachique, et nous nous contenterons de les résumer.

En effet, pendant la cuisson dans le four, les aliments produisent de la vapeur qui adhère aux parois du four qui vont l’absorber. Ensuite, lorsqu’on va cuire un autre aliment dans le four, ces mêmes vapeurs absorbées précédemment vont être rejetées et absorbées dans les aliments cuits présentement dans le four. 
A partir de là, nous apprenons que durant toute l’année, il est interdit d’utiliser le même four pour des aliments viandes et pour des aliments lactés, sans Cachériser systématiquement le four entre les deux types de cuissons.

De plus, comme nous l’avons expliqué antérieurement, toute chose ayant absorbé le goût d’un aliment – comme une marmite dans laquelle on a cuisiné de la viande par exemple – son procédé de Cachérisation correspond à son mode d’absorption du goût alimentaire. Le mode de Cachérisation d’une marmite est donc la Hag’ala, l’immersion de la marmite dans un très grand ustensile contenant de l’eau bouillante qui se trouve encore sur le feu. Grâce à la Hag’ala, la marmite va rejeter le goût des aliments interdits qu’elle a absorbé auparavant.

MARAN écrit dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.451) que les ustensiles qu’on a utilisé directement avec le feu (les ustensiles qui grillent le ‘Hamets directement au feu sans liquides), ont pour procédé de Cachérisation le feu lui-même. C’est ce que l’on appelle le « Liboun ». Par exemple : des grilles ou des broches que l’on utilise avec le ‘Hamets directement sur le feu, il faudra pour les Cachériser les passer à la flamme, jusqu’à rougissement, même si leur utilisation n’implique pas forcément qu’ils rougissent à ce stade, leur mode de Cachérisation est celui-ci.

Selon cela, il semblerait que le four devrait être passé lui aussi à la flamme, chose impossible dans la pratique.

Cependant, concernant les fours de nos jours, étant donné que l’on n’utilise pas réellement les parois du four, mais uniquement des plaques de four (plateaux), les parois du four n’ont absorbé que les vapeurs alimentaires et ne sont pas entré en contact direct avec l’aliment lui-même. Et puisque le four n’a absorbé le goût des aliments qu’au moyen de la vapeur, son mode de Cachérisation devrait être son réchauffement à la température maximale, et cela devrait suffire pour le Cachériser.

Mais en réalité, cela fait l’objet d’une divergence d’opinion parmi les décisionnaires:
Selon certains, nos fours de notre époque nécessitent eux aussi un procédé de Cachérisation par le feu, et par conséquent ils interdisent d’utiliser le four pour Péssa’h, ils achètent un four spécifique pour Péssa’h.
Selon d’autres, il est également très difficile dans la pratique de nettoyer correctement un four de la moindre particule de ‘Hamets, et ils imposent eux aussi de ne pas utiliser le four pour Péssa’h, sauf s’il s’agit d’un modèle de four « Pyrolyse », mais ils interdisent les autres modèles de fours ordinaires.

Mais dans la pratique, selon le strict Din, concernant un four ordinaire dans lequel on a cuit des aliments ‘Hamets durant l’année, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit qu’il existe un moyen de le Cachériser. Son fils, notre maitre le Gaon et Richon Lé-Tsion Rabbi Its’hak YOSSEF Chlita a lui aussi écrit sur ce sujet (Yalkout Yossef vol.3 page 360) et il tranche en ces termes:
« Un four à cuisson : il faut le nettoyer le plus minutieusement possible, et ne pas s’en servir durant 24 heures. Ensuite, il faut l’allumer à la température maximale et le laisser chauffer durant 20 minutes, de sorte que la forte température détruira les quelques vapeurs présentes dans le four. »
Ainsi, de cette manière, selon l’opinion de notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, il sera possible d’utiliser le four même pour Péssa’h.
(Mais par contre il faudra passer les plaques du four à la flamme jusqu’à rougissement. Il est d’usage d’utiliser des plaques spécifiques pour Péssa’h, ou bien des plaques jetables. Certains décisionnaires autorisent à les immerger dans la Hag’ala).

RAPPEL: Aujourd’hui nous sommes le jour de Roch ‘Hodech Nissan, et nos maitres enseignent : Lorsqu’on sort pendant les jours du mois de Nissan, et que l’on voit des arbres fruitiers en fleurs, on doit réciter : Barou’h Ata A.D.O.N.AÏ Elo-hénou Méle’h Ha-‘Olam Chélo ‘Hisser Bé’olamo Kéloum Ouvara  Bo Bériyott Tovott VéIlanott Tovott Léhanott Bahem Béné Adam. »

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le Seder de Roch Ha-Chana – « Réjouissez-vous en tremblant »

Pendant les 2 soirs de Roch Ha-Chana, nous avons la tradition de consommer certains aliments en guise de bon signe pour toute l’année. C’est pour cela que nous mangeons ces soirs-là, des haricots (Roubya en araméen ou Loubya en arabe), de la courge (Kr’a), du ......

Lire la Halacha

Détails concernant les textes des prières de Roch Ha-Chana et Yom Kippour

Grâce à D., chacun prie toutes les prières de Roch Ha-Chana et de Yom Kippour avec précision, mais dans les différents rituels de prières, il existe différentes versions des textes. Certaines de ces versions sont Halachiquement fondées, d’......

Lire la Halacha

L’allumage des Nérott de Roch Ha-Chana, et le problème se posant cette année

L’allumage des Nérott de Roch Ha-Chana La veille du 1er Yom Tov (jour de fête) de Roch Ha-Chana, comme c’est le cas pour les veilles de Chabbat, nous allumons des Nérott (veilleuses ou bougies) avant le coucher du soleil, lorsqu’il fait encore jour. Pour la ve......

Lire la Halacha

Les modes d’expiation des fautes

Les jours du mois d’Eloul dans lesquels nous nous trouvons sont des jours de repentir, de supplication et d’expiation, comme nous l’avons déjà mentionné. Nous allons à présent nous consacrer aux différentes catégories de fautes, &agr......

Lire la Halacha


L’interdit de manger et de se laver le jour de Yom Kippour

Quelques règles de Yom Kippour Tout le monde a le devoir de jeûner pour Yom Kippour, y compris les femmes enceintes ou celles qui allaitent. Toute femme qui craint que le jeûne risque de porter atteinte à sa santé, doit consulter une autorité Halachique comp......

Lire la Halacha

« L’homme doit toujours se considérer à moitié coupable et à moitié innocent »

Nos maîtres enseignent dans la Guémara Kiddouchin (40b): L’homme doit toujours se considérer à moitié coupable et à moitié innocent. S’il réalise une Mitsva, heureux soit-il car il s’est fait basculer vers le plateau du m&eacu......

Lire la Halacha

Les 10 jours de pénitence

« Réclamez Hachem là où il se trouve » Nos maîtres enseignent (traité Roch Ha-Chana 18a) que les propos du verset « Réclamez Hachem là où il se trouve, implorez le lorsqu’il est proche » concernent la périod......

Lire la Halacha

Repentir sur le Lachon Ha-Ra’ (médisance), et repentir pour avoir statué sur une loi de façon erronée

Deux questions: Si j’ai dit du Lachon Ha-Ra’ à l’encontre de mon prochain, dois-je aller le trouver pour lui raconter ce que j’ai dis sur lui et pour lui demander pardon? Quel est le Din au sujet d’un Rav qui a statué de façon rigoureuse dans un ca......

Lire la Halacha