Halacha pour jeudi 29 Tammuz 5779 1 août 2019

Pour l'élévation des âmes de : André Avraham Ben Ma'hlouf TAÎB z"l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba El baz z"l de Lyon
Pour la guérison totale de Ethan Chlomo Ben Yoni  parmi tous les malades d'Israël Amen

 

Les règles qui débutent dès Roch ‘Hodech Av

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué que l’on doit diminuer tout achat ou commerce réjouissant pendant le mois de Av, et cela jusqu’au 10 Av.

Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit qu’il faut s’abstenir durant ces jours d’acheter des bijoux en or, en particulier s’il s’agit d’un ‘Hatan (futur jeune marié) qui les achète pour sa fiancée, car ce geste procure une joie.
Nous avons été consultés au sujet d’un commerçant qui vend des bijoux dans son magasin, lui est-il autoriser à poursuivre son travail pendant ces jours-ci?
Notre maitre le Rav z.ts.l a déjà traité ce sujet, et il écrit qu’il est permis aux commerçants de vendre des bijoux en or durant ces jours, car certains les achèteront dans un contexte permis, par exemple lorsqu’il ne s’agit pas de nouveaux mariés.
De plus, nous pouvons aussi permettre selon les propos du RAMA (fin du chap.303) qui écrit que de notre époque (dès son époque, 16ème siècle), les bijoux ne sont plus des choses particulières et rares comme ils l’étaient dans les générations précédentes, et de ce fait, leur achat ne procure plus autant de joie.
Par conséquent, même si nous interdisons l’achat de bijoux même pour soi-même, nous pouvons malgré tout autoriser un commerçant à poursuivre ses ventes.

Il est permis d’acheter des livres sacrés pendant ces jours, car il s’agit de choses de Mitsva, et nous n’avons pas l’usage de se l’interdire.

Notre maitre le Rav z.ts.l écrit qu’il est permis d’entreprendre les travaux d’agrandissement d’une maison durant ces jours s’il s’agit d’une famille nombreuse et qu’il leur est difficile de vivre dans une maison étroite. Mais pour des besoins superflus, il est interdit de faire des travaux durant ces jours.

De même, il est permis d’emménager dans une nouvelle maison durant ces jours, s’il s’agit d’un réel besoin. Il est même possible dans ce cas de procéder à « ‘Hanoukatt Ha-Baït » (inauguration de la maison) en y invitant 10 hommes qui y étudieront la Torah, ou bien qui liront le « Tikoun » (programme de lectures spécifiques), et l’on pourra alors servir des friandises, des gâteaux, pâtisseries ou des fruits, mais le reste des réjouissances liées à la nouvelle maison se feront après le 9 Av, où le maitre de maison achètera un nouveau vêtement et pourra même réciter la bénédiction de « Chéhé’héyanou ».

Les promoteurs immobiliers sont autoriser à poursuivre leur travail durant ces jours, car de notre époque il y a une pénurie d’habitations, et ceci n’entre pas dans le carde de « constructions réjouissantes » qui sont interdites durant ces jours
En particulier en Erets Israël, puisqu’il le fait d’y construire des habitations fait partie de la Mitsva de grande importance d’habiter en Erets Israël. (‘Hazon Ovadia page 168).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Règles relatives au jour du 9 Av

Le jour de Tich’a Be-Av (le jeûne du 9 Av), 5 interdits sont en vigueur: Manger et boire; Se laver; S’enduire (le corps avec de l’huile ou de la crème corporelle) ; Porter des chaussures en cuir ; Pratiquer l’intimité conjugale De même, il est inte......

Lire la Halacha

Une personne malade du Corona par négligence, doit –elle réciter le Gomel à sa guérison ?

Réponse: Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué que la personne qui tombe malade et qui est alitée, comme la grippe ou le Corona, doit réciter le Gomel une fois guérie, et que cela doit être fait en présence de 10 hommes. M......

Lire la Halacha

Règles relatives à la sortie du 9 Av et au 10 Av

Après la sortie des étoiles le jour du 9 Av, il est permis de manger et de boire. nous avons l’usage de réciter Birkat Ha-Lévana (la bénédiction à la vision de la lune) après l’office de ‘Arvit à la sortie du 9 Av. il ......

Lire la Halacha

Le Gomel pour une personne malade – Le Corona

Question: Une personne qui a été victime du Corona, mais sous une forme légère sans avoir été véritablement en danger, qui a été malade et alitée, doit-elle réciter le Gomel? Réponse: Dans la précéde......

Lire la Halacha


Consommation de viande après Roch H’odech AV

Il est expliqué dans une Michna de Ta’anit (26b) qu’il est interdit par décret de nos maîtres de consommer de la viande et du vin, la veille de Tich’a Beav (la veille du jeune du 9 Av) lors de la Séouda Ha-Mafsekete (le dernier repas avant le début......

Lire la Halacha

Lois relatives à la Bérah’a du Gomel

Nos sages ont instauré que toute personne qui vie un événement dangereux se doit de remercier Hachem en récitant une Bérah’a devant 10 personnes comme nous allons l’expliqué. Dans la Guémara, traité de Bérah’ott page......

Lire la Halacha

Tou Bé-Av – le 15 Av

Aujourd’hui, nous célébrerons « Tou Bé-Av ». On enseigne dans une Michna de Ta’anit (26b): Rabban Chim’on Ben Gamliel dit: « Il n’y a pas de plus belles fêtes pour Israël que le 15 Av et Yom KIPPOUR. Ces jours-là, le......

Lire la Halacha

Les personnes soumises et exemptes du jeûne du 9 Av

Un malade sans danger Un malade (véritablement malade, qui est alité ou autre, même s’il n’est pas en danger) est exempt de jeûner le 9 Av, car la sévérité du jeûne du 9 Av est moins importante que celle de Yom Kippour sur ce point. D......

Lire la Halacha