Halacha pour mercredi 20 Tammuz 5781 30 juin 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Tinok Ben Yael Sarah

Pour la guérison totale et rapide de Jean Luc Shelomo Ben Eliyahou (Azoulay) parmi tous les malades d'Israël Amen.

« ‘Hatsitsa » - Elément séparateur dans la Nétilatt Yadaïm

Question: Suis-je autorisé à procéder à la Nétilatt Yadaïm lorsqu’une saleté ou de la peinture se trouve sur mes mains?

Réponse: Toute personne doit avoir la vigilance et veiller à ce qu’aucune « ‘Hatsitsa » sur ses mains de la Nétilatt Yadaïm.
Une « ‘Hatsitsa » est un élément séparateur entre la main et l’eau lors de la Nétilatt Yadaïm.
Tout élément considéré comme « ‘Hatsitsa » lors de l’immersion dans le Mikvé, est aussi considéré comme « ‘Hatsitsa » lors de la Nétilatt Yadaïm.
Cela signifie qu’une saleté sous les ongles, puisqu’elle est susceptible de provoquer une « ‘Hatsitsa » lors d’une immersion dans le Mikvé, elle peut aussi provoquer une « ‘Hatsitsa » dans la Nétilatt Yadaïm.

La source de la règle de « ‘Hatsitsa » dans la Nétilatt Yadaïm
Cette règle, selon laquelle il est interdit qu’il y ait un élément séparateur entre les mains et l’eau prend sa source dans les règles de « ‘Hatsitsa » dans l’immersion du corps.
Dans la Guémara, au traité Péssa’him (109a), nos maitres apprennent du verset
« … il baignera toute sa peau (son corps) dans l’eau … », qu’il ne doit pas y avoir le moindre élément séparateur entre le corps de l’homme et l’eau, afin qu’il se purifie. (car le texte insiste sur les termes « toute sa peau », ce qui signifie que tout son corps doit être dans l’eau, et qu’il ne doit pas être couvert par quoi que ce soit qui ferait séparation entre lui et l’eau).
La règle est la même dans la Nétilatt Yadaïm, toute la main doit être découverte devant l’eau, et il ne doit pas y avoir d’élément séparateur entre eux.

Dans ses Dérachottt (Maor Israël-Darouchim page 27), notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l explique avec cela les propos de Rabbi ‘Akiva (dans la Michna traité Yoma 85b) : Soyez heureux Israël ! Devant qui vous purifiez-vous et qui vous purifie ? Votre Père qui est dans les cieux, comme il est dit : « Je verserais sur vous une eau pure et vous vous purifierez de toutes vos impuretés, et de toutes vos idolâtries je vous purifierais. » Il est dit aussi : « Hachem est une source purificatrice (un Mikvé) pour Israël ».
Cela signifie qu’Hachem est comme un Mikvé pour Israël.
Or, puisque nous devons nous immerger dans un Mikvé sans la moindre « ‘Hatsitsa », ainsi Hachem purifie Israël de manière intégrale, et – si l’on peut s’exprimer ainsi – tout le peuple d’Israël est collé à Hachem sans la moindre gêne. C’est pourquoi, ils se doivent de se préserver de toute influence extérieure qui pourrait se coller à eux, et accepter sur eux les Mitsvott intégralement, sans renoncer à la moindre d’entre elles, afin qu’ils soient aptes à s’attacher à Hachem.

Un élément séparateur que l’on a l’exigence personnelle de retirer ou pas
Cependant, il existe de très nombreux détails dans les règles de « ‘Hatsitsa ».
Nous ne mentionnerons que le sujet principal qui nous concerne.
Toute chose qui fait séparation sur la majeure partie de la main (la majeure partie de la main qui nécessite Nétilatt Yadaïm est couverte d’un élément séparateur), est considérée systématiquement comme « ‘Hatsitsa » dans la Nétilatt Yadaïm.
Mais s’il s’agit d’une chose qui ne fait pas séparation sur la majeure partie de la main, mais seulement sur sa mineure partie, elle est considérée comme « ‘Hatsitsa » exclusivement s’il s’agit de quelque chose que l’on a en général l’exigence personnelle de retirer (par gêne ou par honte), comme une saleté se trouvant sur la main, que les gens ont l’usage de retirer et de ne pas laisser, une telle chose minoritaire est malgré tout « ‘Hatsitsa » dans la Nétilatt Yadaïm.
Cependant, une chose recouvrant la mineure partie de la main, mais que les gens n’ont généralement pas l’exigence personnelle de retirer (« Mi’outo Vé-Eno Makpid »), comme un peu de peinture qu’il est souvent difficile de retirer et que la plupart des gens n’ont pas forcément l’exigence de retirer, cela ne constitue pas une « ‘Hatsitsa » dans la Nétilatt Yadaïm.

Nous expliquerons davantage dans la prochaine Halacha avec l’aide d’Hachem.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le véritable sens Halachique de la fête de Tou Bichvat

Ce soir (dimanche soir), tombe la fête de TOU Bichvat La Guémara Roch Ha-Chana (2a) nous enseigne: Tou Bi-Chvat est le Roch Ha-Chana des arbres. Certains font l’erreur de croire qu’au même titre que tout l’univers est jugé le jour de Roch Ha-Chana (......

Lire la Halacha

Réciter le Birkat Ha-Mazon en se déplaçant en chemin

Question: Lorsqu’une personne consomme en marchant, est-elle autorisée à réciter le Birkat Ha-Mazon en marchant? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que nos maîtres ont instauré de réciter le Bir......

Lire la Halacha

Des aliments contenant de la farine

Ces derniers jours, nous avons appris que lorsqu’un aliment est constitué de plusieurs aliments dont les bénédictions initiales sont différentes, il faut réciter la bénédiction correspondant à l’aliment principal du mélange. ......

Lire la Halacha

Un aliment constitué de plusieurs espèces

Question: Quelle est la bénédiction d’un poivron farci ? De même, quelle est la bénédiction d’une pâtisserie faite à base d’un peu de farine, mais dont l’essentiel est constitué de fruits et de noix? Réponse: Dan......

Lire la Halacha


La règle de l’aliment principal et l’aliment secondaire

La semaine prochaine, dimanche soir et lundi, tombe Tou Bichvat (15 Chévat), date à laquelle nous avons l’usage de multiplier les bénédictions alimentaires. C’est pourquoi, nous allons ces jours-ci étudier les règles relatives aux bén&eac......

Lire la Halacha

La règle de « ‘Ikar et Tafel » dans les bénédictions (Aliment principal et aliment accessoire)

Question: Une personne qui consomme un morceau de pain avec du poisson, doit-elle réciter la bénédiction uniquement sur le poisson, étant donné que le pain ne lui est qu’accessoire? Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons expli......

Lire la Halacha

Réciter le Birkat Ha-Mazon en position assise

Question: Y a-t-il une obligation de s’assoir lorsqu’on récite le Birkat Ha-Mazon, ou bien est-il permis de le réciter même en marchant? Réponse: Il est expliqué dans la Guémara Bérah’ot (51b) qu’il y a une obligation de s&rs......

Lire la Halacha

Les préparatifs en l’honneur de Chabbat – Rabbi Yossef YEDID Ha-Lévy

Il est enseigné dans la Guémara Chabbat (25b): Il est une Mitsva de se laver à l’eau chaude la veille de Chabbat. Les décisionnaires écrivent que même celui dont la Torah est la seule occupation, doit légèrement diminuer son étude......

Lire la Halacha