Halacha pour mardi 12 Kislev 5782 16 novembre 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Tinok Ben Yael Sarah

Pour la guérison totale et rapide de Jean Luc Shelomo Ben Eliyahou (Azoulay) parmi tous les malades d'Israël Amen.

La bénédiction sur le vin acquitte de bénédiction toute autre boisson

Sur toute boisson, comme un jus de fruit, une bière, une anisette (ou Arak), de l’eau, ou autre, on récite au préalable la bénédiction de « Chéhakol Nihya Bidvaro ».
Sur du vin, on récite la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen », qui est une bénédiction particulière que nos maitres ont instaurée exclusivement pour le vin, comme nous l’avons mentionné plusieurs fois.

Nous allons à présent expliquer la règle lorsqu’on a récité la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » sur du vin, et que l’on avait aussi l’intention de boire ensuite d’autres boissons, comme de l’eau ou des jus de fruits ou autre, doit-on réciter également la bénédiction de « Chéhakol Nihya Bidvaro » sur les autres boissons, ou bien est-il inutile dans ce cas de réciter la bénédiction avant de les consommer?

Cette question prend sa source dans la Guémara Béra’hott (41b):
Rabbi ‘Hiya dit : Le pain acquitte de bénédiction tout autre aliment. Le vin acquitte de bénédiction toute autre boisson.
Cela signifie que lorsqu’on a récité la bénédiction de « Ha-Motsi Lé’hem Min Haarets » sur le pain, et que l’on désire ensuite consommer de la viande, ou du poisson ou autre, on ne doit pas réciter de bénédiction sur ces autres aliments, car ils ont été acquittés de bénédiction par celle récitée sur le pain, puisque le pain est l’aliment le plus important, sa bénédiction est apte à acquitter de bénédiction tout autre aliment consommé ensuite.

De même lorsqu’on a récité la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » sur du vin, et que l’on désire consommer ensuite d’autres boissons, on ne récite pas la bénédiction de « Chéhakol Nihya Bidvaro » sur ces boissons, puisque la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » acquitte de bénédiction toute autre boisson consommée ensuite, car le vin est la plus importante des boissons, et toutes les autres boissons sont quittes de bénédiction par la sienne.

Mais sur le plan pratique, nos maitres les décisionnaires médiévaux sont en divergence d’opinion afin de définir si la Halacha est fixée selon Rabbi ‘Hiya au sujet de la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen ».
Selon les Tossafot et le RAMBAM, la Halacha n’est pas fixée selon Rabbi ‘Hiya sur le vin. Telle est également l’opinion d’autres décisionnaires médiévaux.
Mais selon le ROCH, Rabbénou Yona, le RACHBA et d’autres, la Halacha est fixée selon Rabbi ‘Hiya même sur le vin. C’est ainsi que tranchent également le TOUR et MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.174-2).
Par conséquent, lorsqu’on a récité la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » sur du vin, et que l’on désire ensuite consommer d’autres boissons, on ne récite pas la bénédiction de « Chéhakol Nihya Bidvaro » sur ces boissons, car la bénédiction sur le vin acquitte de bénédiction toute autre boisson.

En conclusion: Lorsqu’on a récité la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » sur du vin, et que l’on désire ensuite consommer d’autres boissons, comme de l’eau ou un jus de fruit ou autre, si l’on avait l’intention de consommer également ces boissons lorsqu’on a récité la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » sur le vin, on ne récite pas la bénédiction de « Chéhakol Nihya Bidvaro » sur ces boissons, car elles ont été acquittées de bénédiction par celle de « Boré Péri Ha-Guéfen ».

Dans la prochaine Halacha, nous expliquerons – avec l’aide d’Hachem - d’autres cas pratiques sur cette règle.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

L’interdiction de « Dach » (battre le blé) et de Séh’ita (presser) pendant Chabbat

Nous avons déjà expliqué à plusieurs reprises qu’il existe 39 activités sources (« Avott Mélah’ott ») interdites pendant Chabbat. Chacune de ses activités sources possède des activités dérivées (&laq......

Lire la Halacha

Faire du thé pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons écrit qu’il est permis de presser des citrons pendant Chabbat à la main – et non au moyen d’un ustensile – car la règle du pressage du citron n’est pas la même que celle du pressage des autr......

Lire la Halacha

Presser un citron pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué qu’il est interdit de presser des fruits pendant Chabbat, lorsqu’il s’agit de fruits qu’il est d’usage de presser pour leur jus. De même, nous avons aussi expliqué qu’il est permis d......

Lire la Halacha

Le véritable sens Halachique de la fête de Tou Bichvat

Ce soir (dimanche soir), tombe la fête de TOU Bichvat La Guémara Roch Ha-Chana (2a) nous enseigne: Tou Bi-Chvat est le Roch Ha-Chana des arbres. Certains font l’erreur de croire qu’au même titre que tout l’univers est jugé le jour de Roch Ha-Chana (......

Lire la Halacha


Réciter le Birkat Ha-Mazon en se déplaçant en chemin

Question: Lorsqu’une personne consomme en marchant, est-elle autorisée à réciter le Birkat Ha-Mazon en marchant? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que nos maîtres ont instauré de réciter le Bir......

Lire la Halacha

Presser des oranges sur une salade de fruits pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons fait mention de l’interdiction de la Torah de presser des olives pendant Chabbat pour obtenir de l’huile, ou bien des raisins pour en extraire le jus. Mais pour tous les autres fruits, leur pressage n’a pas été int......

Lire la Halacha

Des aliments contenant de la farine

Ces derniers jours, nous avons appris que lorsqu’un aliment est constitué de plusieurs aliments dont les bénédictions initiales sont différentes, il faut réciter la bénédiction correspondant à l’aliment principal du mélange. ......

Lire la Halacha

Un aliment constitué de plusieurs espèces

Question: Quelle est la bénédiction d’un poivron farci ? De même, quelle est la bénédiction d’une pâtisserie faite à base d’un peu de farine, mais dont l’essentiel est constitué de fruits et de noix? Réponse: Dan......

Lire la Halacha