Halacha pour mardi 12 Kislev 5782 16 novembre 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Jacqueline Fortunée Bat Nina (Pitoun, de Netanya, et anciennement de Sarcelles)

Pour la guérison totale et rapide de:
L’enfant Ma’yan ‘Hava Bat ‘Aicha

La bénédiction sur le vin acquitte de bénédiction toute autre boisson

Sur toute boisson, comme un jus de fruit, une bière, une anisette (ou Arak), de l’eau, ou autre, on récite au préalable la bénédiction de « Chéhakol Nihya Bidvaro ».
Sur du vin, on récite la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen », qui est une bénédiction particulière que nos maitres ont instaurée exclusivement pour le vin, comme nous l’avons mentionné plusieurs fois.

Nous allons à présent expliquer la règle lorsqu’on a récité la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » sur du vin, et que l’on avait aussi l’intention de boire ensuite d’autres boissons, comme de l’eau ou des jus de fruits ou autre, doit-on réciter également la bénédiction de « Chéhakol Nihya Bidvaro » sur les autres boissons, ou bien est-il inutile dans ce cas de réciter la bénédiction avant de les consommer?

Cette question prend sa source dans la Guémara Béra’hott (41b):
Rabbi ‘Hiya dit : Le pain acquitte de bénédiction tout autre aliment. Le vin acquitte de bénédiction toute autre boisson.
Cela signifie que lorsqu’on a récité la bénédiction de « Ha-Motsi Lé’hem Min Haarets » sur le pain, et que l’on désire ensuite consommer de la viande, ou du poisson ou autre, on ne doit pas réciter de bénédiction sur ces autres aliments, car ils ont été acquittés de bénédiction par celle récitée sur le pain, puisque le pain est l’aliment le plus important, sa bénédiction est apte à acquitter de bénédiction tout autre aliment consommé ensuite.

De même lorsqu’on a récité la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » sur du vin, et que l’on désire consommer ensuite d’autres boissons, on ne récite pas la bénédiction de « Chéhakol Nihya Bidvaro » sur ces boissons, puisque la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » acquitte de bénédiction toute autre boisson consommée ensuite, car le vin est la plus importante des boissons, et toutes les autres boissons sont quittes de bénédiction par la sienne.

Mais sur le plan pratique, nos maitres les décisionnaires médiévaux sont en divergence d’opinion afin de définir si la Halacha est fixée selon Rabbi ‘Hiya au sujet de la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen ».
Selon les Tossafot et le RAMBAM, la Halacha n’est pas fixée selon Rabbi ‘Hiya sur le vin. Telle est également l’opinion d’autres décisionnaires médiévaux.
Mais selon le ROCH, Rabbénou Yona, le RACHBA et d’autres, la Halacha est fixée selon Rabbi ‘Hiya même sur le vin. C’est ainsi que tranchent également le TOUR et MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.174-2).
Par conséquent, lorsqu’on a récité la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » sur du vin, et que l’on désire ensuite consommer d’autres boissons, on ne récite pas la bénédiction de « Chéhakol Nihya Bidvaro » sur ces boissons, car la bénédiction sur le vin acquitte de bénédiction toute autre boisson.

En conclusion: Lorsqu’on a récité la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » sur du vin, et que l’on désire ensuite consommer d’autres boissons, comme de l’eau ou un jus de fruit ou autre, si l’on avait l’intention de consommer également ces boissons lorsqu’on a récité la bénédiction de « Boré Péri Ha-Guéfen » sur le vin, on ne récite pas la bénédiction de « Chéhakol Nihya Bidvaro » sur ces boissons, car elles ont été acquittées de bénédiction par celle de « Boré Péri Ha-Guéfen ».

Dans la prochaine Halacha, nous expliquerons – avec l’aide d’Hachem - d’autres cas pratiques sur cette règle.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

L’allumage des Nerot de H’anouka

Le devoir de l’allumage Durant les 8 jours de ‘Hanouka – qui tombera à partir de dimanche soir de la semaine prochaine - il est un devoir d’allumer les Nérot de ‘Hanouka. Les Séfaradim ont l’usage d’allumer une seule ‘Hanoukiya po......

Lire la Halacha

Nérott de Chabbat et Nérott de H’anouka : ordre d’allumage

Nos maitres les Richonim (décisionnaires médiévaux) débattent afin de définir quel ordre devons-nous respecter au sujet de l’allumage des Nérott de H’anouka et des Nérott de Chabbat. Selon l’opinion du Ba’al Halah’ott ......

Lire la Halacha

Lois relatives au voyageur et à l’invité pendant H’anouka, ainsi qu’aux soldats juifs de Tsahal

Question: Comment doit agir une personne qui est invitée ou qui est à l’armée pendant H’anoukka? Réponse: Ce cas mérite d’en débattre car il existe une différence sur ce point entre une personne qui voyage seule mais dont les memb......

Lire la Halacha

Un invité qui rentre chez lui le samedi soir

Question: Un fils marié invité avec son épouse et ses enfants à passer le Chabbat de ‘Hanouka chez ses parents ou chez ses beaux-parents on père, où doit-il allumer le samedi soir lorsqu’il rentre chez lui? Réponse: Lorsqu’un fils......

Lire la Halacha


H’anouka chez les parents ou les beaux parents, ou à l’hôtel

Dans l’une des précédentes Halah'otes, nous avons abordé le cas de celui qui est hébergé chez un ami durant H’anouka, et qui n’a personne qui allume pour lui à son foyer, par exemple, lorsqu’il n’a pas de famille, ou que sa ......

Lire la Halacha

« ‘Al Ha-Nissim »

L’obligation de mentionner le passage de « ‘Al Ha-Nissim » Lors de la prière de ‘Arvit du soir de H’anouka (cette année 5782, à partir de ce soir dimanche 28 novembre), on dit le passage de « ‘Al Ha-Nissim » dans la ‘A......

Lire la Halacha

Les femmes et le Hallel pendant H’anouka

Question: Si les femmes sont soumises à l’obligation de l’allumage des Nérott de ‘Hanouka, sont-elles aussi soumises au devoir de réciter le Hallel chaque matin de H’anouka? Réponse: Les femmes sont exemptes de toute obligation positive li&eacut......

Lire la Halacha

Comment faire le Kiddouch sur le vin?

Lorsqu’on récite le Kiddouch sur le vin, il faut prendre un verre capable de contenir la quantité d’un Révi’it de vin (81 g ou 8.1 cl). Le verre doit être rincé à l’intérieur comme à l’extérieur. Ensuite, on ......

Lire la Halacha